BFM Patrimoine

Nexans: Trois cabinets de conseil d'actionnaires se joignent à la fronde contre le PDG

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Les trois grands cabinets de conseil en vote aux actionnaires ISS, Glass Lewis et Proxinvest se sont prononcés en faveur de la résolution déposée par le fonds Amber qui demande le départ de l'actuel PDG de Nexans (NEX.FR) en v

PARIS (Dow Jones)--Les trois grands cabinets de conseil en vote aux actionnaires ISS, Glass Lewis et Proxinvest se sont prononcés en faveur de la résolution déposée par le fonds Amber qui demande le départ de l'actuel PDG de Nexans (NEX.FR) en vue de l'assemblée générale du fabricant de câbles prévue le 15 mai.

"La séparation des fonctions (de président et de directeur général) demandée par Amber Capital semble constituer une opportunité (...) pour créer une rupture et contester un dirigeant dans lequel il n'a plus confiance", a déclaré Proxinvest dans un document que Dow Jones Newswires a pu consulter.

Actionnaire à hauteur d'environ 5,5% du capital du groupe industriel, le fonds Amber s'est publiquement prononcé en faveur d'un départ de Frédéric Vincent, le PDG de Nexans depuis mai 2009, et a déposé une résolution demandant que soit mis fin par anticipation au mandat d'administrateur du PDG.

Restructuration et objectifs revus en baisse

Sous la direction de Frédéric Vincent, Nexans a lancé au début de l'année 2013 un plan de réorganisation et de restructuration à l'horizon 2015. Mais en octobre dernier, l'industriel a revu en baisse ses objectifs 2013 et lancé une augmentation de capital de 284 millions d'euros. Au début du mois de février, il a également révisé à la baisse ses objectifs stratégiques à l'horizon 2015.

La résolution déposée par Amber a reçu un soutien encore plus marqué du cabinet ISS, qui estime que "le départ de Frédéric Vincent apparaît comme le moyen le plus direct et le plus efficace pour les actionnaires d'obtenir une séparation des fonctions de président et directeur général, ce qui serait une bonne nouvelle".

Le PDG a reçu le soutien des administrateurs

Contesté par certains de ses actionnaires, Frédéric Vincent a toutefois reçu le soutien de son conseil d'administration en début d'année. Lors de la publication des résultats du groupe, début février, le conseil d'adminitration de Nexans a demandé que "le plan stratégique soit mis en oeuvre avec détermination".

"Le Conseil, à l'unanimité, confirme sa confiance à l'équipe dirigeante conduite par Frédéric Vincent pour le mettre en oeuvre", a alors rapporté Nexans dans un communiqué.

Le premier actionnaire de Nexans est le groupe chilien Quinenco, avec 28% du capital et des droits de vote du groupe. Le fonds Manning & Napier détient près de 8% du capital, et la Banque publique d'investissement 7,8% des parts.

Selon une estimation de Proxinvest, le groupe est également détenu à hauteur de presque 5% par Dodge & Cox et à hauteur de 3,6% par Third Avenue, tandis que les salariés détiennent environ 3% du capital.

Les autres actionnaires institutionnels détiendraient au total près de 40,8% du capital du groupe, selon l'estimation de Proxinvest.

Mardi vers 17h10, l'action Nexans gagnait 1,7% à 40,20 euros après la publication en début de journée de son chiffre d'affaires du premier trimestre, jugé en ligne par plusieurs analystes.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

May 06, 2014 11:09 ET (15:09 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-