BFM Patrimoine

Paris: mauvais début de semaine.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Pénalisée par un mauvais indicateur allemand, la Bourse de Paris démarre mal une semaine marquée par l'ouverture demain de la saison des résultats trimestriels aux Etats-Unis. Vers 16h00, le CAC 40 se replie de 1% à 4.424

(CercleFinance.com) - Pénalisée par un mauvais indicateur allemand, la Bourse de Paris démarre mal une semaine marquée par l'ouverture demain de la saison des résultats trimestriels aux Etats-Unis.

Vers 16h00, le CAC 40 se replie de 1% à 4.424 points dans des volumes réduits (moins de 1,3 milliard de transactions). Le principal indice parisien a creusé ses pertes en début d'après-midi et demeure stable autour des 4.425 points depuis environ une heure et demie.

'Le CAC 40 reste sous pression baissière depuis la cassure technique des 4.500 points. Ce qui est inquiétant pour cet indice, c'est qu'il n'a que faiblement profité des nouveaux sommets historiques des indices américains la semaine dernière. Alors si Wall Street consolide, le CAC 40 amplifiera la baisse', avertit Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM.

Déjouant les pronostics des économistes qui misaient sur sa stabilité, la production industrielle a baissé de 1,8% en Allemagne en mai, a indiqué ce matin le Ministère fédéral de l'Economie et des Technologies.

Cette statistique pourrait témoigner d'un ralentissement de la première économie de la zone euro, d'autant que le chiffre d'avril a, lui, été révisé à la baisse.

Au total, l'activité industrielle a déjà reculé de 1,5% au deuxième trimestre par rapport au premier de l'autre côté du Rhin, souligne Natixis.

Les investisseurs font par ailleurs preuve de prudence à la veille de l'ouverture de la saison des résultats trimestriels des entreprises américaines cotées. Celle-ci débutera comme de coutume avec la publication des comptes du géant de l'aluminium Alcoa.

Au chapitre des valeurs françaises, Renault est la seule société du CAC 40 orientée dans le vert. Le constructeur automobile s'adjuge 1,2% à 71,4 euros, soutenu par l'annonce d'une progression de 18% de ses ventes en Europe au premier semestre.

Sur le SBF 120, M6 recule pour sa part de 1,6% à 14,7 euros, pénalisé par une dégradation d'Oddo de 'neutre' à 'alléger'. Le broker considère que le marché publicitaire ne montre aucun signe de reprise en France.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance