BFM Patrimoine

Paris: marque le pas avec les 'quatre sorcières'.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reste à des niveaux proches de ses sommets, en milieu de cette séance des 'quatre sorcières' qui clôture le premier semestre pour de nombreux gérants. Vers 14h10, l'indice CAC40 se stabilise à 4562 point

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reste à des niveaux proches de ses sommets, en milieu de cette séance des 'quatre sorcières' qui clôture le premier semestre pour de nombreux gérants.

Vers 14h10, l'indice CAC40 se stabilise à 4562 points, sous-performant ainsi Londres et Francfort qui grignotent 0,2%, tandis que les 'futures' présagent pour l'heure une ouverture atone à Wall Street.

Pour beaucoup d'intervenants, la clôture de la séance d'hier sur le CAC40 - à 4563 points - avait laissé un goût d'inachevé alors que les 4600 points semblaient dans le viseur avec une culmination à 4582 points.

Les investisseurs semblent néanmoins éprouver le besoin de souffler alors que le Dow Jones a repris hier soir 0,1% pour finir au plus haut du jour, du mois, de l'année et de son histoire à un pic de 16.921 points.

La séance est donc par une certaine prudence dans l'optique de l'expiration de toute une série de contrats 'futures' et de contrats d'options en cette fin de deuxième trimestre, une conjonction connue sous le terme de 'séance des quatre sorcières'. 'Historiquement ces journées sont souvent baissières', rappelle Saxo Banque.

Ce dernier souligne par ailleurs que les annonces rassurantes de Janet Yellen, la présidente de la Fed, et l'escalade des tensions en Irak ont récemment encouragé les investisseurs à se tourner vers des investissements alternatifs tels que l'or.

Aujourd'hui, le métal jaune consolide légèrement (-0,3% à 1310 dollars) tandis que le baril de pétrole léger américain se stabilise aux environs de 106,5 dollars.

En tête du CAC40, Alstom s'adjuge 1,3% à plus de 28 euros, après avoir indiqué que son conseil d'administration se réunirait d'ici lundi afin de statuer sur les offres actualisées de GE et de Siemens-Mitsubishi Heavy Industries.

Sur le SBF120, CGG - au centre de spéculations concernant un éventuel rachat par l'américain Baker Hughes depuis plus d'une semaine - affiche un gain de 1,4% à 10,7 euros.

Nexans lâche 4,5% à 40,4 euros et fait figure de lanterne rouge, affecté par une note de Crédit Suisse qui a dégradé son opinion sur le titre de 'neutre' à 'sous-performance'.

Euronext recule de 1,4% à 19,7 euros pour son premier jour de cotation, en dessous du prix d'introduction retenu dans le cadre du retour en Bourse de l'opérateur de places financières.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance