BFM Patrimoine

Paris: indécis avant la période des fêtes.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs semblent ne pas vouloir prendre de décisions en ce dernier jour de la semaine, marquant l'entrée dans la période des fêtes de fin d'année. Vers 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4177,1 points, ta

(CercleFinance.com) - Les investisseurs semblent ne pas vouloir prendre de décisions en ce dernier jour de la semaine, marquant l'entrée dans la période des fêtes de fin d'année.

Vers 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4177,1 points, tandis que le FTSE et le DAX grimpent respectivement de 0,1% et 0,4%.

'Les investisseurs sont toujours en phase de digestion de la décision de la Fed', souligne Patrick Latchford, chez Monex Capital Markets.

'Cette dernière séance de la semaine est aussi celle des quatre sorcières, qui marque l'échéance des contrats à terme et options sur indices et actions', rappelle Saxo Banque, précisant que 'cette journée est traditionnellement synonyme de volatilité sur les marchés avec des volumes d'échanges plus élevés'.

Ce vendredi, l'agence de notation-crédit américaine Standard & Poor's a abaissé d'un cran son appréciation de la dette portée par l'Union européenne en tant qu'entité supranationale de 'AAA', la meilleure note possible, à 'AA+'.

Par ailleurs, la reprise de l'économie française s'annonce 'poussive', même si le raffermissement de la demande extérieure promet un profil d'activité 'relativement marqué', d'après les dernières prévisions de l'Insee.

Dans sa dernière note de conjoncture, l'institut indique tabler sur une progression du PIB de 0,4% au quatrième trimestre 2013, puis sur une croissance de 0,2% aux premier et deuxième trimestres 2014.

Seule donnée d'importance de l'après-midi aux Etats-Unis, paraîtra la troisième estimation du PIB du troisième trimestre à 14h30. Le consensus vise une confirmation d'une croissance de 3,6%.

Selon Aurel BGC, les bonnes nouvelles s'accumulent pour 2014. 'La banque centrale américaine a réussi sa communication sur le début du tapering ; certes, elle ne pourra éviter totalement une hausse des taux longs, mais le risque de krach obligataire a sensiblement diminué.'

'Les incertitudes budgétaires ont disparu aux Etats-Unis et l'Europe, enfin, a réussi à trouver un accord historique sur l'Union Bancaire', ajoute le bureau d'études.

Sur le front des valeurs, Iliad, la maison-mère de Free, décroche de plus de 9%, alors que Bouygues (-2,4%) promet de casser les prix des accès Internet pour attaquer Free sur son propre terrain.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance