BFM Patrimoine

Pacific Drilling annonce des bénéfices de 15,1 millions USD pour le premier trimestre 2013

BFM Patrimoine

Pacific Drilling S.A. (NYSE :  PACD) : Le chiffre d'affaires au premier trimestre 2013 était de 175 millions USD basé sur l'efficacité budgétaire(a) de 90,3 % Les coûts directs d'exploitation lié

Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) :

Le chiffre d'affaires au premier trimestre 2013 était de 175 millions USD basé sur l'efficacité budgétaire(a) de 90,3 %

Les coûts directs d'exploitation liés au forage, nets des frais remboursables, étaient de 178 000 USD par jour au premier trimestre 2013

  • Le BAIIDA(b) pour le premier trimestre 2013 était de 79,7 millions USD.
  • Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation ont atteint 72,1 millions USD
  • Le prolongement total du contrat Scirocco a ajouté 180 millions USD au carnet de commandes
  • La société a souscrit un financement de crédit garanti de premier rang de 1 milliard USD
  • Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) a annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaires de 175,0 millions USD et un bénéfice net de 15,1 millions USD, soit 0,07 USD par action diluée pour les trois mois clos le 31 mars 2013. Dans l'année d'exercice précédente, en excluant la perte de récupération d'assurance de location de 23,7 millions USD, la perte nette était de 5,3 millions USD, soit 0,02 USD par action diluée sur un chiffre d'affaires de 117,4 millions USD. Comme le reflètent nos états financiers du 31 mars 2012, le résultat net déclaré pour le trimestre était de 18,3 millions USD, soit 0,08 USD par action diluée.
  • Le PDG Chris Beckett a commenté : « Nous réalisons un autre trimestre de croissance solide reposant sur un temps de disponibilité élevé et notre attention soutenue aux coûts de forage. Il est encourageant de constater qu'à l'exclusion de l'entretien des blocs obturateurs de puits (BOP), notre flotte a réalisé une efficacité budgétaire qui dépasse les résultats exceptionnels du quatrième trimestre. »

Concernant l'état du marché des activités de forage en mer, M. Beckett a ajouté : « Le marché des navires de forage en eau ultraprofonde reste élevé, avec un flux soutenu d'annonces réalisé durant le mois d'avril. Cette solide position sur le marché nous permet de bien envisager l'avenir pour la Pacific Meltem et notre huitième plate-forme, la Pacific Zonda ».

Commentaires financiers et opérationnels concernant le premier trimestre 2013

Le produit des contrats de forage pour le premier trimestre 2013 était de 175,0 millions USD contre 191,9 millions USD au quatrième trimestre 2012. La baisse des revenus renvoyait aux 8 jours de disponibilité de forage en moins du premier trimestre par rapport au trimestre précédent, qui s'est traduit par une réduction séquentielle du chiffre d'affaires de 3,4 millions USD, associée à une réduction de 9,6 millions USD dans l'amortissement du produit constaté d'avance sur la Pacific Scirocco et une diminution de 4,3 % dans l'efficacité budgétaire. Le premier trimestre incluait l'amortissement du produit constaté d'avance de 16,9 millions USD contre 26,5 millions USD au quatrième trimestre 2012. La réduction de l'amortissement du produit constaté d'avance, relatif à la mobilisation de la Pacific Scirocco, provenait de l'exécution des modalités initiales du contrat principal à un an de la plate-forme, qui s'est achevé le 7 janvier 2013.

Au cours des trois mois clos le 31 mars 2013, notre flotte de quatre navires de forage en exploitation a réalisé un coefficient d'efficacité budgétaire moyen de 90,3 % par rapport à 94,6 % au quatrième trimestre 2012. Le temps d'entretien des blocs obturateurs de puits (BOP) non payé de la Pacific Scirocco et de la Pacific Bora totalisait 19 jours, soit un impact de 5,5 % sur l'efficacité budgétaire de la flotte. Cet entretien périodique des blocs obturateurs de puits (BOP) de deux de nos navires de forage, après des périodes prolongées de service ininterrompu, a été incorporé aux cibles d'efficacité budgétaire du premier trimestre ainsi qu'à celles de l'année complète.

Les dépenses des contrats de forage pour le premier trimestre 2013 étaient de 84,5 millions USD contre 86,9 millions USD au quatrième trimestre 2012. Les coûts directs d'exploitation quotidiens liés au forage, à l'exclusion des frais remboursables qui sont entièrement récupérés dans nos recettes, représentaient en moyenne 178 000 USD au premier trimestre 2013, contre 168 000 USD pour le quatrième trimestre 2012. Cette augmentation provenait essentiellement de coûts de maintenance plus élevés par rapport à l'entretien prévu des blocs obturateurs de puits (BOP) sur la Pacific Scirocco et la Pacific Bora et des augmentations de salaires annuelles pour notre personnel d'exploitation. Les dépenses des contrats de forage pour le premier trimestre 2013 incluaient 9,6 millions USD d'amortissement des coûts de mobilisation reportés et 5,6 millions USD des coûts d'activité à terre et autres activités de soutien, par rapport à 18,6 millions USD dans les coûts d'installation de chantier reportés et 4,6 millions USD dans les coûts d'activité à terre et autres activités de soutien pour le quatrième trimestre 2012. L'augmentation de 9,0 millions USD dans les coûts de mobilisation reportés provenaient de l'exécution des modalités initiales du contrat principal à un an de la Pacific Scirocco. Les coûts totaux directs d'exploitation quotidiens liés au forage, y compris les frais remboursables représentaient en moyenne 192 000 USD au premier trimestre 2013, contre 173 000 USD pour le quatrième trimestre 2012. Les frais remboursables constituaient environ 14 000 USD par jour au premier trimestre de cette année par rapport à environ 5 000 USD par jour au quatrième trimestre 2012. En plus du niveau récurrent normal des frais remboursables, le premier trimestre 2013 incluait environ 2,7 millions USD de coûts spécifiques aux modifications et au projet et de coûts entièrement remboursés par nos clients.

Les intérêts débiteurs étaient de 22,8 millions USD au premier trimestre 2013, contre 32,7 millions USD au quatrième trimestre 2012. La baisse des intérêts débiteurs résultait essentiellement des 2,8 millions USD de charges ponctuelles hors trésorerie au quatrième trimestre 2012 relatives à la prise en compte de notre couverture des flux de trésorerie liée aux taux d'intérêt et des baisses des taux d'intérêt encourus sur notre Accord de financement de projets, à la fois en raison de la diminution de l'encours de la dette et de celle des taux d'intérêt.

Le BAIIDA du premier trimestre 2013 a atteint 79,7 millions USD, contre la BAIIDA de 92,7 millions USD pour le quatrième trimestre 2012.

Situation de trésorerie et dépenses en immobilisations

Au 31 mars 2013, notre trésorerie se situait à 640 millions USD, dont 172 millions USD de trésorerie affectée liée principalement à notre Accord de financement de projets et à nos garanties pour obligations importées et lignes de crédit temporaires. Notre dette totale en souffrance a atteint 2,2 milliards USD au 31 mars 2013.

Nous avons investi 98 millions USD dans la construction de la flotte au cours du premier trimestre 2013. Nous estimons les dépenses en capital restantes pour la réalisation de nos quatre nouveaux navires de forage en construction à environ 2,0 milliards USD, y compris environ 608 millions USD pour notre huitième plate-forme de forage, la Pacific Zonda.

Nous prévoyons de financer les coûts restants de nos quatre nouveaux navires en combinant des fonds en caisse, des flux de trésorerie provenant de l'exploitation, notre accord de facilité de crédit garanti de premier rang de 1 milliard USD signé en février 2013 et d'autres dettes à long terme qui doivent être placées avant la livraison de notre huitième plateforme de forage, la Pacific Zonda. Nous pensons que les marchés financiers actuels peuvent nous donner l'occasion de refinancer notre Accord d'exécution de projets, ce qui renforcerait encore notre position en matière de liquidités à long terme. Toutefois, le choix, l'opportunité et éventuellement, la réalisation des éléments spécifiques de ces plans de financement seront déterminés par les futures conditions des marchés financiers.

