BFM Patrimoine

Paris: l'emploi américain devient une obsession.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis doit permettre au marché de déterminer plus précisément le calendrier de la Fed. Vers 14h15, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 3807,2 points, tandis que le FTSE grignote 0,3%

(CercleFinance.com) - Le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis doit permettre au marché de déterminer plus précisément le calendrier de la Fed.

Vers 14h15, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 3807,2 points, tandis que le FTSE grignote 0,3% et le DAX perd 0,2%.

Les investisseurs voudraient avancer leurs montres à 14h30. 'Le dollar a progressé ce vendredi matin en prévision de la publication cet après-midi du rapport de l'emploi aux Etats-Unis qui pourrait montrer que le taux de chômage a baissé en juin ainsi que des chiffres de l'emploi non-agricole', souligne Emman Xuereb, trader chez RTFX.

'Après le jour férié de la veille aux Etats-Unis en raison de l'Indépendance, les marchés sont dans l'attente du taux de chômage américain, attendu en baisse à 7,5% contre 7,6% précédemment', indique pour sa part Saxo Banque. Le consensus table en outre sur la création de 160.000 emplois.

Alors que le marché les attendait en hausse à peu près symétrique, les commandes à l'industrie allemande ont diminué de 1,3% en mai 2013 par rapport à avril, contre une baisse de 2,2% entre mars et avril.

Hier, 'les banques centrales européenne et britannique ont rassuré les investisseurs sur le fait qu'elles n'étaient nullement pressées de ralentir leur programme d'assouplissement monétaire', rappelle RTFX.

'Concernant le Portugal, Mario Draghi s'est dit rassuré par la nomination de la nouvelle ministre des Finances, Maria Luis Albuquerque', ajoute Barclays Bourse, précisant que 'l'Etat portugais a déjà assuré son financement pour 2013 grâce en grande partie à l'aide financière de l'Europe et du FMI, donc le pays ne se trouve pas dans une situation d'urgence qui nécessiterait un sauvetage rapide, ce qui permet de relativiser l'impact de la hausse du taux à 10 ans sur le refinancement du Portugal'.

Sur le front des valeurs, Peugeot grimpe de 5% à 7,2 euros et poursuit son rebond de la veille, emmenant dans son sillage d'autres valeurs du compartiment automobile, comme Faurecia (+1,6% à 18,8 euros).

Les valeurs financières - Société Générale (+2,6% à 27,9 euros), BNP Paribas (+1,4% à 43,9 euros) et Crédit Agricole (+0,7% à 6,9 euros) - sont également bien orientées, grâce aux déclarations de la BCE.

Saft dégringole de 9% à 17,6 euros, lourdement sanctionné après un avertissement lancé sur ses résultats pour l'exercice en cours.

Air France-KLM se replie de 0,4% à 6,8 euros, alors que l'activité passage a enregistré une hausse du trafic de 2,5% au mois de juin 2013 pour des capacités en augmentation de 1,3%.

Casino grimpe de 2% à 71,5 euros, au lendemain de l'annonce de la signature d'une ligne de crédit d'un montant d'un milliard de dollars (environ 770 millions d'euros) auprès d'un groupe de 10 banques internationales.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance