BFM Patrimoine

Paris: digère les résultats américains.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les opérateurs digèrent les résultats de géants américains et tentent de ne pas trop se faire peur avec l'Ukraine. Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,2% à 4415,5 points, tandis que le FTSE et le DAX gravitent à l'équilib

(CercleFinance.com) - Les opérateurs digèrent les résultats de géants américains et tentent de ne pas trop se faire peur avec l'Ukraine.

Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,2% à 4415,5 points, tandis que le FTSE et le DAX gravitent à l'équilibre.

'Des résultats décevants de la part de Google et IBM font oublier les propos accommodants de la Fed', souligne Joao Monteiro, analyste chez Valutrades.

'Janet Yellen s'est exprimée mercredi devant l'Economic Club de New York et a réitéré sans surprise les prévisions de la Banque centrale, estimant que l'économie des Etats-Unis aurait besoin de taux d'intérêt bas encore longtemps', précise Saxo Banque, estimant que 'la séance devrait être calme en amont d'un weekend prolongé à l'occasion des fêtes de Pâques'.

Les investisseurs ont néanmoins en tête les tensions en Ukraine et concentrent leur attention sur les résultats de géants américains.

Ils prendront connaissance à 14h30 aux Etats-Unis des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage puis à 16h00 de l'indice de la Fed de Philadelphie, attendus respectivement en hausse à 315.000 et autour de 9,5.

Sur le front des valeurs, Publicis prend 1,9%, avec la publication d'un revenu consolidé de 1.597 millions d'euros pour le 1er trimestre, soit une hausse de 2,2%. Hors effet de change, la croissance du revenu ressort à 6,8%.

Plastic Omnium s'adjuge 3,9%, après avoir fait état d'un chiffre d'affaires de premier trimestre de 1.304,9 millions d'euros, en progression de 6,1% (+9,7% hors effet de change).

Sodexo grimpe de 1,7%, alors que la marge d'EBIT semestrielle est conforme aux objectifs du groupe qui confirme ses objectifs pour l'exercice en cours.

Rémy Cointreau boit la tasse, lâchant 4,1%, après avoir publié des ventes jugées 'inquiétantes' pour son exercice 2013/2014. 'On ne voit pas le moindre signe d'amélioration dans le cognac', s'alarment les analystes d'Aurel BGC.

Atos perd 1,7%, avec la publication d'un chiffre d'affaires de 2.064 millions d'euros au premier trimestre 2014.Il enregistre une évolution organique de -1,8% par rapport au premier trimestre 2013 à périmètre et taux de change constants.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance