BFM Patrimoine

Paris: CAC 40 sous les 4.200 points, les bancaires pèsent.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Pénalisée par des prises de bénéfices et surtout par l'annonce d'amendes concernant cinq banques de premier plan, la Bourse de Paris reste nettement dans le rouge à l'avant-veille de la première estimation du PIB pour la z

(CercleFinance.com) - Pénalisée par des prises de bénéfices et surtout par l'annonce d'amendes concernant cinq banques de premier plan, la Bourse de Paris reste nettement dans le rouge à l'avant-veille de la première estimation du PIB pour la zone euro au troisième trimestre.

A un peu plus d'une heure de la cloche, le CAC 40 se replie de 1,1% à 4.197 points.

Accusées de manipulation sur le marché des changes, JPMorgan, HSBC, RBS, Citigroup et UBS se sont vues infliger deux amendes, l'une par le régulateur britannique, l'autre par le régulateur américain, a relaté Saxo Banque dans sa Morning Letter.

A plus long terme, 'on ne peut pas complètement exclure que l'indice parisien déraille de nouveau, comme en octobre dernier, surtout si les inquiétudes concernant l'entrée en récession en Allemagne se confirment', commente également Christopher Dembik, économiste de Saxo Banque.

Des craintes alimentées par le président de l'institut Ifo Hans-Werner Sinn, selon lequel l'Allemagne est désormais au bord de la récession en raison du ralentissement de la Chine et des difficultés économiques de la Russie et de l'Europe.

En attendant, Eurostat a fait état en fin de matinée d'une hausse grosso modo conforme aux atte de 0,6% de la production industrielle dans la zone euro en septembre. Pour clore le chapitre macroéconomique, les marchés ont en outre pris connaissance à 16h00 d'une hausse de 0,3% des stocks des grossistes américains pour ce même mois, alors que le consensus tablait sur +0,1%.

Concernant les valeurs, les amendes précitées pèsent lourdement sur BNP Paribas (-2,1% à 47 euros), Société Générale (-2,9% à 35,3 euros) et Crédit Agricole (-3,5% à 10,1 euros).

Club Méditerranée engrange a contrario 1,3% à 23,4 euros au lendemain de la surenchère d'Andrea Bonomi, qui a une nouvelle fois contré l'offre d'achat portée par le conglomérat chinois Fosun et propose maintenant 23 euros par action.

Soitec grimpe de son côté de 5,2% à 2 euros alors que Bryan Garnier a entamé sa couverture du titre avec une recommandation 'achat' et un objectif de cours de 2,6 euros.

Air France-KLM abandonne en revanche 2,4% à 7 euros en dépit de l'annonce ce matin d'une croissance de 2,1% de son trafic le mois dernier en glissement annuel à 6,9 millions de passagers.

A noter enfin qu'Eiffage publiera son chiffre d'affaires trimestriel après Bourse, tout comme Teleperformance.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance