BFM Patrimoine

Paris: les opérateurs se prennent à rêver au 'QE' européen.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC40 bénéficié d'un ultime coup de pouce de +0,15% et clôture en forte hausse (+1,6% à 4.344) et confirme l'effacement des pertes de la veille. Le vent d'euphorie qui souffle depuis la fin de la matinée, les marchés l

(CercleFinance.com) - Le CAC40 bénéficié d'un ultime coup de pouce de +0,15% et clôture en forte hausse (+1,6% à 4.344) et confirme l'effacement des pertes de la veille.

Le vent d'euphorie qui souffle depuis la fin de la matinée, les marchés le doivent initialement à Jozef Makuch, le gouverneur de la banque centrale de Slovaquie et membre du Conseil de la BCE qui a déclaré que 'les risques de déflation se sont accrus en zone euro et que de nouvelles mesures non conventionnelles sont l'étude (...), la BCE pourrait, par exemple, injecter des liquidités dans l'économie'.

Jens Weidman, le patron de la Bundesbank confirmait dans l'après-midi que la BCE réfléchit dans ce sens: il s'agit bien d'une opération de communication parfaitement orchestrée... et qui s'avère efficace sur la parité Euro/Dollar (-0,4% à 1,3770).

L'évocation de rachats 'd'actifs bancaires' de ce mardi pourrait en rester résonne comme une musique céleste auprès des opérateurs et l'Euro-Stoxx50 bondit de +1,3% (vers 3.093Pts): aucun autre élément d'actualité n'explique la hausse du jour, et certainement pas la tension qui continue de monter entre Washington et Moscou, avec l'éviction de la Russie du 'G8' et l'annulation du sommet de Sotchi, remplacé par un 'G7' à Bruxelles.

Wall Street semble moins enthousiaste avec une stagnation du Nasdaq et du Russel-2000, la progression du 'S&P' (+0,45%) et du Dow Jones (+0,65% à 16.380Pts), après 2 heures de cotations, il y avait même 2 indices sur 3 dans le rouge (la hausse semble fragile).

Mais de façon singulière, les marché obligataires ne semblent pas s'attendre à une initiative imminente de la BCE puisque les Bunds ne bougent pas et les dettes périphériques subissent même des prises de bénéfices.
Les cambistes en revanche prennent acte de la trop grande force de l'Euro aux yeux de la BCE et l'Euro retombe vers 1,3770$.

Sur le front des statistiques, les chiffres du jour semblent équilibrés: l'indice de la confiance des consommateurs du Conference Board grimpe à 82,3 contre 78 en février mais les ventes de logements neufs ont reculé de -3,3% en janvier après une hausse de +3,2% en janvier (malgré les intempéries).
Enfin, en Europe, l'indice IFO est ressorti en légère baisse à 110,7 en mars, après 111,3 en février.
Sur le front des valeurs, Renault restait leader avec Danone avec +3,6% devant Capgemini (+3,1% suite à la nomination de Hans Van Waayenburg au poste de directeur général de sa filiale Sogeti) puis Kering et Technip (+2,9%).

BioMérieux gagne 3,5%, les analystes évoquant comme élément porteur la visite du Président chinois dans les locaux du groupe aujourd'hui. Morgan Stanley initie également la couverture du titre à 'surpondérer' et fixe l'objectif de cours à 90 euros. Le bureau d'études salue l'accélération de la croissance organique des ventes, un potentiel de révision en hausse du consensus sur les bénéfices et une valorisation attractive.

Solocal finit parfaitement stable, après avoir recueilli l'accord d'un groupe de prêteurs sur son opération de refinancement bancaire, qui doit précéder le lancement de son augmentation de capital.

Korian perd 3,4% avant la présentation, jeudi matin, des résultats annuels 2013 du groupe Korian-Medica.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance