BFM Patrimoine

Paris: course aux records se poursuit, BCE révise croissance

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Wall Street ne bouge plus depuis près de 3 heures et le Dow Jones semble à l'arrêt autour des 14.330Pts, le 'S&P' et le Nasdaq grappillent +0,15% (et se montrent tout aussi stables). Le CAC40 en a terminé sur un gain de

(CercleFinance.com) - Wall Street ne bouge plus depuis près de 3 heures et le Dow Jones semble à l'arrêt autour des 14.330Pts, le 'S&P' et le Nasdaq grappillent +0,15% (et se montrent tout aussi stables).

Le CAC40 en a terminé sur un gain de +0,53% qui constitue un nouveau record annuel mais ne traduit toujours pas de véritable 'appétit' pour les actions: le volume reste très modeste, voire anecdotique avec 2,5MdsE (après 2,45MdsE la veille).

L'absence de vrais flux acheteurs ne remet pas en cause la tendance générale qui reste haussière en Europe avec le FTSE et le DAX qui gagnent +0,18% et +0,26% puis Madrid +0,36%.

A Wall Street, le rallye haussier se poursuit alors que les chiffres US du jour ne sont pas bons puisque la productivité plonge de -1,9% (révisé de -2% initialement) au 4ème trimestre 2012 tandis que le déficit commercial de janvier s'établit à 44,4Mds$, soit +16,5% par rapport à décembre (43Mds attendu).
On note un net recul des exportations (de -1,2% à 184,5Mds$) alors que les importations ont progressé de +1,8%).

Le chômage US hebdo recule de -15.000 à 340.000 et cette embellie semble bien être le seul chiffre dont les marchés se préoccupent en cette veille de publication des chiffres de l'emploi.
Mais cela se confirme: les 'mauvaises nouvelles' ne comptent pas !

L'évènement le plus attendu jour, c'était la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui n'a pas modifié ses taux directeurs jeudi, comme on s'y attendait.
Lors de la conférence de presse de 14H30, son président Mario Draghi a confirmé l'aggravation de la récession prévue en 2013 (à -0,5% contre -0,3%) et la faiblesse du rebond anticipé en 2014 (+1% contre +1,2%).

Il multiplie les références 'à la confiance des marchés', lesquels saluent la réduction de la taille du bilan de la BCE avec le remboursement de 220MdsE d'argent injecté sous forme de LTRO.

Et il en veut pour preuve la détente des taux qui se dessine depuis quelques jours en Europe et qui démontrerait que les 'marchés' (totalement sous perfusion des banques centrales) relativisent le danger politique que représente l'Italie.

Il concède cependant que la diffusion des liquidités sous forme de crédit aux petites et moyennes entreprises reste insuffisant mais devrait s'améliorer.
C'est pourquoi la politique monétaire de la BCE doit rester très accommodante. Des propos qui renforcent paradoxalement l'euro qui remonte vers 1,3090/1,3100$.

La locomotive du CAC40, c'est Carrefour qui avance de 2,9% à 22 euros, après des résultats 2012 marqués par une marge opérationnelle supérieure aux attentes et des profits dopés par des cessions d'actifs.

Saint-Gobain s'adjuge 3,15% à 31,4 euros, avec l'annonce de la cession de son activité PVC à Westlake Chemical pour un montant de 135 millions d'euros.

Club Med a repris 4,7% à 14,5 euros, suite à la publication d'un chiffre d'affaires de 344 millions d'euros au titre de son premier trimestre 2012-13 (mois de novembre à janvier), en repli de 2,5% à taux de change constant.

JCDecaux perd 3% à 20,4 euros, après des résultats annuels 'quasiment en ligne' et impactés par des dépréciations, accompagnés de perspectives sans surprise.

Haulotte se replie de 3,8% à sept euros, alors que le constructeur de nacelles élévatrices a décidé de ne pas distribuer de dividende au titre de l'exercice 2012.

Manitou lâche 12%, après avoir déçu le marché en termes de résultat opérationnel courant et d'objectifs pour 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance