BFM Patrimoine

Paris: l'année se termine en roue libre, stabilité avant FED

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La tendance s'alourdit lentement mais régulièrement depuis 17H45 (et la clôture des places européennes): cette fois-ci, tous les indices US sont dans le rouge à Wall Street. A moins d'1 heure du communiqué final de la FED,

(CercleFinance.com) - La tendance s'alourdit lentement mais régulièrement depuis 17H45 (et la clôture des places européennes): cette fois-ci, tous les indices US sont dans le rouge à Wall Street. A moins d'1 heure du communiqué final de la FED, le 'S&P' perd 0,4%, le Dow Jones -0,1%, le Dow Transport s'effrite de -0,2%, le Nasdaq ferme la marche avec -0,8%.

Le CAC40 a bénéficié d'un petit coup de pouce à 17H35: l'indice clôture au 'plus haut du jour' à 4.109Pts dans de volumes sans éclat particulier de 3MdsE.

Chez nos voisins, le FTSE et le DAX avancent respectivement de 0,25% et +1,1% (un écart de performance assez notable à actualité équivalente), l'Euro-Stoxx600 gagne +0,85%.

'Aujourd'hui c'est jour de Fed!', rappelle Barclays Bourse. 'Les investisseurs attendent donc d'avoir des indications ce soir sur le timing du tapering, mais aussi sur le montant de la réduction des rachats mensuels d'actifs de la part de la Fed (réduction de cinq à 10 milliards de dollars par rapport aux 85 milliards de dollars actuels)', soulignent les gérants.

'A partir de 20 heures ce soir, quand le compte-rendu sera publié 30 minutes avant le discours de Bernanke, le marché saura... mais il faudra surtout être attentif aux détails, c'est-à-dire un calendrier éventuel de réduction du QE3 tout au long de l'année 2014 et l'état des lieux des objectifs macroéconomiques de la Fed', estime pour sa part Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM.

La Fed va en effet dévoiler ses prévisions de croissance économique et d'inflation pour l'année 2014 et peut-être revoir ses objectifs macroéconomiques, en particulier le seuil d'inflation à la consommation de 2% ou les 6,5% pour le taux de chômage.

'Le véritable enjeu de ce soir est donc la lecture de la Fed sur le dynamisme de la conjoncture économique américaine tout au long de l'automne, notamment le dynamisme de la consommation des ménages et des créations d'emplois', indique Vincent Ganne.

Avant cette parution très attendue, les investisseurs ont pris connaissance à 14h30 des mises en chantier de logement: elles ont grimpé de 22,7% aux Etats-Unis au mois de novembre, pour s'établir à 1.091.000 en rythme annualisé, alors que les économistes en attendaient plutôt 960.000.

De leur côté, les permis de construire se sont tassés de 3,1% à 1.007.000 en rythme annualisé, mais le consensus s'établissait un peu en dessous de la barre du million.

Par rapport au même mois en 2012, les mises en chantier et les permis de construire de logements se sont accrus respectivement de 29,6% et de 7,9% en novembre.

Par ailleurs, l'administration a fait part des mises en chantier pour les mois de septembre et d'octobre, à 873.000 et à 889.000 respectivement (le chiffre avait été 'zappé' pour cause de 'shutdown'). Sur le front des devises, le Dollar se redresse marginalement (+0,1%) à 1,3765/E, l'or se stabilise près de ses planchers de l'automne à 1.229$.

Dévoilé ce matin, le climat des affaires en Allemagne progresse légèrement en novembre, selon l'indice Ifo qui ressort à 109,5 contre 109,3 le mois précédent, une évolution conforme à celle qu'attendaient en moyenne les économistes.

Sur le front des valeurs, le CAC40 est soutenu par ST-Micro (+3,1%) et GDF-Suez (+3,35%) puis par le tandem BNP-Paribas et Crédit Agricole (+2,05%) avec Alstom en 5ème position avec +1,95%. A l'inverse, Technip plonge de 6,25%, sanctionné pour des perspectives revues à la baisse et jugées décevantes au titre des exercices 2014 et 2015. CGG Veritas perd 4,35% supplémentaires ce mercredi, ce qui porte à -21% son repli en 48H.

Le spécialiste des services parapétroliers Bourbon lâche également -2,7%.

Seb lâche 3,7%, alors qu'UBS a dégradé sa recommandation sur le titre de 'achat' à 'neutre' avec un objectif de cours maintenu à 65 euros, jugeant le fabricant de petit électroménager bien valorisé par rapport à la croissance attendue de ses résultats.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance