BFM Patrimoine

Paris: balloté au gré des infos et intox provenant d'Italie.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 termine en hausse de 0,4%, soit très précisément au même niveau qu'à l'ouverture. Mais ce n'est peut être pas le détail essentiel: le 'future' du CAC40 plonge de -65Pts à 3.660 en 'hors séance' (à 19H30) et se

(CercleFinance.com) - Le CAC40 termine en hausse de 0,4%, soit très précisément au même niveau qu'à l'ouverture.
Mais ce n'est peut être pas le détail essentiel: le 'future' du CAC40 plonge de -65Pts à 3.660 en 'hors séance' (à 19H30) et se retrouve 115Pts en deçà de son zénith du jour: du jamais vu depuis le 7 novembre dernier !

Des sondages contradictoires concernant le résultat des élections italiennes provoquent un pic de volatilité qui risque de déstabiliser nombre d'investisseurs.
Un retour 'à la case départ' après avoir affiché dès 13H entre +2 et +2,5%, cela ne constitue guère un scénario favorable, mais une chute de -1,5% aussi rapide après la clôture, cela augure d'une situation 'délétère' mardi à la reprise des cotation.

Nous avons d'abord assisté ce lundi à une envolée de +2% (et +4,25% cumulée du CAC40 en une séance et demi) alors que toutes les statistiques les plus récentes sont mauvaises, y compris en Chine.

Cela pouvait susciter pas mal de questions et la réponse devenait évidente à 15H00 avec les premiers sondages 'sortie des urnes' qui donnaient une majorité dans les deux chambres à la coalition de centre gauche de Pierre Luigi Bersani.

C'était le scénario idéal, celui que certains opérateurs apparemment 'bien informés' avaient joué avec une détermination sans faille depuis vendredi matin.

Mais 90 minutes après les premiers résultats officieux, voilà qu'une nouvelle estimation donnait Silvio Berlusconi en tête au Sénat et les indices boursiers inversaient la vapeur, l'Euro-Stoxx50 passant de +2,5% à zéro et Milan de +3,6% à -0,5% (-4% perdus en 1 heure: impressionnant) avant un rebond de 0,73% à 17H35... envolé à 18H.

A Wall Street, les gains initiaux (+0,6%) se sont évaporés avec -0,25% pour le Dow Jones et le 'S&P' à mi-séance mais le Nasdaq grappille +0,15%.

Le dernier sondage créditant Mr Berlusconi de 31% au Sénat (contre 30% pour Mr Bersani) tandis que l'écart se resserre à la chambre des députés provoque une soudaine rechute de l'Euro sous les 1,3200$ et une brusque remontée de 50Pts de base des taux longs italiens de 3,99% vers 4,5% en moins de 2 heures.
Pour certains commentateurs de la presse italienne, c'est une situation de blocage politique qui se dessine... ce que redoutaient les marchés.

A Paris, les vedettes du jour demeuraient Vivendi avec +3,7%, L'Oréal figurait en bonne place avec +1,85% et Gemalto gagnait +1,35%.
Accor perdait symétriquement -2%, Vallourec -1,3%, Schneider -1,2%, Carrefour et EADS -0,9%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance