BFM Patrimoine

Paris: clôture en demi-teinte, WStreet au zénith à mi-séance

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Wall Street aborde la mi-séance au meilleur de sa forme, avec des indices qui grimpent de +0,55% (Dow Jones), +0,7% (S&P500) et +0,92% (Nasdaq). Mais en Europe également, tous les indices s'inscrivaient au plus haut du jou

(CercleFinance.com) - Wall Street aborde la mi-séance au meilleur de sa forme, avec des indices qui grimpent de +0,55% (Dow Jones), +0,7% (S&P500) et +0,92% (Nasdaq).

Mais en Europe également, tous les indices s'inscrivaient au plus haut du jour à l'heure du café et cela n'a pas 'tenu'.
Wall Street réalisera peut être l'exploit de confirmer, malgré la chute de -5,15% de Tokyo ce matin (une volatilité qui pose question) et des statistiques US loin d'être enthousiasmantes.

Mais demain, c'est la fin du mois de mai et les opérateurs semblent avoir à coeur d'un faire le meilleur mois de mai depuis 2009 (Wall Street revenait alors de l'enfer, il était plus facile de remonter en partant d'un marché totalement sous-valorisé.

Paris (+0,56%) a manqué l'opportunité de se maintenir au-dessus des 4.000, par la faute Wall Street qui a connu un malencontreux passage à vide entre 17H25 et 17H35 (les indices US ne gagnaient pas plus de 0,35% en moyenne, ils doublé leurs gains depuis).

Le CAC40 n'a cessé de faire l'aller-retour entre 3.995 et 4.010 depuis 14H30 après avoir fluctué entre 3.964 et 4.019 vers 13H: les volumes d'échanges restent très médiocres à 2,5MdsE (compter 3,5MdsE avec les plateformes alternatives).

Les marchés avaient largement progressé en anticipation de bons chiffres US: les opérateurs espéraient une réponse positive à cette question 'la croissance américaine est elle solide et pérenne ?'.
Il faudra attendre les prochaines 'stats' pour en avoir la confirmation.

Si la hausse de 0,3% des promesses d'achat de logements neufs en avril est tout juste conforme aux anticipations, la révision à la baisse du PIB américain de 2,5% à 2,4% au 'T1' est un peu décevante.
Le tableau se complique encore avec le rebond inattendu de +10.000 inscriptions hebdomadaires au chômage.
Le 'fait marquant' de cet après-midi, c'est la remontée en flèche (+0,8%)de l'Euro vers 1,3050/E.

En Europe, le CAC40 devançait l'Euro-Stoxx50 (+0,45% à 2.799Pts) alors que le DAX reprenait 0,75% tandis que Madrid perdait 0,1% (et Londres terminait en hausse de 0,45%).

Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis recèlent une information intéressante: malgré la forte baisse des taux, les primo accédants sont passés de 35% en avril 2012 à 29% en avril 2013: l'effet richesse laisse à désirer.

En France, le nombre de demandeurs d'emploi pour avril sera connu à 18h00.

'Les investisseurs restent dans la crainte quant à un changement de cap de la Réserve Fédérale, qui pourrait revoir son programme de soutien à l'économie américaine', souligne Saxo Banque. 'En effet, les différents opérateurs de marchés bénéficient encore de l'action de la banque centrale, qui injecte des liquidités dans l'économie en vue de soutenir l'activité et dynamiser la croissance', précisent les spécialistes.

'Une chose est certaine : l'incertitude sur la politique monétaire du Fed va induire une plus forte volatilité des marchés dans les prochains mois', renchérit Aurel BGC.

Du côté des valeurs, Saft avance de 2,5% à 18,4 euros, après avoir annoncé son intention de s'associer à Schneider Electric dans les systèmes de stockage d'énergie électrique pour bâtiments industriels et commerciaux.

Atos s'adjuge 2,25% à 56,8 euros. Lors son assemblée générale, la SSII a confirmé que la filialisation de sa nouvelle structure dédiée au marché des paiements serait effective vers la fin juin, ce qui pourrait entraîner une surperformance du titre au second semestre d'après les analystes.

ADP est stable (+0,25%), alors que l'Etat français prépare une cession de participation au capital d'Aéroports de Paris, selon le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Carrefour avance de 2,5%, après avoir annoncé la signature d'un protocole d'accord avec CFAO pour constituer une société commune destinée à investir en Afrique qui sera détenue à 55% par CFAO et à 45% par Carrefour.
Le secteur de la construction soutient le CAC40 avec Schneider, Saint Gobain et Lafarge qui gagnent entre +2% et +2,5%.

Manutan International (+3,5%) a publié un résultat net stable (-0,4%) à 11,5 millions d'euros au titre de son premier semestre 2012-13, et une rentabilité opérationnelle courante en hausse de 19%, à 6,8% du chiffre d'affaires contre 5,7% un an auparavant.

Pierre & Vacances recule de 0,6% à 16 euros, avec le creusement de sa perte nette part du groupe au premier semestre 2012-13, une publication accompagnée de l'annonce de son plan de redressement Win 2016.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance