BFM Patrimoine

Paris: l'inquiétude s'atténue au sujet de l'Italie.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'appréhension domine toujours à Paris face aux nouvelles d'Italie, mais les opérateurs tendent à relativiser cet après-midi. Vers 15h50, le CAC40 ne cède que 0,1% à 3602 points, tandis que le FTSE stagne, que le DAX recu

(CercleFinance.com) - L'appréhension domine toujours à Paris face aux nouvelles d'Italie, mais les opérateurs tendent à relativiser cet après-midi. Vers 15h50, le CAC40 ne cède que 0,1% à 3602 points, tandis que le FTSE stagne, que le DAX recule de 0,2% et que le Dow Jones grappille 0,1%.

'Ce week-end, Silvio Berlusconi se lance dans une ultime bataille pour briguer la présidence du Conseil en retirant sa confiance à Mario Monti. Conséquences: Mario Monti démissionne et la dette italienne est sous pression', souligne NFinance.

L'organisation d'élections probablement le 24 février prochain, 'est de nature à remettre en cause partiellement la trajectoire de l'Italie en matière de réformes de structure et de réduction des déficits publics', explique-t-on chez IG.

Natixis se veut toutefois plus rassurant. 'Malgré sa démission, Mario Monti devrait jouer un rôle après les élections, comme président du conseil ou président de la République, et les tensions de marché devraient s'apaiser dès qu'il aura clarifié ses intentions', juge-t-il.

Si les inquiétudes s'atténuent au sujet de l'Italie, pour Saxo Banque, l'absence de consensus entre Républicains et Démocrates aux Etats-Unis ne permet pas aux investisseurs d'être pleinement rassurés, le fiscal cliff étant présent dans tous les esprits.

Au chapitre, très mince, des bonnes nouvelles, 'malgré une contraction attendue du PIB japonais à -0,9% au troisième trimestre, les chiffres de la production industrielle en Chine ont montré une singulière amélioration', soulignent les spécialistes.

Sur le CAC40, les valeurs financières sont les premières à pâtir de la situation italienne. Société Générale perd 2% à 28,7 euros, Crédit Agricole 2,2% à six euros et BNP Paribas 1,8% à 43,2 euros.

En tête de l'indice, STMicroelectronics progresse de 3,3% à 5,2 euros, après avoir présenté un nouveau plan stratégique devant se caractériser par son désengagement de ST-Ericsson et un objectif d'une marge d'exploitation de 10%.

EDF suit de près (+1,6% à 14,1 euros), alors que l'électricien aurait reporté sa décision concernant la construction ou non d'une centrale nucléaire à Hinkley Point (Sud-Ouest de l'Angleterre) d'après le Guardian.

Hors CAC, Derichebourg affiche un bond de 17% à 2,5 euros, entouré pour la publication vendredi soir de résultats certes en fort retrait, mais nettement supérieurs aux attentes du consensus, au titre de son exercice 2011-12.

Korian avance de 3,5% à 12,1 euros, suite à l'annonce du lancement, à travers sa filiale Korian Deutschland, d'une offre publique d'achat volontaire sur l'Allemand Curanum, au prix de 2,5 euros par action.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance