BFM Patrimoine

Paris: a tangué mais peut compter sur W-Street pour rebondir

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Paris (-1% à 4.306Pts) a facilement préservé les 4.300Pts (et donc le seuil bien plus important encore des 4.290Pts) et l'Euro-Stoxx50 (-0,9%) le support des 3.050Pts. C'est en fait Wall Street -rapidement repassé du rouge a

(CercleFinance.com) - Paris (-1% à 4.306Pts) a facilement préservé les 4.300Pts (et donc le seuil bien plus important encore des 4.290Pts) et l'Euro-Stoxx50 (-0,9%) le support des 3.050Pts.

C'est en fait Wall Street -rapidement repassé du rouge au vert au bout d'1 heure de cotations- qui a sauvé une situation qui semblait fort compromise avec des indices US qui véhiculent le message suivant: aucune raison de s'éloigner des récents sommets historiques.

L'Asie connait juste un petit passage à vide (-2,6% à Tokyo ce matin, Shanghai sous les 2.000Pts), les tensions ukrainiennes vont se résoudre en douceur avant le week-end... même si François Hollande fait monter la pression sur Vladimir Poutine au sujet du referendum d'autodétermination organisé en Crimée.

La cassure des 4.300Pts sur le CAC40 ce matin fut un simple accident, le test des 4.280Pts était une excellente occasion de renforcer les positions.

Sans aucune information pour l'expliquer, le Dow Jones (en repli de 0,2% ce soir) avait repris +100Pts par rapport aux 1ers échanges au bout de 90 minutes : il ne subsistait plus aucun nuage à l'horizon à Wall Street en l'espace d'un couple d'heures (l'optimisme s'étiole un peu à mi-séance mais le Nasdaq reste positif de +0,25%, le 'S&P' s'effrite de -0,1%).

Les tensions géopolitiques retombent-elles en secret ? La forte hausse de l'or (+1,4%) et le débordement des 1.360$ semble le démentir.
La 'bonne nouvelle' provient peut-être du repli de -2,2% du pétrole sous les 98$ (les USA vont libérer 5Mns de barils de leur stock stratégique) mais cela n'avait pas évité un -1,6% à Hong Kong ce matin.

Par ailleurs, le calendrier des statistiques reste maigre, Barclays Bourse estime que la tendance sur les marchés reste positive à moyen-terme.

Les gérants invitent à la patience et à laisser passer la 'phase de consolidation éphémère mais nécessaire'.

Dans l'après-midi, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a annoncé que les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté de 6,18 millions de barils d'une semaine sur l'autre, après avoir progressé de 1,43 million de barils la semaine précédente.

Sur le front des valeurs, Alstom restait leader du CAC40 avec +1,4%, devant Accor avec +0,9%.
Alcatel fermait la marche avec -3,52%, Pernod et Schneider lâchaient -2,4% respectivement.
Numéricable reprenait 4,7%, malgré un résultat net de 65 millions d'euros en 2013, en baisse de 32,3%, et un résultat opérationnel courant de 256 millions, en retrait de 17,6%. Le groupe a réitéré ses objectifs financiers.

Valeo perdait 2,15%, après le désengagement partiel de Bpifrance, qui a cédé près de la moitié de sa participation à un prix de 100 euros par titre.

L'action Interparfums cède 3,5%, après la publication de ses comptes annuels 2013 et l'ajustement à la marge de ses prévisions pour 2014.

A contre-courant de la tendance, Soitec bondit de près de 6,5%, après avoir obtenu l'accord du Département sud-africain de l'Energie au plan de refinancement de sa participation dans le projet de centrale photovoltaïque de Touwsrivier.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance