BFM Patrimoine

Neopost: la croissance du troisième trimestre affectée par les effets de change

BFM Patrimoine

- Chiffre d'affaires du troisième trimestre de 261,3 millions d'euros, contre 261,5 millions - Chiffre d'affaires à neuf mois de 795 millions d'euros contre 770,2 millions - Neopost confirme ses objectifs 2013-2014 - Le groupe table sur une croissa

- Chiffre d'affaires du troisième trimestre de 261,3 millions d'euros, contre 261,5 millions

- Chiffre d'affaires à neuf mois de 795 millions d'euros contre 770,2 millions

- Neopost confirme ses objectifs 2013-2014

- Le groupe table sur une croissance annuelle supérieure à 5% hors effets de change

- La société vise une marge opérationnelle courante de plus de 25% dans ses métiers traditionnels et de plus de 12% dans ses nouveaux métiers

Chiffre d'affaires de Neopost - Troisième trimestre :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le spécialiste des salles de courrier Neopost (NEO.FR) a annoncé lundi une baisse de 0,1% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, en raison d'effets de change défavorables, mais une hausse de 4,2% de son activité à parités constantes.

Neopost réalise plus de 60% de son chiffre d'affaires hors zone euro.

Pour son exercice 2013-2014, le groupe a cependant confirmé ses objectifs financiers. Neopost continue notamment de viser une croissance de son chiffre d'affaires d'au moins 5% hors effets de change sur l'exercice qui sera clos à la fin janvier 2014.

Cet objectif n'intègre pas l'acquisition du canadien DMTI Spatial, spécialisé dans la qualité des données géolocalisées, que le groupe français a annoncé à la mi-octobre, a précisé Neopost dans un communiqué. DMTI affiche un chiffre d'affaires annuel de 10 millions de dollars canadiens.

Côté rentabilité, le fournisseur de machines d'affranchissement et de mise sous pli du courrier continue de viser une marge opérationnelle courante de plus de 25% dans ses activités traditionnelles (Neopost Integrated Operations) et d'au moins 12% dans ses nouveaux métiers (Communication & Shipping Solutions).

Neopost a entrepris au début 2012 de se diversifier dans des métiers qui ne sont pas directement liés au traitement du courrier (traçage de colis, qualité des données, composition de documents) pour retrouver de la croissance face au déclin du courrier et à l'essor des solutions de communication électroniques. S'ils sont en plus forte croissance, ces nouveaux métiers dégagent de moins fortes marges, dans la mesure notamment où ils sont encore en phase d'investissement.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de Neopost est globalement ressorti à 261,3 millions d'euros, contre 261,5 millions d'euros sur la même période un an plus tôt, en baisse de 0,1% à données publiées et mais en hausse de 4,2% à changes constants.

Sur les neuf premiers mois de son exercice, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 795 millions d'euros, contre 770,2 millions il y a un an. Cela correspond à une hausse de 3,2% à parités courantes et à une progression de 5,9% à parités constantes.

Neopost a clôturé lundi à 58,54 euros, en hausse de 46,4% depuis le début de l'année 2013.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

Denis Thiery, le PDG de Neopost, a déclaré dans un communiqué: "L'activité des neuf premiers mois de l'année reflète l'évolution de notre business model. Le renforcement de notre offre en matière de Communication & Shipping Solutions se poursuit. Nous mettons en oeuvre des synergies entre nos filiales dédiées à ces activités et notre réseau de distribution traditionnel; nous venons de faire une nouvelle acquisition - DMTI Spatial; enfin, nous continuons à travailler sur le développement et le lancement de solutions technologiques innovantes. Tout ceci nous rend confiants dans les perspectives du Groupe à moyen et long termes."

LE CONTEXTE:

Au début 2012, le spécialiste des salles de courrier Neopost a engagé une stratégie destinée à injecter une dose de croissance dans son modèle économique, via notamment des acquisitions. Face au déclin du courrier et à l'essor des solutions électroniques de communication, le groupe a entrepris de se diversifier dans des activités qui ne sont pas directement liées au courrier, mais qu'il peut proposer à ses clients et avec lesquelles il peut dégager des synergies, telles que le traçage du colis, la composition de documents et la qualité des données comme les adresses. Neopost a notamment réalisé en 2012 l'acquisition de la société Human Inference et de GMC Software.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE NEOPOST:

http://www.neopost.com/fr/information-permanente/communiqu%C3%A9s-de-presse-financiers

(END) Dow Jones Newswires

December 02, 2013 11:59 ET (16:59 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-