BFM Patrimoine

Neopost anticipe une nouvelle baisse de sa marge opérationnelle en 2014-2015

BFM Patrimoine

- Résultat net de 164 millions d'euros en 2013-2014 contre 161,3 millions en 2012-2013 - Résultat d'exploitation courant de 262,5 millions d'euros contre 266,7 millions d'euros - Marge opérationnelle courante de 24% en 2013 contre 24,9% en 2012-20

- Résultat net de 164 millions d'euros en 2013-2014 contre 161,3 millions en 2012-2013

- Résultat d'exploitation courant de 262,5 millions d'euros contre 266,7 millions d'euros

- Marge opérationnelle courante de 24% en 2013 contre 24,9% en 2012-2013

- Neopost confirme la perspective d'une croissance organique comprise entre 1% et 3% en 2014-2015

- Le groupe vise une marge opérationnelle courante comprise entre 22,5% et 23,5% en 2013

- Neopost annonce un dividende de 3,90 euros par action au titre de 2013-2014

Résultats de Neopost - 2013-2014 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le spécialiste des salles de courrier Neopost (NEO.FR) a prévenu mardi d'un nouveau tassement de sa rentabilité pour son exercice 2014-2015, malgré une hausse organique de son chiffre d'affaires, en raison de sa diversication vers des métiers en plus forte croissance mais moins rentables que ses activités traditionnelles.

Le groupe anticipe pour l'exercice 2014-2015 entamé en février, une marge opérationnelle courante - avant charges liées aux acquisitions - comprise entre 22,5% et 23,5%, contre 24% en 2013-2014 et 24,9% en 2012-2013.

Au début mars, Neopost avait indiqué viser pour son nouvel exercice sur une croissance organique comprise entre 1% et 3%, contre 2,7% pour l'exercice précédent, clos à la fin janvier.

L'année dernière, le résultat opérationnel courant du fournisseur de machines d'affranchissement et de mise sous pli du courrier a ainsi baissé de 1,6% à 262,5 millions d'euros, tandis que son résultat net a progressé de 1,7% à 164 millions d'euros. En début de mois, Neopost a publié un chiffre d'affaires annuel proche de 1,1 milliard d'euros, en hausse de 2,4% et de 5,2% à changes constants.

Mardi, le groupe a néanmoins confirmé la perspective du versement d'un dividende de 3,90 euros par action au titre de l'exercice 2013-2014. Au cours actuel de 58,84 euros, ce dividende fait ressortir un rendement généreux de 6,6%. En novembre 2013, Neopost avait estimé être en mesure de maintenir le niveau de son dividende pendant au moins 3 ans.

Neopost a entrepris au début 2012 de se diversifier dans des métiers qui ne sont pas directement liés au traitement du courrier (comme le traçage de colis, la qualité des données et composition de documents) pour retrouver de la croissance face au déclin du courrier et à l'essor des solutions de communication électroniques. S'ils sont en plus forte croissance, ces nouveaux métiers dégagent de moins fortes marges, dans la mesure notamment où ils sont encore en phase d'investissement.

Mardi, le groupe a précisé que la marge opérationnelle de ses activités traditionnelles était ressortie à 24,8% en 2013-2014, et celle de ses nouveaux métiers à 12,2%.

Ces niveaux de rentabilité sont conformes aux indications fournies en début de mois. Le groupe avait alors indiqué ne plus tabler que sur une marge opérationnelle courante "légèrement inférieure" à 25% dans ses métiers traditionnels (Neopost Integrated Operations), en raison d'une augmentation de ses investissements, là où il avait auparavant anticipé une marge supérieure à 25%. Neopost avait dans le même temps confirmé la perspective d'une marge opérationnelle courante de 12% dans ses nouveaux métiers (Communication & Shipping Solutions).

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

Denis Thiery, le PDG de Neopost, a déclaré dans un communiqué: "La transformation du groupe est bien engagée. En 2013, nous avons démontré la résilience des activités Mail Solutions. Nous avons également enregistré une très forte croissance de nos activités Communication & Shipping Solutions qui représentent déjà 17% de notre chiffre d'affaires alors que nous n'en sommes qu'au début de la mise en oeuvre des synergies. Dans cette période de transformation et d'investissements, nos marges restent à des niveaux très élevés."

LE CONTEXTE:

Le spécialiste des salles de courrier Neopost a engagé début 2012 une stratégie destinée à injecter une nouvelle dose de croissance dans son modèle économique, via notamment des acquisitions. Face au déclin du courrier et à l'essor des solutions électroniques de communication, le groupe a entrepris de se diversifier dans des activités qui ne sont pas directement liées au courrier, mais qu'il peut proposer à ses clients et avec lesquelles il peut dégager des synergies, comme le traçage du colis, la composition de documents et la qualité des données comme les adresses. Neopost a notamment réalisé en 2012 l'acquisition de la société Human Inference et de GMC Software.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE NEOPOST:

http://www.neopost.com/fr/information-permanente/communiqu%C3%A9s-de-presse-financiers

(END) Dow Jones Newswires

March 25, 2014 13:24 ET (17:24 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-