Mises à jour de l'orientation 2013

Au premier trimestre 2013, nous avons ajouté une communication supplémentaire sur nos coûts directs d'exploitation de forage, particulièrement sur le niveau des coûts remboursés par nos clients. Ces frais remboursables comprennent des éléments ponctuels ainsi que des éléments récurrents qui sortent du domaine initial de notre contrat et le taux journalier initial correspondant. Nous encourons ces coûts pour le compte de nos clients et ceux-ci les remboursent intégralement par la suite. Ces frais remboursables sont parfois importants et ils fluctuent souvent sensiblement d'une période à l'autre en fonction des besoins de nos clients, ce qui complique leur prévision. Nous continuerons donc à fournir des informations supplémentaires sur les montants réels et escomptés des coûts directs d'exploitation quotidiens liés au forage en montrant la fourchette inclusive et exclusive escomptée des frais d'exploitation remboursables prévus.

En incluant les frais remboursables, nous réaffirmons notre orientation annuelle fournie avec nos résultats du quatrième trimestre 2012 sur le total des coûts directs d'exploitation liés au forage compris entre 182 000 et 187 000 USD par plate-forme de forage par jour. En dehors des frais remboursables, nous estimons que la fourchette des coûts directs d'exploitation liés au forage se situera sur toute l'année entre 175 000 et 180 000 USD par plate-forme de forage par jour.

Notre orientation 2013 sur les frais généraux et administratifs représentait une augmentation sur 2012 ainsi qu'une augmentation des frais généraux et administratifs annualisés encourus durant le premier trimestre 2013. Nous réaffirmons nos attentes d'augmentations des frais généraux et des dépenses administratives prévues pour les prochains trimestres découlant des augmentations des rémunérations annuelles des employés à compter du 1er avril 2013, de la hausse des charges liées à la rémunération à base d'actions en raison des nouveaux fonds attribués et de l'augmentation du nombre d'employés en 2013 pour renforcer notre organisation afin de soutenir une huitième plate-forme. Les frais généraux et administratifs pour le deuxième trimestre 2013 ont donc totalisé entre 13,0 millions USD et 14,0 millions USD. Nous réaffirmons d'autres orientations annuelles fournies avec les résultats de notre quatrième trimestre et les résultats complets de l'exercice 2012.

Des calendriers mis à jour de l'amortissement escompté pour les recettes reportées, l'amortissement des coûts de mobilisation reportés, la dépréciation et les charges d'intérêt de notre financement existant ainsi que les dépenses en capital sont inclus dans la sous-section « Investor Toolkit » de la section « Investor Relations » de notre site Web www.pacificdrilling.com.

Veuillez noter que les orientations fournies ci-dessus sont basées sur les attentes actuelles de la direction quant à l'avenir ainsi que sur des hypothèses tant énoncées qu'implicites. Ces orientations ne présentent aucune forme de garantie, assurance ou promesse que les objectifs décrits seront effectivement atteints. Les conditions et hypothèses réelles sont sujettes à modification. Les orientations présentées ci-dessus sont assujetties à toutes les mises en garde et restrictions décrites sous la rubrique « Déclarations prévisionnelles » du présent communiqué de presse.

Notes de bas de page

(a) La performance de chiffre d'affaires se définit comme les revenus effectifs de contrat à taux journalier (hors frais d'installation de chantier, remboursements de modernisations et autres sources de revenus) divisés par le revenu maximum de contrat à taux journalier qui aurait pu être obtenu pendant la période visée.

(b) Le BAIIDA est une mesure non conforme aux PCGR. Veuillez vous reporter au rapprochement avec le bénéfice net BAIIDA plus loin dans ce communiqué de presse.

Conférence téléphonique

Pacific Drilling tiendra une téléconférence à 9 h 00, (heure centrale des États-Unis), le mardi 7 mai 2013, pour discuter de ses résultats du premier trimestre 2013. Pour y participer, composez le +1 785-830-7990 ou le 1-800-768-6544 et indiquez le code de confirmation 8755753, cinq à dix minutes environ avant l'heure prévue de début de la conférence. La téléconférence sera également diffusée en direct sur Internet en mode écoute uniquement. On pourra y accéder via un lien dans la sous-section « Events & Presentations » de la section « Investor Relations » du site Internet de la société à l'adresse www.pacificdrilling.com.

Une rediffusion audio de la conférence téléphonique sera disponible après 12 h 00 (heure centrale d'été des États-Unis), le mardi 7 mai 2013, en composant le +1 719-457-0820 ou le 1-888-203-1112 et en utilisant le code d'accès 8755753. Une rediffusion de la téléconférence sera également disponible sur le site Internet de la société.

À propos de Pacific Drilling

Avec ses navires de forage, les meilleurs de leur catégorie, et son équipe extrêmement expérimentée, Pacific Drilling est une entreprise en croissance rapide dont l'objectif est de devenir le prestataire de prédilection de services de forage en eau ultraprofonde. La flotte de huit navires de forage en eau ultraprofonde de Pacific Drilling constituera l'une des flottes les plus jeunes et les plus modernes au monde sur le plan technologique. La société, qui gère actuellement quatre navires de forage sous contrat client, a également quatre navires de forage en cours de construction chez Samsung Heavy Industries, dont deux sous contrat client. Pour plus d'informations sur Pacific Drilling, notamment la situation actuelle de sa flotte, veuillez consulter son site Internet à l'adresse www.pacificdrilling.com.

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations et renseignements figurant dans le présent communiqué de presse concernant la période fiscale close au 31 mars 2013 et le dernier « Investor Toolkit » peuvent constituer des « déclarations prévisionnelles » selon leur définition dans la loi Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Les déclarations prévisionnelles comprennent des mots ou expressions, tels que « croire », « s'attendre à », « anticiper », « planifier », « avoir l'intention de », « prévoir », « devrait », « ferait », « pourrait » ou autres mots similaires, qui ne sont généralement pas de nature historique, et en particulier comprennent des déclarations concernant la future performance opérationnelle ; les niveaux d'efficacité budgétaire ; l'estimation de la durée des contrats clients ; les montants des taux journaliers des contrats ; les possibilités de contrats futurs ; les dates de commencement et emplacements des futurs contrats ; le carnet de commandes ; le calendrier et la livraison de navires neufs ; les dépenses en capital ;les possibilités de croissance ; les perspectives de marché ; les ajustements de coûts ; la disponibilité estimée des plates-formes ; les clients ; les nouveaux engagements de forage ; la période de temps et le nombre de plates-formes qui seront immobilisées dans un chantier naval pour des réparations, un entretien, des travaux d'amélioration ou de construction ; les coûts directs d'exploitation de forage ; les niveaux de rémunération ; les coûts du soutien à terre ; les ventes et les frais généraux et administratifs ; les charges liées aux impôts ; le refinancement potentiel de l'Accord de financement de projets ; l'amortissement prévu pour les dépenses de mobilisation différées ; et la dépréciation escomptée et les frais d'intérêt liés aux facilités de crédit existantes et aux obligations de premier rang. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur nos attentes et convictions actuelles concernant les développements futurs et leur impact potentiel sur notre société. Bien que la direction estime que ces déclarations prévisionnelles sont raisonnables telles quelles et au moment de leur formulation, elle ne peut garantir que les développements futurs qui affecteront l'entreprise seront ceux que nous prévoyons. Tous les commentaires concernant nos attentes de recettes futures et de résultats d'exploitation sont fondés sur nos prévisions pour nos activités existantes et ne comprennent pas l'impact potentiel de toute autre acquisition future. Nos déclarations prévisionnelles impliquent des risques et des incertitudes importants (dont certains sont hors de notre contrôle) et des hypothèses qui pourraient entraîner des écarts considérables entre notre expérience historique et nos attentes ou projections actuelles. Les facteurs importants qui pourraient entraîner des écarts considérables entre les résultats réels et ceux mentionnés dans les déclarations prévisionnelles comprennent, sans limitation, les temps d'immobilisation et les autres risques associés aux opérations de forage en mer, y compris les réparations et entretiens imprévus ; les délocalisations, les phénomènes météorologiques violents ou les ouragans ; l'annulation possible ou la suspension des contrats de forage à la suite de difficultés mécaniques, de performances ou pour d'autres raisons ; les changements affectant l'offre, la demande, la concurrence et la technologie en matière de plates-formes dans le monde entier ; les niveaux futurs de l'activité de forage en mer ; l'impact d'éventuels litiges en matière de licence ou de brevets ; les dates effectives d'entrée en vigueur des contrats ; les risques inhérents aux travaux de construction, de réparation, d'entretien ou d'amélioration de plates-formes dans un chantier naval ; les responsabilités environnementales ou autres responsabilités, risques ou pertes ; les exigences gouvernementales et législatives de réglementation et d'autorisation affectant les opérations de forage ; notre capacité à attirer et à retenir un personnel qualifié à des conditions commerciales raisonnables ; l'action gouvernementale, les troubles civils et les incertitudes politiques et économiques ; le terrorisme, la piraterie et l'action militaire ; et l'issue des litiges, des procédures judiciaires, enquêtes ou autres réclamations ou différends contractuels.

Pour plus d'informations concernant les facteurs matériels connus qui pourraient faire varier nos résultats réels de nos résultats projetés, veuillez consulter les documents déposés par la société auprès de la SEC, y compris notre rapport annuel sur formulaire 20-F et nos rapports actuels sur formulaire 6-K.

Les lecteurs sont priés de ne pas se fier outre mesure à ces déclarations prévisionnelles, qui sont uniquement valides à la date de leur formulation. Nous rejetons toute obligation de publier une mise à jour ou de réviser les déclarations prévisionnelles quelles qu'elles soient après la date de leur formulation en réponse à de nouvelles informations, à des événements futurs, ou pour toute autre raison.

PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES Bilans consolidés (en milliers de dollars, sauf valeur nominale et montants en action) 31 mars 31 décembre 2013 2012 Actifs : (non audité) Trésorerie et équivalents de trésorerie $ 467 691 $ 605 921 Trésorerie affectée 47 451 47 444 Comptes débiteurs 117 608 152 299 Matériaux et approvisionnements 51 034 49 626 Coûts de financement reportés 22 370 17 707 Tranche à court terme des coûts d'installation de chantier reportés 37 519 37 519 Charges constatées d'avance et autres actifs à court terme 16 598 13 930 Total actifs à court terme 760 271 924 446 Immobilisations corporelles, nettes 3 864 764 3 760 421 Trésorerie affectée 124 740 124 740 Coûts de financement reportés 44 791 32 157 Autres actifs 43 242 52 164 Total actifs $ 4 837 808 $ 4 893 928 Passif et fonds propres : Comptes créditeurs $ 23 988 $ 30 230 Charges à payer 30 686 39 345 Tranche à court terme de la dette à long terme 218 750 218 750 Intérêts courus à payer 31 569 29 594 Passif lié aux dérivés, à court terme 17 013 17 995 Tranche à court terme du produit constaté d'avance 68 658 66 142 Total du passif à court terme 390 664 402 056 Dette à long terme, nette de la tranche exigible à court terme 1 981 400 2 034 958 Produit constaté d'avance 87 835 97 014 Autre passif à long terme 40 174 44 652 Total passif à long terme 2 109 409 2 176 624 Engagements et éventualités Fonds propres :

Actions ordinaires, 0,01 USD de valeur nominale, 5 000 000 000 d'actions autorisées, 224 100 000 actions émises et 216 902 000 actions en circulation au 31 mars 2013 et au 31 décembre 2012, respectivement

2 169 2 169 Capital d'apport additionnel 2 351 597 2 349 544 Autre perte globale cumulée (53 044 ) (58 416 ) Bénéfices non distribués 37 013 21 951 Total des capitaux propres 2 337 735 2 315 248 Total passif et fonds propres $ 4 837 808 $ 4 893 928 PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES États consolidés des résultats condensés (en milliers de dollars, sauf actions et données par action) (non audités) Trois mois clos au 31 mars 2013 2012 Chiffre d'affaires Contrats de forage $ 175 016 $ 117 394 Coûts et charges Contrats de forage (84 452 ) (64 911 ) Frais généraux et administratifs (11 028 ) (12 440 ) Amortissement (36 503 ) (22 642 ) (131 983 ) (99 993 ) Indemnisation au titre de l'assurance contre la perte de revenus — 23 671 Bénéfice d'exploitation 43 033 41 072 Autres produits (charges) Intérêts débiteurs (22 760 ) (19 280 ) Autres produits 192 3 010 Bénéfices avant impôts sur les bénéfices 20 465 24 802 Charge d'impôt sur les bénéfices (5 403 ) (6 457 ) Résultat net $ 15 062 $ 18 345 Bénéfice par action ordinaire, de base $ 0,07 $ 0,08 Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires, de base 216 902 000 216 900 000 Bénéfice par action ordinaire, dilué $ 0,07 $ 0,08 Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires, dilué 216 966 284 216 902 496 PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES États consolidés des flux de trésorerie condensés (en milliers de dollars) (non audités) Trois mois clos au 31 mars 2013 2012 Flux de trésorerie lié aux activités d'exploitation : Résultat net $ 15 062 $ 18 345

Ajustements visant à rapprocher le bénéfice net du flux net de trésorerie fourni par (utilisé pour) les activités d'exploitation :

Amortissement 36 503 22 642 Amortissement du produit constaté d'avance (16 851 ) (19 296 ) Amortissement des coûts d'installation de chantier reportés 9 599 14 673 Amortissement des coûts de financement reportés 3 687 2 861 Impôts sur les bénéfices différés (677 ) 418 Charges de rémunération à base d'actions 2 053 923 Variation des éléments d'actif et de passif : Comptes débiteurs 34 691 (179 397 ) Matériaux et approvisionnements (1 408 ) (1 557 ) Charges constatées d'avance et autres actifs (3 404 ) (57 364 ) Comptes fournisseurs et charges à payer (17 296 ) 17 639 Produit constaté d'avance 10 188 131 141 Flux net de trésorerie fourni par (utilisé dans) les activités d'exploitation 72 147 (48 972 ) Flux de trésorerie issu des activités d'investissement : Dépenses en capital (134 959 ) (102 115 ) Baisse (augmentation) de la trésorerie affectée (7 ) 19 486 Trésorerie nette absorbée par les activités d'investissement (134 966 ) (82 629 ) Flux de trésorerie issu des activités de financement : Produit de la dette à long terme 1 000 300 000 Paiements sur de la dette à long terme (54 687 ) — Coûts de financement reportés (21 724 ) (6 333 ) Flux net de trésorerie fourni par (utilisé dans) les activités de financement (75 411 ) 293 667 Augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (138 230 ) 162 066 Trésorerie et équivalents de trésorerie en début de période 605 921 107 278 Trésorerie et équivalents de trésorerie en fin de période $ 467 691 $ 269 344

Rapprochement BAIIDA

Le BAIIDA exprime le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement. Le BAIIDA ne constitue pas et ne doit pas être considéré comme une alternative au bénéfice net, au bénéfice d'exploitation, aux flux de trésorerie provenant de l'exploitation ou à toute autre mesure de la performance financière présentée conformément aux principes comptables généralement reconnus aux États-Unis d'Amérique (« PCGR ») et il se peut que notre calcul du BAIIDA ne soit pas comparable à celui rapporté par d'autres sociétés. Le BAIIDA est inclus dans ce document car il est utilisé par l'entreprise pour mesurer ses opérations. Nous croyons que le BAIIDA fournit aux investisseurs des renseignements utiles sur la performance opérationnelle de l'entreprise.

PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES Données complémentaires - rapprochement du résultat net (perte nette) avec le BAIIDA (en milliers de dollars) (non audités) Trois mois clos au 31 mars 2013 2012 Résultat net $ 15 062 $ 18 345 Plus : Intérêts débiteurs 22 760 19 280 Amortissement 36 503 22 642 Impôts sur le revenu 5 403 6 457 BAIIDA 79 728 66 724

Pacific Drilling Services, Inc.
William Restrepo, +1 832-255-0486 Investor@pacificdrilling.com

Business Wire