BFM Patrimoine

Paris: le mois de février commencera véritablement demain.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La 1ère séance du terme boursier de février s'est achevée sur un score quasi nul (-0,11%) et dans des volumes parfaitement insignifiants (moins de 1,9MdsE échangés à 17H29). L'absence des opérateurs américains en congé

(CercleFinance.com) - La 1ère séance du terme boursier de février s'est achevée sur un score quasi nul (-0,11%) et dans des volumes parfaitement insignifiants (moins de 1,9MdsE échangés à 17H29).
L'absence des opérateurs américains en congé ce lundi (Martin Luther King Day) a éteint littéralement toute prise d'initiative et les indices européens ont évolué au sein d'étroites fourchettes durant 90% de la séance.

L'E-Stoxx50 affichait -0,03% alors que le FTSE grappille +0,1% (score inverse de Paris) pendant que le DAX perdait 0,3% dans le sillage de Deutsche Bank qui chute de -5,1% après l'annonce d'une perte surprise de 1,153MdsE au 4ème trimestre (annonce dévoilée ce week-end par anticipation, suite à des provisions pour diverses pénalités réglementaires).

Plus globalement, les investisseurs se montrent prudents, étant donné que la saison des résultats n'a pas vraiment débuté en fanfare... mais cela n'empêche pas les indices de se maintenir au plus haut historique.

'Dans les pays occidentaux, les résultats d'entreprises pour le quatrième trimestre étaient mitigés la semaine dernière (l'exposition aux devises des pays émergents continue à peser sur les groupes européens notamment)', rappelle Barclays Bourse.

Sur le front des devises, le Dollar se raffermit assez nettement à 1,3560/E contre 1,36 vendredi.

Sur le front des valeurs, Peugeot dévisse de 11,1%, alors que le constructeur automobile a enregistré 1.553.000 ventes mondiales en 2013, en baisse de 5% par rapport à l'année précédente... ce recul étant imputable à la suspension des livraisons à destination de l'Iran.

Peugeot aurait validé un projet de levée de fonds via une entrée de Dongfeng et de l'Etat français au capital, qui prendraient chacun une participation de 14%.

Le titre Air France-KLM lâchait 4,95%, dans le sillage d'une dégradation des analystes d'UBS.
Le CAC410 voyait son repli freiné par la hausse de +0,9% d'EDF, +0,7% de Danone et +0,6% d'Alstom, ce qui compensait en partie la rechute de Technip (-1,4%) ou de d'Alcatel-Lucent et AXA (-1,25%).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance