BFM Patrimoine

Paris: aligne ses pertes sur New York.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris aligne ses pertes sur celles de Wall Street en milieu d'après-midi, guère surprise par une chute de la production industrielle américaine qui s'explique largement par l'ouragan Sandy. Vers 16h00, le CAC40 c

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris aligne ses pertes sur celles de Wall Street en milieu d'après-midi, guère surprise par une chute de la production industrielle américaine qui s'explique largement par l'ouragan Sandy.

Vers 16h00, le CAC40 cède 0,5% à 3366 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,7% et de 0,6%. A New York, le Dow Jones perd 0,3% et le Nasdaq 0,5% en début de séance.

'Nous sommes réalistes, la situation économique de la zone euro ne va pas s'améliorer rapidement', souligne Barclays Bourse. 'Cependant, comme nous l'avons déjà écrit, nous souhaitons regarder plus loin, pour commencer à apercevoir la sortie du tunnel.'

Les gérants attendent des avancées sur plusieurs dossiers: le déblocage de la tranche d'aide à la Grèce à la fin du mois, une demande d'aide de l'Espagne et le déblocage de la situation concernant le mur budgétaire (fiscal cliff) aux Etats-Unis d'ici le 14 décembre prochain.

NFinance précise qu''aujourd'hui, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, Barack Obama et les représentants des deux chambres se rencontreront afin de rentrer dans le vif du sujet du 'fiscal cliff' et du rallongement du plafond de la dette'.

'C'est comme si on prenait les mêmes pour recommencer avec un parfum de déjà vu', ironisent les spécialistes, qui croisent les doigts 'pour que la séquence de l'été 2011 ne se reproduise pas une nouvelle fois'.

Dans ce contexte, le marché parisien est resté de marbre à l'annonce d'une contraction de la production industrielle de 0,4% aux Etats-Unis au mois d'octobre, après une hausse de 0,2% le mois précédent.

Cette chute ne surprend pas les investisseurs : 'l'ouragan Sandy, qui a touché le nord-est du pays à la fin du mois, a handicapé la production à hauteur d'un point de pourcentage', explique la Réserve Fédérale.

Du côté des valeurs, STMicroelectronics perd 0,8% à 4,3 euros, alors que Bloomberg affirme que le groupe aurait renoncé à scinder en deux ses activités. Le fabricant de semi-conducteurs a fermement démenti l'existence d'un tel projet.

Les valeurs de l'automobile tiennent la route après l'annonce d'un ralentissement de la baisse du marché automobile européen en octobre. En tête du CAC, Renault prend 2,3% à 34,4 euros et Michelin 1,7% à 66,2 euros.

PagesJaunes (+6,2% à 1,8 euro) tient le haut du pavé sur le SBF120 : Moody's a annoncé vendredi avoir modifié sa perspective de notation sur le groupe de services de renseignement, la faisant passer de 'évolutive' à 'stable'.

Lanterne rouge des valeurs du SRD, Rodriguez Group lâche 12,7% à 3,4 euros, le fabricant de navires de plaisance ayant vu son chiffre d'affaires reculer de près d'un quart sur son exercice 2011-2012.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance