BFM Patrimoine

Paris: joue à se faire peur.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'indice parisien pâtit des inquiétudes sur les émergents et concernant les futures actions de la BCE. Vers 14h00, le CAC 40 recule de 0,1% à 4104,3 points, tandis que le FTSE et le DAX perdent respectivement 0,5% et 1,1%. L

(CercleFinance.com) - L'indice parisien pâtit des inquiétudes sur les émergents et concernant les futures actions de la BCE.

Vers 14h00, le CAC 40 recule de 0,1% à 4104,3 points, tandis que le FTSE et le DAX perdent respectivement 0,5% et 1,1%.

Les opérateurs affichent 'leurs craintes d'assister à un ralentissement général de la croissance économique' et se montrent 'inquiets des sorties de capitaux importantes enregistrées sur les pays émergents' selon Barclays Bourse.

'Les marchés jouent à se faire peur, et la volatilité est effectivement de retour', ajoutent les gérants, rappelant qu'au Japon, l'indice Nikkei a terminé la séance en repli de 4,18% à 14.008 points.

Les investisseurs restent dans l'attente de nombreux résultats d'entreprises, des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis prévus vendredi mais aussi de la BCE jeudi.

'Elle se retrouve confrontée au scénario du pire au sein de la zone euro : celui d'une possible déflation', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France. 'Une telle menace peut contraindre à tout moment la BCE à se lancer dans une nouvelle vague de mesures dédiées à relancer la reprise économique', estime le professionnel.

Seule donnée de l'après-midi, paraîtront aux Etats-Unis à 16h00 les commandes à l'industrie pour décembre, attendues en repli de 1,2%.

Sur le front des valeurs, Euro Disney perd 1,2%, après avoir annoncé un chiffre d'affaires des activités touristiques en baisse de 5%, reflétant une baisse de la fréquentation des parcs à thèmes et du taux d'occupation des hôtels liée à la poursuite du ralentissement économique en Europe.

Vicat recule de 0,8%, au lendemain de la publication du chiffre d'affaires annuel, inférieur aux attentes, et de l'avertissement sur l'EBITDA.

Medica avance de 0,3%, avec 7,4% de croissance organique en 2013, un niveau supérieur aux anticipations du groupe.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance