BFM Patrimoine

Novartis a enregistré, au deuxième trimestre, une croissance (tcc) dans toutes ses divisions et relève ses prévisions pour l'exercice 2013

BFM Patrimoine
Chiffre d'affaires net du Groupe s'élevant à USD 14,5 milliards au deuxième trimestre et à USD 28,5 milliards au premier semestre, en hausse respectivement de 1% (+3% tcc[1]) et de 2% (+4% tcc) par rapport à la période correspondante de l'exerc
  • Chiffre d'affaires net du Groupe s'élevant à USD 14,5 milliards au deuxième trimestre et à USD 28,5 milliards au premier semestre, en hausse respectivement de 1% (+3% tcc[1]) et de 2% (+4% tcc) par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent
  • Résultat opérationnel core d'USD 3,8 milliards (-2%, +2% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 7,5 milliards (0%, +4% tcc) au premier semestre
  • BPA core d'USD 1,30 (-4%, +1% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 2,62 (+1%, +5% tcc) au premier semestre
  • Free cash-flow d'USD 1,8 milliard au deuxième trimestre et d'USD 3,1 milliards au premier semestre

Hors impact des expirations de brevets, la performance sous-jacente manifeste une forte croissance

  • Chiffre d'affaires net sous-jacent en progression de 8% (tcc) au deuxième trimestre et au premier semestre
  • Résultat opérationnel core sous-jacent en hausse de 18% (tcc) au deuxième trimestre et de 17% (tcc) au premier semestre

Le maintien constant d'une forte capacité d'innovation renforce les perspectives de croissance

  • Une étude de phase III de la molécule AIN457 dans le psoriasis a démontré sa supériorité par rapport à la norme de soins actuelle
  • Lucentis a été homologué par l'UE pour traiter la néovascularisation choroïdienne liée à une myopie; la FDA a autorisé Ilaris dans l'arthrite idiopathique juvénile systémique, Exelon Patch dans l'Alzheimer grave et Simbrinza Suspension dans le glaucome
  • La FDA a attribué la désignation de «traitement novateur» à la molécule RLX030 dans l'insuffisance cardiaque aiguë

Succès des ventes des produits de croissance et de la performance dans les marchés émergents en expansion

  • Les produits de croissance[2] comprenant Gilenya, Afinitor, Tasigna, Galvus et Jakavi ont progressé de 13% à USD 4,5 milliards, représentant 31% du chiffre d'affaires net du Groupe au deuxième trimestre, et réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 8,7 milliards (+14%) au premier semestre
  • Marchés émergents en expansion en hausse de 11% (tcc) au deuxième trimestre avec, en tête, la Chine (+25% tcc), la Russie (+18% tcc) et la Corée du Sud (+16% tcc)

Relèvement des perspectives du Groupe pour 2013:

progression des ventes relevée à taux à un chiffre dans le bas de la fourchette (tcc), par rapport à l'exercice précédent; amélioration du résultat opérationnel core à un recul à un taux à un chiffre dans le bas de la fourchette (tcc)

[1] Résultats core, taux de change constants et free cash-flow ne sont pas des mesures IFRS. Leur explication et des tableaux de rapprochement se trouvent à partir de la page 42 du Rapport financier simplifié (en anglais)
[2] La définition des produits de croissance se trouve en page 2.
Les noms de produits en italique sont des marques déposées que les sociétés du Groupe Novartis possèdent ou exploitent sous licence.

Chiffres-clés

T2 2013
T2 2012[1]
Variation en %

S1 2013
S1 2012[1]
Variation en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
14 488
14 303
1
3

28 504
28 038
2
4
Résultat opérationnel
2 970
3 108
-4
1

5 866
5 844
0
5
Résultat net
2 548
2 675
-5
0

4 970
4 944
1
6
BPA (USD)
1.03
1.09
-6
-1

2.01
2.03
-1
5
Free cash-flow
1 785
2 311
-23

3 083
4 367
-29

Core

Résultat opérationnel
3 755
3 831
-2
2

7 469
7 438
0
4
Résultat net
3 227
3 298
-2
2

6 475
6 333
2
6
BPA (USD)
1,30
1,35
-4
1

2,62
2,60
1
5

Bâle, le 17 juillet 2013 - En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général de Novartis, a déclaré: «Novartis a enregistré, en 2013, un deuxième trimestre solide résultant en un bon premier semestre. Le succès des ventes des produits de croissance nous a permis de relever les défis posés par les expirations de brevets et par de nouveaux concurrents, tout en approfondissant notre présence dans les marchés émergents en expansion comme la Chine et la Russie. Nos activités sous-jacentes ont affiché une forte croissance soutenue par des innovations importantes, avec une hausse, au premier semestre, de 8% des ventes et de 17% du résultat opérationnel core, à taux de change constants, hors impact des génériques.»

RAPPORT DU GROUPE

Deuxième trimestre

Le chiffre d'affaires net du groupe a progressé grâce aux excellentes ventes des produits de croissance[2]
Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires net du Groupe a augmenté de 1% (+3% tcc) à USD 14,5 milliards, toutes les divisions ayant contribué à la croissance à taux de change constants. Les effets de change ont eu un impact négatif s'élevant à 2 points de pourcentage, dû principalement à l'affaiblissement du yen.

En faisant abstraction de l'effet des expirations de brevets, le chiffre d'affaires sous-jacent a augmenté de 8% à taux de change constants. Cette performance a été alimentée par les produits de croissance comme Gilenya, Afinitor, Tasigna, Galvus, Xolair, la gamme Q[3] et Jakavi, qui, ensemble, ont contribué pour USD 4,5 milliards au chiffre d'affaires net du Groupe, soit 31%, en hausse de 13% par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent. L'impact des génériques sur les ventes, principalement de Diovan et Zometa, s'est chiffré à environ USD 0,8 milliard. Aux Etats-Unis, les ventes ont continué de profiter du retard de la mise sur le marché du générique de Diovan en monothérapie.

Le résultat opérationnel du Groupe a progressé de 4% (+1% tcc) à USD 3,0 milliards. L'impact des effets de change négatif de 5 points de pourcentage a résulté principalement du tassement du yen, qui représente une plus grande proportion du résultat opérationnel que des ventes. La marge opérationnelle a baissé de 1,2 point de pourcentage à 20,5% du chiffre d'affaires net.

Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 3,8 milliards (-2%, +2% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a diminué de 0,3 point de pourcentage, auquel s'ajoute l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,6 point, de sorte que la diminution nette de 0,9 point a ramené la marge à 25,9% du chiffre d'affaires net. Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel du Groupe pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 785 millions (2012: USD 723 millions).

Hors effet de la concurrence des génériques, le résultat opérationnel core a augmenté de 18% à taux de change constants.

Le résultat net du Groupe a baissé de 5% (0% tcc) à USD 2,5 milliards, reculant à un taux légèrement plus élevé que le résultat opérationnel. Le BPA core a cédé 6% (-1% tcc) à USD 1,03.

Le résultat net core du Groupe s'est monté à USD 3,2 milliards, en baisse de 2% (+2% tcc) par rapport à la même période de l'exercice précédent. Le BPA core a reculé de 4% (+1% tcc) à USD 1,30, suivant ainsi largement l'évolution du résultat net core.

Au deuxième trimestre, le free cash-flow s'est situé à USD 1,8 milliard contre USD 2,3 milliards un an auparavant, principalement en raison d'une hausse des créances clients due à des encaissements différés en Espagne et aux Etats-Unis ainsi que d'une augmentation des investissements en immobilisations.

[1] Retraité, explication aux pages 34 et 68 du Rapport financier simplifié (en anglais seulement)
[2] Au cours des trimestres précédents, nous avons présenté la contribution au chiffre d'affaires net et le taux de croissance des «produits lancés récemment». Comme souligné en janvier 2013, nous avons opté, à compter du premier trimestre 2013, pour une présentation nouvelle de «produits de croissance». Il s'agit des produits lancés à partir de 2008 ou qui bénéficient d'une exclusivité au moins jusqu'en 2017 dans les principaux marchés (UE, USA et Japon); sauf en ce qui concerne Sandoz dont les produits de croissance sont ceux qui ont été lancés au cours des 24 derniers mois. La définition des produits de croissance est la même pour toutes les comparaisons avec l'exercice précédent.
[3]La gamme Q comprend Arcapta Neohaler/Onbrez Breezhaler et Seebri Breezhaler.

Pharmaceuticals a réalisé, au deuxième trimestre, un chiffre d'affaires net d'USD 8,1 milliards (-2%, +1% tcc), soutenu par une forte croissance du volume des ventes (+10 points de pourcentage), qui a compensé l'impact de la concurrence des génériques (USD 0,7 milliard, -9 points de pourcentage). Les prix ont eu un effet négligeable. Les produits de croissance ont grimpé de 26% (tcc) à USD 3,0 milliards, contribuant pour 37% au chiffre d'affaires net de la division, contre 30% au cours de la période de comparaison de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel de Pharmaceuticals a diminué de 7% (-3% tcc) à USD 2,6 milliards. Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 2,5 milliards (-10%, -6% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a diminué de 2,3 points de pourcentage, auquel s'ajoute l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,6 point, de sorte que la diminution nette de 2,9 points a ramené cette marge à 30,4% du chiffre d'affaires net. Cette diminution est due principalement à l'impact de la concurrence des génériques et aux investissements continus dans des projets clés en Soins spécialisés et en Oncologie.

Alcon a enregistré un chiffre d'affaires net en hausse de 3% (+6% tcc) à USD 2,7 milliards, soutenu par la forte croissance du domaine thérapeutique Chirurgie (+5%, +8% tcc). Sa performance a été stimulée par le segment de la cataracte, qui a bénéficié d'un léger rebond du marché des opérations et de gains de part de marché aux Etats-Unis, dans l'UE et au Japon. Soins de la vision (+2%, +4% tcc) a aussi contribué à la croissance, la solidité des ventes de lentilles de contact ayant compensé la faible croissance de leurs produits d'entretien. Médicaments ophtalmiques (+2%, +4% tcc) a été affecté négativement par la concurrence des génériques de la prostaglandine et positivement par le timing de la saison des maladies otiques aux Etats-Unis.

Le résultat opérationnel d'Alcon s'élevant à USD 397 millions (-5%, +5% tcc) a été impacté par des coûts de restructuration et une perte sur immobilisations incorporelles. Le résultat opérationnel core a progressé de 5% (+10% tcc) à USD 1,0 milliard. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,4 point de pourcentage, dont est soustrait l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,7 point, de sorte que l'augmentation nette de 0,7 point a porté la marge à 37.5% du chiffre d'affaires net.

Sandoz a affiché, au deuxième trimestre, une hausse de 3% (+3% tcc) de son chiffre d'affaires net à USD 2,2 milliards, soutenue par l'acquisition de Fougera et une augmentation à deux chiffres des ventes au détail de génériques et des biosimilaires en Europe occidentale (hors Allemagne) et dans les marchés émergents. Dans le monde entier, les biosimilaires (USD 101 millions, +19% tcc) ont fortement contribué à la hausse des ventes. L'érosion des prix a atteint 12 points de pourcentage, à cause des prix nettement plus élevés de l'enoxaparine (générique de Lovenox®) au deuxième trimestre 2012.

Le résultat opérationnel de Sandoz s'est élevé à USD 259 millions (0%, +2% tcc). Le résultat opérationnel core s'est monté à USD 360 millions, en hausse de 3% (+4% tcc) en comparaison du deuxième trimestre 2012. La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 0,1 point de pourcentage, tandis que l'impact négatif des effets de change s'est chiffré à 0,2 point, de sorte que la diminution nette de 0,1 point s'est traduite par une marge de 16,2% du chiffre d'affaires net.

Vaccins et Diagnostic a affiché un chiffre d'affaires net d'USD 411 millions, en progression de 18% (+18% tcc) par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent, soutenue par la forte de demande pour tous les produits du portefeuille, en particulier les vaccins saisonniers contre la grippe et les livraisons de composants antigéniques pour vaccins pédiatriques polyvalents. La perte opérationnelle a diminué à USD 83 millions, contre USD 96 millions au deuxième trimestre 2012, tandis que la perte opérationnelle core baissait à USD 20 millions, comparée à USD 90 millions un an auparavant.

Consumer Health, qui comprend OTC et Animal Health, a réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 1,0 milliard (+11%, +12% tcc), sous l'effet d'une forte croissance des activités de base et de la remise sur le marché de plusieurs produits en proie à des problèmes de livraison en 2012. Le résultat opérationnel a progressé à USD 29 millions, contre un montant négligeable au deuxième trimestre 2012. Le résultat opérationnel core s'est inscrit à USD 52 millions, comparé à USD 18 millions un an auparavant. La marge opérationnelle core à taux de change constants a progressé de 3,1 points de pourcentage, auxquels s'ajoute l'impact positif des effets de change s'élevant à 0,1 point, de sorte que l'augmentation nette de la marge de 3,2 points a porté celle-ci à 5,2% du chiffre d'affaires net.

Premier semestre

Un chiffre d'affaires net en forte hausse compense l'effet des expirations de brevets et la nouvelle concurrence
Le chiffre d'affaires net du Groupe a atteint, au premier semestre, USD 28,5 milliards, en hausse de 2% (+4% tcc) par rapport au premier semestre de l'exercice précédent. Les effets de change ont eu un impact négatif de 2 points de pourcentage, principalement en raison de l'affaiblissement du yen contre le dollar américain.

En faisant abstraction de l'effet des expirations de brevets, le chiffre d'affaires sous-jacent a augmenté de 8% à taux de change constants. Les produits de croissance ont contribué pour USD 8,7 milliards ou 31% du chiffre d'affaires net du Groupe, en hausse de 14% par comparaison avec le premier semestre de l'exercice précédent. L'impact des génériques sur les ventes, principalement de Diovan et Zometa, s'est chiffré à environ USD 1,3 milliard. Aux Etats-Unis, les ventes ont continué de profiter du retard de la mise sur le marché du générique de Diovan en monothérapie.

Le résultat opérationnel du Groupe s'est élevé à USD 5,9 milliards (0%, +5% tcc). Comme au deuxième trimestre, l'impact négatif des effets de change se chiffrant à 5 points de pourcentage au premier semestre a été dû principalement au fléchissement du yen. La marge opérationnelle s'est contractée de 0,2 point à 20,6% du chiffre d'affaires net.

Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 7,5 milliards (0%, +4% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 0,1 point de pourcentage, tandis que l'impact négatif des effets de change s'est chiffré à 0,4 point, de sorte que la diminution nette de 0,3 point s'est traduite par une marge de 26,2% du chiffre d'affaires net. Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel du Groupe pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 1,6 milliard (2012: USD 1,6 milliard).

Hors effet de la concurrence des génériques, le résultat opérationnel core a augmenté de 17% à taux de change constants.

Le résultat net du Groupe a atteint USD 5,0 milliards (+1%, +6% tcc), la croissance à taux de change constants est conforme à l'évolution du résultat opérationnel, car la diminution de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées a été compensée par celle des charges financières nettes plus faibles due à des gains de couverture . Le BPA core a cédé 1% (+5% tcc) à USD 2,01.

Avec un montant d'USD 6,5 milliards, le résultat net core du Groupe a dépassé de 2% (+6% tcc) celui du premier semestre 2012. Le BPA core s'est élevé à USD 2,62 (+1%, +5% tcc), suivant ainsi l'augmentation du résultat net core.

Le free cash-flow d'USD 3,1 milliards a été inférieur à celui de la période de comparaison, principalement en raison d'une hausse des créances clients due à des encaissements différés en Espagne et aux Etats-Unis, d'une hausse des investissements en immobilisations corporelles et d'une augmentation des stocks pour constituer des stocks de sécurité.

Pharmaceuticals a réalisé, au premier semestre, un chiffre d'affaires net d'USD 16,0 milliards (-1%, +2% tcc) avec une forte augmentation du volume des ventes (+10 points de pourcentage) contrebalancée par l'impact de la concurrence des génériques (USD 1,2 milliard, -8 points). Les prix ont eu un effet négligeable. Les produits de croissance ont continué de tirer les ventes vers le haut et de rajeunir le portefeuille, en progressant de 26% (tcc) à USD 5,9 milliards, par rapport au premier semestre 2012, contribuant pour 37% au chiffre d'affaires net de la division, contre 29% dans la période de comparaison de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel s'est élevé à USD 5,1 milliards (-1%, +3% tcc). Le résultat opérationnel core a diminué de 5% (-2% tcc) à USD 5,0 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a diminué de 1,2 point de pourcentage, auquel s'ajoute l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,4 point, de sorte que la diminution nette de 1,6 point a ramené la marge à 31,5% du chiffre d'affaires net.

Alcon a vu son chiffre d'affaires net augmenter, au premier semestre, de 2% (+4% tcc) à USD 5,3 milliards, chacun de ses trois domaines thérapeutiques ayant contribué à la croissance. Les ventes du domaine thérapeutique Chirurgie (+2% +5% tcc) ont subi l'effet d'un ralentissement de la croissance du marché des opérations de la cataracte au premier trimestre. Soins de la vision (+2%, +3% tcc) a bénéficié des ventes solides des lentilles de contact, contrebalancées par la faible progression des produits d'entretien de ces dernières. Médicaments ophtalmiques (+2%, +4% tcc) a subi l'effet de la concurrence des génériques de la prostaglandine.

Alcon a enregistré un résultat opérationnel d'USD 809 millions (+3%, +14% tcc), soutenu par la hausse des ventes et des gains de productivité, en partie contrebalancés par des frais de restructuration et une perte de valeur sur des immobilisations incorporelles. Le résultat opérationnel core a grimpé de 5% (+9% tcc) à USD 2,0 milliards, dégageant un important levier opérationnel au premier semestre. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,7 point de pourcentage, dont est soustrait l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,8 point, de sorte que l'augmentation nette de 0,9 point a porté la marge à 37,1% du chiffre d'affaires net.

Sandoz a affiché une progression de 5% (+5% tcc) de son chiffre d'affaires net à USD 4,5 milliards, soutenue par Fougera et par des augmentations à deux chiffres des ventes au détail de génériques et des biosimilaires en Europe occidentale (hors Allemagne) et dans les marchés émergents. Comme au deuxième trimestre, les biosimilaires (USD 195 millions, +21% tcc) ont fortement contribué à la hausse des ventes dans le monde entier. L'érosion des prix a atteint 12 points, en raison principalement des prix nettement plus élevés de l'enoxaparine (générique de Lovenox®) au premier semestre 2012.

Sandoz a vu son résultat opérationnel baisser de 8% (-7% tcc) à USD 510 millions en raison de l'enregistrement de provisions pour des litiges au premier trimestre. Le résultat opérationnel core a progressé de 8% (+9% tcc) à USD 791 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 0,7 point de pourcentage, dont est retranché l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,1 point, de sorte que l'augmentation nette de 0,6 point a porté la marge à 17,7% du chiffre d'affaires net.

Vaccins et Diagnostic a réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 738 millions (+14%, +14% tcc), contre USD 648 millions au premier semestre 2012, grâce principalement à une saison grippale tardive et très active aux Etats-Unis et aux livraisons de composants antigéniques pour vaccins pédiatriques polyvalents. La perte opérationnelle a été réduite à USD 240 millions, contre USD 269 millions au premier semestre de l'exercice précédent. La perte opérationnelle core a diminué à USD 118 millions, contre USD 208 millions au premier semestre 2012.

Consumer Health a retrouvé, au premier semestre, la croissance avec une hausse de 8% (+10% tcc) du chiffre d'affaires net à USD 2,0 milliards, soutenue par les deux divisions OTC et Animal Health. Le résultat opérationnel a progressé à USD 40 millions, contre USD 12 millions au premier semestre 2012. Le résultat opérationnel core s'est inscrit à USD 128 millions, comparé à USD 59 millions un an auparavant. La marge opérationnelle core a augmenté de 3,2 points de pourcentage à 6,4% du chiffre d'affaires net, les effets de change n'ayant eu aucun impact.

Mettre en oeuvre l'innovation, la croissance et la productivité

Notre stratégie à long terme - qui repose sur la mise à profit de notre innovation basée sur la science dans les segments en pleine croissance du secteur des soins de santé - est soutenue par une concentration continue sur trois priorités essentielles: l'innovation, la croissance et la productivité. Nous avons continué d'enregistrer, au deuxième trimestre, une solide progression dans tous ces domaines.

Innovation: pipeline en progression avec des succès en matière d'autorisations et d'essais cliniques couvrant l'ensemble du portefeuille

Le deuxième trimestre a enregistré une solide progression du portefeuille due à des décisions réglementaires favorables et à la publication d'importants résultats issus des essais cliniques. Les faits saillants sont présentés ci-après.

Nouvelles homologations et avis favorables

  • Lucentis est autorisé par l'UE pour le traitement de la néovascularisation choroïdienne liée à la myopie
    L'Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé, au deuxième trimestre, Lucentis (ranibizumab) pour le traitement de la perte de vision due à une néovascularisation choroïdienne secondaire à une myopie pathologique (NVC myopique), suivant ainsi une recommandation émise par le Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP). Il s'agit de la quatrième indication majeure de Lucentis dans l'UE.
  • Ilaris autorisé par la FDA pour traiter la forme sévère de l'arthrite juvénile
    Ilaris (canakinumab) a été homologué par la FDA pour le traitement de l'arthrite idiopathique juvénile systémique (AJIS) chez les malades âgés de 2 ans et plus. Il s'agit d'une maladie rare et invalidante contre laquelle les options de traitement sont très peu nombreuses. 
  • Exelon Patch autorisé par la FDA pour le traitement de la maladie d'Alzheimer à tous les stades
    La FDA a étendu l'indication autorisée d'Exelon Patch, à savoir le traitement de la démence légère à modérée de type Alzheimer ou associée à la maladie de Parkinson, à la forme grave de la maladie d'Alzheimer.
  • Simbrinza en suspension homologué par la FDA dans le glaucoma
    La FDA a également homologué Simbrinza Suspension (Brinzolamide 1,0%/Brimonidine 0,2%) pour l'abaissement de l'hypertension oculaire chez les patients atteints de glaucome primaire à angle ouvert. 

Dépôts et demandes réglementaires

  • La FDA a attribué la désignation de «traitement novateur» à la molécule RLX030 dans l'insuffisance cardiaque
    La FDA a accordé le statut de «traitement novateur» à RLX030 (serelaxin) pour le traitement de l'insuffisance cardiaque aiguë (ICA) en se basant sur les résultats de l'essai de phase III RELAX-AHF. Celui-ci a montré que les malades à qui on avait administré RLX030 avaient un taux de mortalité diminué de 37% six mois après une ICA, comparé à celui des malades ayant reçu un traitement conventionnel. Une autorisation de RLX030 constituerait une percée, la première depuis vingt ans, dans le traitement de l'ICA. Une demande d'homologation a été déposée en mai dernier auprès de la FDA. 

Résultats d'essais cliniques importants et autres faits saillants

  • Une étude de phase III dans le psoriasis étaye la supériorité d'AIN457 par rapport à la norme de soins
    Les premiers résultats de l'étude comparative de phase III FIXTURE comprenant plus de 1300 malades atteints de psoriasis modéré à grave a démontré la supériorité d'AIN457 (secukinumab) sur Enbrel® (etanercept) pour éclaircir l'épiderme. Ayant satisfait à tous les critères principaux et secondaires de l'étude, AIN457 devrait faire l'objet de demandes d'homologation au second semestre 2013.
  • Etude pivot prometteuse de Xolair dans l'urticaire chronique spontanée
    Xolair (omalizumab) a satisfait à tous les critères clés d'efficacité de l'étude de phase III GLACIAL, démontrant un soulagement important des démangeaisons chez les malades souffrant d'urticaire chronique spontanée. 
  • Un essai de phase III montre qu'Afinitor ralentit la croissance de la tumeur dans le cancer avancé du sein
    Les résultats de l'étude pivot BOLERO-3 montrent qu'après un traitement préalable, l'adjonction de comprimés d'Afinitor (évérolimus) à trastuzumab et à vinorelbine prolongeait notablement la durée de survie sans progression de la maladie chez les femmes atteint d'un cancer avancé du sein HER2+.
  • Les résultats de phase III enregistrés par Jakavi ont montré une amélioration globale de la survie des patients atteints de myélofibrose
    Une étude de phase III d'une durée de trois ans portant sur Jakavi (ruxolitinib) a montré une amélioration globale du taux de survie des maladies atteints de myélofibrose et des réductions notables de la taille de la rate par rapport à une thérapie conventionnelle. 
  • Nouveaux résultats montrant le potentiel de «traitement novateur» de LDK378, dans le cancer du poumon
    Selon les résultats d'un essai clinique présentés lors de la réunion annuelle de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO), l'inhibiteur sélectif d'ALK dénommé LDK378 et désigné «traitement novateur» par la FDA, a produit une réponse clinique marquée chez des malades souffrant d'un cancer bronchique métastatique non à petites cellules (ALK+).
  • Le programme d'essais cliniques IGNITE continue de démontrer la force du portefeuille de la BPCO
    Les résultats, après 26 semaines, de l'étude de phase III SHINE, concernant la molécule en développement QVA149, un bronchodilatateur double (maléate d'indacatérol à 110 mcg/glycopyrronium à 50 mcg) en prise unique quotidienne, font état d'améliorations statistiquement significatives de la fonction pulmonaire par rapport à d'autres traitements. Ces résultats ont été publiés dans l'European Respiratory Journal. En outre, des données issues de l'étude de phase III SPARK ont été présentée lors de conférence internationale de la Société américaine thoracique (American Thoracic Society). Ces résultats montrent que QVA149 réduisait le taux global des exacerbations, améliorait la fonction pulmonaire et la qualité de vie qui lui est liée en comparaison des autres traitements de malades souffrant de BPCO grave à très grave. 
  • Gilenya améliore quatre mesures clés de la sclérose en plaques 
    Les résultats de l'étude de phase III TRANSFORMS ont démontré l'efficacité de Gilenya (fingolimod) dans quatre mesures clés de la sclérose en plaques (SeP). Les données ont montré une augmentation de près de 50% de la proportion de patients sans récidive après être passés de l'interféron, la norme de soins, à Gilenya. De même, le taux de poussée annualisé chez les malades ayant substitué Gilenya à l'interféron a été réduit de plus de 50% après un an. 
  • Des données issues de la pratique soulignent l'efficacité et l'innocuité de Lucentis dans toutes ses indications
    De nouvelles données présentées à la conférence annuelle de l'Association pour la recherche en vision et en ophtalmologie (ARVO) sont venues renforcer le profil bien établi de Lucentis (ranibizumab) en termes d'efficacité et d'innocuité à long terme dans nombre de maladies de la rétine.
  • Sandoz a renforcé son leadership dans les biosimilaires en lançant l'essai de phase III pour etanercept 
    Sandoz a débuté un essai clinique majeur de phase III sur sa version biosimilaire d'etanercept (biosimilaire d'Enbrel®) chez des malades atteints de psoriasis en plaques chronique aux stades modéré à grave.

Croissance: les principaux produits de croissance et les marchés émergents en expansion ont continué de réaliser une excellente performance

Au deuxième trimestre, les principaux moteurs de la croissance - comprenant les marques telles que Gilenya, Afinitor, Tasigna, Galvus, Lucentis et Xolair, ainsi que les biosimilaires et les marchés émergents en expansion - ont continué de prouver la vigueur de notre portefeuille dans tous les domaines thérapeutiques et dans toutes les régions. Les faits saillants sont présentés ci-après.

Principaux produits de croissance

  • Gilenya (USD 468 millions au deuxième trimestre, +66% tcc; USD 889 millions au premier semestre, +68% tcc) a poursuivi sa forte trajectoire au deuxième trimestre, car de nouvelles données sont venues confirmer son efficacité.
  • Afinitor (USD 308 millions au deuxième trimestre, +77% tcc; USD 611 millions au premier semestre, +94% tcc), homologué pour cinq indications aux Etats-Unis et dans l'UE a poursuivi sa progression dans tous les marchés.
  • Tasigna (USD 315 millions au deuxième trimestre, +38% tcc; USD 599 millions au premier semestre, +38% tcc), traitement ciblé de deuxième génération contre la leucémie myéloïde chronique, a fait progresser notre secteur d'activité Bcr-Abl (qui outre Tasigna, comprend Glivec/Gleevec) de 7% à USD 1,5 milliard.
  • Galvus (USD 289 millions au deuxième trimestre, +37% tcc; USD 556 millions au premier semestre, +38% tcc), autorisé dans plus de 100 pays pour le diabète de type 2, a enregistré une forte croissance dans le monde entier. 
  • Lucentis (USD 576 millions au deuxième trimestre, -3% tcc; USD 1,2 milliard au premier semestre, +1% tcc) a réalisé une forte progression à deux chiffres en volume au deuxième trimestre, grâce notamment aux lancements pour de nouvelles indications couvrant des besoins importants qui ne sont pas satisfaits (en particulier, l'oedème maculaire diabétique et l'occlusion veineuse rétinienne). Les prix ont eu un effet négatif sur le chiffre d'affaires du trimestre, principalement en raison des réductions exigées pour obtenir le remboursement des nouvelles indications. Cette situation conjuguée à la pression de la concurrence dans certains marchés, notamment au Japon et en Australie, a entraîné une légère baisse du chiffre d'affaires par rapport au trimestre comparable de l'exercice précédent. 
  • Xolair (USD 148 millions au deuxième trimestre, +20% tcc; USD 289 millions au premier semestre, +24% tcc), notre anticorps premier de sa classe homologué pour le traitement de l'asthme allergique persistant, a poursuivi son essor.
  • Biosimilaires (USD 101 millions au deuxième trimestre, +19% tcc; USD 195 millions au premier semestre, +21% tcc). Moteur clé de la croissance de Sandoz, les biosimilaires ont continué d'enregistrer une progression de leurs ventes à des taux à deux chiffres, entraînées par la forte hausse des trois produits commercialisés, chacun étant le principal biosimilaire de son segment de marché respectif.

Marchés émergents en expansion

  • Le chiffre d'affaires net de nos marchés émergents en expansion - comprenant tous les marchés, sauf les Etats-Unis, le Canada, l'Europe de l'Ouest, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon - a enregistré une hausse de 11% (tcc) au deuxième trimestre, contribuant pour USD 3,7 milliards, soit 26%, au chiffre d'affaires net du Groupe. Au premier semestre, les marchés émergents en expansion ont grimpé de 10% (tcc) à USD 7,2 milliards.
  • En Chine, l'ensemble du portefeuille a réalisé une forte hausse du chiffre d'affaires net atteignant 25% (tcc) au deuxième trimestre et 23% (tcc) au premier semestre. 
  • En Russie et en Corée du Sud, l'augmentation (tcc) du chiffre d'affaires net s'est inscrite, respectivement, à 18% et 16% au deuxième trimestre et à 25% et 16% au premier semestre. 

Productivité: les gains d'efficience soutiennent le réinvestissement dans les activités

Les projets en cours visant à accroître notre productivité s'attachent à l'approvisionnement et à l'allocation des ressources au sein de notre portefeuille ainsi qu'au réseau de production.

  • Dans l'approvisionnement, notre concentration sur les économies d'échelle a permis de réduire les coûts d'environ USD 340 millions au deuxième trimestre.
  • Au deuxième trimestre, nous avons poursuivi l'optimisation de notre réseau de production, en augmentant l'utilisation de nos capacités et en transférant la production stratégique dans des Centres de compétence technologique. En lien avec ce projet, nous avons comptabilisé des charges exceptionnelles s'élevant à USD 20 millions au deuxième trimestre et à USD 86 millions au premier semestre. Ce qui porte à USD 486 millions, le total cumulé des charges depuis le commencement de ce programme au quatrième trimestre 2010. 

Au deuxième trimestre, nos projets d'amélioration de la productivité ont généré des économies brutes qui ont contribué pour environ USD 650 millions au résultat opérationnel. Nous sommes en voie de réaliser nos objectifs de gains de productivité s'élevant à 3% à 4% du chiffre d'affaires net en 2013.

Qualité: gestion rigoureuse de l'amélioration de la qualité

Novartis continue de se concentrer sur la formation de capacités techniques et d'une culture durable axée sur la qualité et la conformité dans l'ensemble du réseau. Il y a eu au total 63 inspections des autorités de la santé au cours du deuxième trimestre, dont huit ont été menées par la FDA. Une vaste majorité d'entre elles s'est conclue par une note bonne ou satisfaisante, reflet de notre concentration sans faille sur l'amélioration de la qualité.

 Le 28 mai 2013, la FDA a émis une lettre d'avertissement pour le site de Sandoz à Unterach, Autriche, que Novartis a acquis en même temps qu'EBEWE Pharma en 2009. Cette lettre est consécutive à une inspection réalisée en octobre 2012, citant deux violations des Bonnes pratiques de fabrication courantes, liées à l'autorisation réglementaire d'un changement de processus de fabrication de deux produits et à l'inspection visuelle pratiquée historiquement sur site. Nous avons répondu le 20 juin 2013 et collaborons étroitement avec la FDA pour résoudre ces problèmes. Aucune rupture de livraisons n'est attendue.

Free cash-flow

Le free cash-flow d'USD 3,1 milliards au premier semestre (USD 1,8 milliard au deuxième trimestre) a été inférieur à celui de l'exercice précédent (USD 4,4 milliards au premier semestre, USD 2,3 milliards au deuxième trimestre), principalement en raison d'une hausse des créances clients due à des encaissements différés en Espagne et aux Etats-Unis, d'une hausse des investissements en immobilisations corporelles et incorporelles et d'une augmentation des stocks pour constituer des réserves de sécurité.

Structure du capital et endettement net

Un cash flow important et une structure saine du capital ont permis à Novartis de se concentrer sur l'innovation, la croissance et la productivité de son portefeuille diversifié de soins de santé, tout en conservant la note de crédit AA qui reflète sa solidité financière. Maintenir un bon équilibre entre des rendements attractifs pour ses actionnaires, les investissements dans ses activités et une structure financière solide reste prioritaire.

Au cours du premier semestre 2013, quelque 30 millions d'actions ont été distribuées suite à l'exercice d'options dans le cadre des plans de rémunération des collaborateurs et de rachats d'actions des collaborateurs, entraînant un apport de trésorerie d'USD 1,4 milliard. Novartis réduit en permanence l'effet dilutif de ces plans et a déjà racheté, au premier semestre, 13,4 millions d'actions (USD 1,0 milliard) sur la première ligne de négoce à la SIX Swiss Exchange.

Au 30 juin 2013, l'endettement net s'est monté à USD 13,6 milliards, contre USD 11,6 milliards au 31 décembre 2012. Cette hausse résulte du versement des dividendes s'élevant à USD 6,1 milliards au premier trimestre et des rachats d'actions pour USD 1,0 milliard qui ont excédé le free cash-flow. Au deuxième trimestre, la dette nette a diminué d'USD 1,3 milliard à USD 13,6 milliards grâce au free cash-flow qui a été généré. Un emprunt obligataire d'USD 2,0 milliards émis en 2010 et arrivant à maturité a été remboursé au deuxième trimestre.

Perspectives du Groupe en 2013

Sauf événements imprévus, les perspectives du Groupe pour 2013 se sont améliorées

Nous avons relevé nos perspectives de performance pour 2013 de manière à refléter l'impact plus faible de la concurrence des génériques, qui pourrait atteindre USD 2,7 milliards contre une estimations d'USD 3,5 milliards formulée en janvier dernier. Cette diminution est due essentiellement à l'absence de concurrence du générique de Diovan en monothérapie aux Etats-Unis et au fait que cette absence devrait perdurer au troisième trimestre. Si ce retard est propre à stimuler les ventes et les profits opérationnels en 2013, nous prévoyons un renversement de la situation en 2014, qui résultera en une plus grande érosion des ventes à cause des génériques dans l'attente du lancement d'un générique de Diovan en monothérapie.

Le chiffre d'affaires net du Groupe en 2013 devrait désormais croître à un taux à un chiffre dans le bas de la fourchette à taux de change constants, incluant l'absorption de l'impact de la concurrence des génériques.

Le résultat opérationnel core du Groupe en 2013 devrait baisser, à taux de change constants, à un taux à un chiffre dans le bas de la fourchette à la suite d'une concurrence plus faible des génériques et d'investissements continus dans notre pipeline et nos lancements.

Au cours du deuxième trimestre, le dollar américain s'est raffermi face à de nombreuses monnaies, mais surtout par rapport au yen. Si les taux de change enregistrés en juin perduraient sur le reste de l'année, leur effet négatif se chiffrerait à environ 2% sur le chiffre d'affaires de l'exercice, 6% sur le résultat opérationnel (4% sur le résultat opérationnel core).

Performance financière en bref

Groupe

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
14 488
14 303
1
3

28 504
28 038
2
4
Résultat opérationnel
2 970
3 108
-4
1

5 866
5 844
0
5

en % du CA net
20,5
21,7

20,6
20,8

Résultat opérationnel core
3 755
3 831
-2
2

7 469
7 438
0
4

en % du CA net
25,9
26,8

26,2
26,5

Pharmaceuticals

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
8 121
8 255
-2
1

15 998
16 094
-1
2
Résultat opérationnel
2 557
2 741
-7
-3

5 096
5 143
-1
3

en % du CA net
31,5
33,2

31,9
32,0

Résultat opérationnel core
2 472
2 746
-10
-6

5 045
5 335
-5
-2

en % du CA net
30,4
33,3

31,5
33,1

Alcon

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
2 736
2 648
3
6

5 302
5 189
2
4
Résultat opérationnel
397
419
-5
5

809
782
3
14

en % du CA net
14,5
15,8

15,3
15,1

Résultat opérationnel core
1 025
974
5
10

1 969
1 876
5
9

en % du CA net
37,5
36,8

37,1
36,2

Sandoz

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
2 216
2 147
3
3

4 475
4 271
5
5
Résultat opérationnel
259
259
0
2

510
557
-8
-7

en % du CA net
11,7
12,1

11,4
13,0

Résultat opérationnel core
360
349
3
4

791
731
8
9

en % du CA net
16,2
16,3

17,7
17,1

Vaccins et Diagnostic

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
411
349
18
18

738
648
14
14
Perte opérationnelle
-83
-96
14
14

-240
-269
11
11

en % du CA net
-20,2
-27,5

-32,5
-41,5

Perte opérationnelle core
-20
-90
78
78

-118
-208
43
44

en % du CA net
-4,9
-25,8

-16,0
-32,1

Consumer Health

T2 2013
T2 2012
Variation
en %

S1 2013
S1 2012
Variation
en %

M USD
M USD
USD
tcc

M USD
M USD
USD
tcc
Chiffre d'affaires net
1 004
904
11
12

1 991
1 836
8
10
Résultat opérationnel
29
0
ns
ns

40
12
233
216

en % du CA net
2,9
0

2,0
0,7

Résultat opérationnel core
52
18
189
186

128
59
117
118

en % du CA net
5,2
2,0

6,4
3,2

ns: non significatif

Un rapport financier simplifié comprenant les informations répertoriées dans la liste ci-après est disponible (en anglais seulement) sur notre site Web:
http://www.novartis.com/downloads/investors/financial-results/quarterly-results/2013-07-interim-financial-report-en.pdf.

Novartis: Rapport financier simplifié du 2e trimestre et du 1er semestre 2013, données complémentaires

SOMMAIRE
Page
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE DU GROUPE ET DES DIVISIONS, T2 et S1 2013

Groupe
2

Pharmaceuticals
5

Alcon
10

Sandoz
13

Vaccins et Diagnostic
15

Consumer Health
16
FLUX DE TRÉSORERIE ET BILAN DU GROUPE
18
RAPPORT SUR L'INNOVATION
20
COMPTES CONSOLIDÉS SIMPLIFIÉS

Comptes de résultat consolidés simplifiés
27

Comptes de résultat global consolidés simplifiés
29

Bilans consolidés simplifiés
30

Tableaux simplifiés de variation des capitaux propres consolidés
31

Tableaux simplifiés des flux de trésorerie consolidés
32

Notes relatives aux comptes consolidés simplifiés, y compris le point sur les litiges
34
INFORMATION COMPLÉMENTAIRE
42
RÉSULTATS CORE

Rapprochement des résultats IFRS et core
44

Groupe
46

Pharmaceuticals
48

Alcon
50

Sandoz
52

Vaccins et Diagnostic
54

Consumer Health
56

Corporate
58
INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE

Tableau simplifié des variations de la dette nette consolidée / Information sur le capital-actions
59

Free cash-flow
60

Division Pharmaceuticals: chiffre d'affaires net des 20 premiers produits
61

Division Pharmaceuticals: ventes par unité d'affaires
63

Chiffre d'affaires net par région
65

Taux de change / Quote-part dans le résultat net des entreprises associées
67

Information concernant le retraitement
68
DÉCHARGE
70

Décharge
Le présent document fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats, performances ou réalisations annoncés ou impliqués dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le formulaire 20-F de Novartis AG, le plus récent formulaire soumis à la Securities and Exchange Commission (SEC) (autorité de régulation des marchés financiers des Etats-Unis). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés.

A propos de Novartis
Novartis propose des solutions thérapeutiques destinées à répondre aux besoins en constante évolution des patients et des populations dans le monde entier. Novartis, dont le siège social est situé à Bâle, Suisse, propose un portefeuille diversifié de produits susceptibles de satisfaire ces besoins: médicaments innovants, génériques peu coûteux, vaccins préventifs, instruments de diagnostic ainsi que produits pharmaceutiques en automédication et pour la santé animale. Novartis est le seul groupe à occuper une position de leader dans ces domaines. En 2012, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires net s'élevant à USD 56,7 milliards et dépensé environ USD 9,3 milliards (USD 9,1 milliards hors charges pour pertes de valeur et amortissements) pour la recherche et le développement (R&D). Le Groupe Novartis emploie quelque 131 000 collaborateurs équivalents plein temps et déploie ses activités dans plus de 140 pays. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site http://www.novartis.com.

Dates importantes

22 octobre 2013
Résultats du troisième trimestre 2013
22 novembre 2013
Novartis Investor Day à Londres
29 janvier 2014
Résultats du quatrième trimester et de l'exercice 2013
25 février 2014
Assemblée générale annuelle

Copyright Thomson Reuters

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/134323/R/1716889/570753.pdf

Ce communiqué de presse est diffusé par Thomson Reuters. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1716889]

Communiqué aux medias (PDF)

Thomson Reuters ONE