BFM Patrimoine

Paris: au zénith annuel mais W-Street fléchit avec Lockhart.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface ses pertes de lundi et mardi avec un gain de +0,24% à 4.241Pts et inscrit un double record: de clôture depuis le 8 septembre 2008 (pour 1Pt symbolique de mieux) et un record annuel intraday à 4.352,7

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface ses pertes de lundi et mardi avec un gain de +0,24% à 4.241Pts et inscrit un double record: de clôture depuis le 8 septembre 2008 (pour 1Pt symbolique de mieux) et un record annuel intraday à 4.352,7 contre 4.352,5 le 17 février.

Francfort et Londres finissent à l'équilibre mais l'Euro-Stoxx50 gagne 0,1% à 3.120Pts, dans le sillage du Dow Jones qui grimpait alors contre toute attente de +0,4% vers 16.200 à 17H35.
Depuis, le tableau a complètement changé (à partir de 18H10) avec les déclarations de James Bullard (qui pense -tout comme son collègue Williams- que le 'tapering' doit se poursuivre et voit le chômage à 6% fin 2014) et Denis Lockhart (qui prévoit une hausse des taux à mi-2015).
Le 'S&P' a inversé la vapeur de +0,3% à -0,2% et le Nasdaq chute de -0,5% à mi-séance après son rallye de la veille dans le sillage des 'biotechs' (dont les niveaux de valorisation deviennent stratosphériques).

Qu'est ce qui a enthousiasmé et porté initialement Wall Street vers ses records dans l'actualité du jour (le 'S&P' a frôlé les 1.850Pts) ? Difficile à déterminer vu les piètres chiffres des mises en chantier de janvier (-16%) puis la flambée du pétrole qui bat un record annuel à 102,85$ sur le NYMEX.

Peut-être les opérateurs misaient-ils comme d'habitude sur un message 'encourageant' de la FED après plusieurs statistiques décevantes... mais ils viennent d'être déçus.
Ou plus simplement orchestraient-ils un coup de pouce indiciel tactique à 48H de la séance des '3 sorcières' de vendredi, pour maximiser les gains spectaculaires des 12 dernières séances écoulées (4 de hausse consécutives sur le 'S&P').

Le calendrier macroéconomique va s'intensifier jeudi avec la parution aux Etats-Unis des inscriptions aux allocations chômage, des chiffres de l'inflation, des indicateurs avancés du Conference Board et de l'indice de la Fed de Philadelphie.

Les résultats de Wal-Mart, Schneider, Danone, Accor, Capgemini et Air France-KLM figurent également au calendrier.

Si les mises en chantier de logement aux Etats Unis ont plongé à cause des intempéries, les permis de construire ne sont pas soumis aux aléas climatiques... mais ils se sont également tassés de 5,4% à 937.000 en rythme annualisé le mois dernier, là où le consensus anticipait 975.000.

Du côté des valeurs, Peugeot affiche une volatilité a donner le tournis: le titre perd 1,5% après avoir bondi ce matin de +9% après une avalanche d'annonces, dont l'enregistrement d'une perte nette réduite à 2,3 milliards d'euros sur l'exercice 2013 et une levée de fonds de trois milliards d'euros à laquelle participeront le chinois Dong Feng et l'Etat français.

Lafarge gagne 3,25% après avoir dévoilé un Ebitda en baisse de 6% à 793 millions d'euros au 4ème trimestre, un résultat inférieur aux attentes, mais les professionnels saluent les performances du groupe sur une base comparable.

Nexity prend pas loin de 6% après avoir dégagé un résultat net part du groupe de 100 millions d'euros pour 2013, contre 42 millions d'euros en 2012.

GDF-Suez a fait jeu égal avec Crédit Agricole (+2%) a fait état d'une forte amélioration de ses ratios de solvabilité au 4ème trimestre, et d'un résultat net part du groupe de 5.136 millions d'euros sur l'exercice 2013.

TF1 est stable, le groupe a prévenu à l'occasion de la publication de ses résultats annuels que le marché de la publicité télévisuelle pourrait s'inscrire en recul en 2014.

Vallourec chute de 4,5% alors que l'International Trade Administration américaine n'a pas estimé que les importations de tubes dits OCTG destinés à l'industrie pétrolière depuis des pays comme la Corée du Sud contrevenaient aux dispositions anti-dumping. Vallourec dispose d'importantes capacités industrielles outre-Atlantique.
Alstom abandonne encore -3,7% et Gemalto a lâché -2,1%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance