BFM Patrimoine

Paris: le CAC 40 repasse les 4.400 points.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 surperforme les principaux indices européens et, après un début de séance dans le rouge, évolue sans sourciller en territoire positif, alors que l'actualité des entreprises continue de prévaloir. Peu avant 14h00

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 surperforme les principaux indices européens et, après un début de séance dans le rouge, évolue sans sourciller en territoire positif, alors que l'actualité des entreprises continue de prévaloir.

Peu avant 14h00, l'indice phare engrange 0,8% à 4.409 points.

Il s'est retourné en hausse en fin de matinée, après l'estimation 'flash' de l'indice PMI Markit. Celui-ci est ressorti à 54 ce mois-ci, après 52,8 en juin, un chiffre supérieur à la moyenne enregistrée au cours des deux premiers trimestres de l'année.

L'activité manufacturière chinoise est également en bonne santé, l'indice préliminaire HSBC/Markit des directeurs d'achats de ce secteur ayant même battu le consensus des économistes. Il s'est établi à 52 points ce mois-ci, un de plus qu'attendu, soit également 1,3 point de plus qu'en juin et un rythme de croissance sans précédent depuis 18 mois.

'S'il est vrai que les annonces de Pékin se succèdent en matière de mesures de relance économique, créant de véritables perfusions pour l'ensemble des secteurs du pays, cette politique (bien que contestable) semble payer', estiment les analystes de XTB France.

Toujours au chapitre macroéconomique, les chiffres hebdomadaires du chômage aux Etats-Unis seront comme de coutume diffusés à 14h30, tandis que les ventes de logements neufs en juin seront connues à 16h00.

'La myriade d'indicateurs attendus aujourd'hui, notamment du côté américain, et la poursuite des résultats d'entreprises des deux côtés de l'Atlantique vont certainement encore nettement influencer les cours. Après un démarrage un peu poussif des trimestriels en France, la vigilance est de rigueur, mais l'optimisme subsiste du côté des opérateurs', observe Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Sur le front des valeurs, les bancaires effectuent en effet un remarquable tir groupé : avec des hausses de respectivement 3,6, 3,5 et 2,1%, Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas signent en effet trois des quatre plus fortes progressions du CAC 40.

En tête du SBF 120, Dassault Systèmes bondit pour sa part de 6,9% à 50,3 euros à la faveur de comptes trimestriels meilleurs qu'attendus. L'éditeur de logiciels, qui a également renouvelé ses objectifs pour 2014, semble de nouveau dans une bonne dynamique après plusieurs publications décevantes.

Douche froide en revanche pour Technip, bon dernier de l'indice phare (-8,5% à 71,1 euros) en dépit d'un carnet de commandes record. Plusieurs projets de l'entreprise parapétrolière pourraient être menacés et ses marges réduites du fait de la recrudescence des tensions géopolitiques.

Impossible enfin d'éluder la terrible dégringolade d'Ipsos, qui plonge de XX,X% à XX,X euros. Dégradé notamment par Oddo et Société Générale, le groupe paie (très) cher son profit warning pour l'exercice en cours, consécutif à un 'trou d'air' au deuxième trimestre.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance