BFM Patrimoine

Moscovici: les réformes économiques de la France sont les plus ambitieuses de ces dernières décennies

BFM Patrimoine

VILNIUS (Dow Jones)--La France a entrepris ses réformes économiques les plus ambitieuses de ces dernières décennies, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, alors que le commissaire européen aux Affaires économiques et

VILNIUS (Dow Jones)--La France a entrepris ses réformes économiques les plus ambitieuses de ces dernières décennies, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, alors que le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a appelé le gouvernement français à préciser comment il prévoit de combler ses déficits budgétaires.

"La France mène depuis 16 mois une politique de réformes extrêmement ambitieuse", a souligné le ministre. "La réforme du marché du travail [...] est une réforme d'une très grande ampleur, la plus importante que la France ait faite depuis 40 ans", a déclaré Pierre Moscovici à la presse à l'occasion de la réunion des ministres des Finances de l'Union européenne à Vilnius, en Lituanie.

Ces propos interviennent alors que le ministre a annoncé mercredi que la France manquerait ses objectifs de déficit 2013 et 2014. Ceux-ci ont été relevés à 4,1% et 3,6% du produit intérieur brut pour 2013 et 2014, respectivement, contre 3,7% et 2,9% annoncés au printemps. La France est l'un des rares pays à avoir obtenu cette année un délai supplémentaire de deux ans auprès de la Commission européenne pour atteindre ses objectifs de déficit.

Olli Rehn a déclaré, en se rendant à la réunion de vendredi, qu'il souhaitait entendre de Pierre Moscovici "comment la France compenserait la hausse des coûts du travail liée à la réforme des retraites".

Il est logique que Paris ait un dialogue avec la Commission, a rappelé Pierre Moscivici, qui a qualifié ses échanges avec Olli Rehn de "constructifs".

Il a également affirmé que "le financement de la réforme des retraites ne pèsera[it] pas sur le coût du travail".

"La stabilisation de la zone euro est maintenant une chose sérieusement acquise, et nous avons les outils pour faire face aux différents problèmes qui pourraient se poser", a par ailleurs souligné le ministre, ajoutant que l'évolution générale était "clairement positive".

-Tom Fairless et Matina Stevis, Dow Jones Newswires

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

September 13, 2013 09:25 ET (13:25 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-