BFM Patrimoine

Moody’s Corporation annonce ses résultats pour le premier trimestre 2013

BFM Patrimoine

Revenus du premier trimestre 2013 en hausse de 13 % par rapport aux 731,8 millions de dollars du premier trimestre 2012 Résultat d'exploitation du premier trimestre 2013 en hausse de 4 % par rapport aux 280,

Revenus du premier trimestre 2013 en hausse de 13 % par rapport aux 731,8 millions de dollars du premier trimestre 2012

Résultat d'exploitation du premier trimestre 2013 en hausse de 4 % par rapport aux 280,4 millions de dollars du premier trimestre 2012, qui incluent les frais liés au règlement des litiges

  • Le BPA du premier trimestre 2013 en hausse de 9 % par rapport aux chiffres de 0,83 $ du premier trimestre 2012, qui incluent les frais liés au règlement des litiges
  • La fourchette cible du BPA hors PCGR pour l'ensemble de l'exercice 2013, qui exclut l'impact des frais liés au règlement des litiges, se situe maintenant entre 3,49 $ et 3,59 $
  • Moody's Corporation (NYSE : MCO) a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre 2013.
  • RÉSUMÉ DES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2013

Moody's a réalisé un chiffre d'affaires de 731,8 millions de dollars pour le trimestre clos le 31 mars 2013, soit une hausse de 13 % par rapport aux 646,8 millions de dollars réalisés au premier trimestre 2012. Les charges d'exploitation pour le premier trimestre de l'exercice 2013, qui comprennent les frais liés au règlement des litiges, ont totalisé 451,4 millions de dollars, soit une augmentation de 19 % par rapport à la même période de l'année précédente. Le résultat d'exploitation pour le trimestre a été de 280,4 millions de dollars, une augmentation de 4 % par rapport aux 269,0 millions de dollars pour la même période l'année dernière. Le résultat d'exploitation ajusté, défini comme étant le résultat d'exploitation avant dépréciation et amortissement, était de 304,0 millions de dollars, soit une augmentation de 4 % par rapport aux 292,5 millions de dollars de l'année dernière. Le résultat d'exploitation et le résultat d'exploitation ajusté du premier trimestre 2013 comprennent les frais liés au règlement des litiges. Le bénéfice dilué par action de 0,83 $, qui comprend les frais liés au règlement des litiges de 0,14 $, a enregistré une augmentation de 9 % par rapport aux chiffres de 0,76 $ au premier trimestre 2012.

Aux dires de Raymond McDaniel, président et chef de la direction de Moody's : « Les résultats de Moody's au premier trimestre 2013 reflètent une forte performance d'exploitation de Moody's Investors Service et Moody's Analytics. La croissance de 9 % du bénéfice par action pour le trimestre indique des dépenses associées à notre résolution de deux cas de litiges prolongés supérieures aux prévisions. La fourchette cible de notre BPA hors PCGR pour l'exercice 2013, qui exclut l'impact de la résolution de ces litiges, se situe maintenant entre 3,49 $ et 3,59 $. »

RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE

Dans l'ensemble, le revenu total de Moody's Corporation de 731,8 millions de dollars pour le premier trimestre 2013 était en hausse de 13 % par rapport au premier trimestre 2012. Le revenu de 406,1 millions de dollars aux États-Unis pour le premier trimestre de l'exercice 2013 a progressé de 18 % par rapport au premier trimestre 2012, tandis que le revenu généré en dehors des États-Unis de 325,7 millions de dollars a augmenté de 8 % par rapport à la même période l'année précédente. Le revenu généré en dehors des États-Unis représentaient 45 % du revenu total de Moody's pour le trimestre, légèrement en baisse par rapport aux 47 % de la même période l'année précédente.

Le revenu total de Moody's Investors Service (« MIS ») pour le premier trimestre 2013 était de 521,2 millions de dollars, soit une augmentation de 15 % par rapport à la même période l'année précédente. Le revenu de 313,1 millions de dollars aux États-Unis pour le premier trimestre 2013 était en hausse de 21 % par rapport au premier trimestre 2012. Le revenu de 208,1 millions de dollars généré hors des États-Unis a augmenté de 8 % par rapport à la même période l'année précédente. L'impact de la conversion des devises sur les résultats de MIS était négligeable.

Au sein de MIS, le revenu total issu de la finance d'entreprise de 258,3 millions de dollars au premier trimestre 2013 a augmenté de 29 % par rapport à la même période de l'année précédente, en raison du caractère fortement spéculatif des prêts bancaires et des émissions d'obligations. Le revenu issu de la finance d'entreprise a augmenté de 25 % aux États-Unis et de 36 % hors des États-Unis.

Le revenu total issu des financements structurés était de 93,0 millions de dollars pour le premier trimestre 2013, enregistrant une baisse de 1 % par rapport à l'année précédente. Le revenu issu des financements structurés aux États-Unis a augmenté de 26 % par rapport à l'année précédente, essentiellement en raison de force des obligations structurées adossées et des titres adossés à des créances hypothécaires commerciales émis. Le revenu issu des financements structurés hors des États-Unis a diminué de 29 %, reflétant en grande partie les faibles volumes d'émission des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles en Europe.

Le revenu total issu des institutions financières de 86,5 millions de dollars au premier trimestre 2013 a progressé de 10 % comparativement à la même période de l'année précédente. Le revenu total issu des institutions financières aux États-Unis était en progression de 14 %, principalement en raison de l'accroissement des émissions d'obligations par les compagnies d'assurance, tandis que le revenu hors des États-Unis a augmenté de 7 %, entraîné par une plus forte activité bancaire.

Le revenu total issu du financement public, du financement de projets et du financement des infrastructures était de 83,4 millions de dollars pour le premier trimestre 2013, soit une augmentation de 5 % par rapport au premier trimestre 2012. Le revenu aux États-Unis était en hausse de 10 % par rapport à la même période l'année précédente, en raison de gains réalisés dans le financement public et le financement des infrastructures, tandis que le revenu hors des États-Unis a diminué de 3 %.

Le revenu total de Moody's Analytics (« MA ») pour le premier trimestre 2013 était de 210,6 millions de dollars, soit une augmentation de 9 % par rapport au premier trimestre 2012. En excluant l'incidence de la conversion des devises étrangères, la croissance des revenus a été de 10 pour cent. Le revenu de 93,0 millions de dollars de MA aux États-Unis au premier trimestre 2013 a progressé de 10 % comparativement à la même période de l'année précédente. Hors des États-Unis, le revenu de 117,6 millions de dollars a augmenté de 8 % par rapport au même trimestre en 2012.

Le revenu issu de la recherche, des données et des analyses de 129,6 millions de dollars a augmenté de 8 % par rapport à la même période l'année précédente, ce qui reflète une forte fidélisation des clients et une croissance solide de l'offre CreditView de MA. Le revenu issu des solutions de gestion du risque d'entreprise de 53,0 millions de dollars était en progression de 10 % par rapport à la même période l'année précédente, attribuable à la forte croissance des produits et des services qui prennent en charge les activités de réglementation et de conformité bancaires. Le revenu issu des services professionnels de 28,0 millions de dollars a progressé de 7 % par rapport à la même période l'année précédente, ce qui reflète une forte croissance des recettes provenant de Copal Partners, en partie compensée par la souplesse dans la formation et la certification.

CHARGES D'EXPLOITATION, RÉSULTAT D'EXPLOITATION ET TAUX D'IMPOSITION EFFECTIF POUR LE PREMIER TRIMESTRE

Les charges d'exploitation de Moody's Corporation pour le premier le trimestre 2013 s'élevaient à 451,4 millions de dollars, en hausse de 19 % par rapport à la même période l'année précédente, principalement en raison des frais liés à la résolution des litiges à Abu Dhabi et à Rhinebridge. L'impact de la conversion des devises sur les charges d'exploitation pour le premier trimestre était négligeable. Le résultat d'exploitation de 280,4 millions de dollars pour le trimestre, qui inclut les frais liés au règlement des litiges, a progressé de 4 % par rapport aux 269,0 millions de dollars pour la même période l'année dernière. En excluant l'incidence de la conversion des devises, la croissance du résultat d'exploitation a été de 5 pour cent. La marge d'exploitation publiée de Moody's pour le premier trimestre 2013 était de 38,3 %, en baisse par rapport aux 41,6 % enregistrés au premier trimestre 2012. La marge d'exploitation ajustée était de 41,5 % pour le premier trimestre 2013, en baisse par rapport aux 45,2 % pour la même période l'année dernière. La marge d'exploitation publiée et la marge d'exploitation ajustée du premier trimestre 2013 incluent les frais liés au règlement des litiges.

Le taux d'imposition effectif de Moody's était de 28,5 % pour le premier trimestre 2013, contre 32,1 % pour la même période l'année précédente.

DOTATION EN CAPITAL ET LIQUIDITÉS

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2013, Moody's a racheté 1,9 millions d'actions pour un coût total de 91,3 millions de dollars, soit un prix moyen de 48,48 $ par action, et émis 2,2 millions d'actions dans le cadre des régimes de rémunération à base d'actions. Les actions en circulation au 31 mars 2013 ont totalisé 222,9 millions de dollars, reflétant une baisse de 1 % de plus que l'année précédente. En date du 31 mars 2013, Moody's détenait un pouvoir de rachat d'actions s'élevant à 1,6 milliards de dollars dans le cadre de ses programmes actuels, reflétant un pouvoir de rachat d'actions supplémentaire de 1,0 milliards de dollars approuvé le 12 février 2013. À la fin du trimestre, Moody's comptait 1,6 milliards de dollars de créances à recouvrer et 1,0 milliard de dollars de capacité d'emprunt supplémentaire disponible au titre de son mécanisme de crédit renouvelable. La totalité des liquidités et équivalents à la fin du trimestre était de 1,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 943,3 millions de dollars par rapport à l'année précédente. Le flux de trésorerie disponible de 194,0 millions de dollars a augmenté de 147,3 millions de dollars par rapport l'année précédente, dû en partie aux paiements effectués au premier trimestre 2012 relatifs au règlement des questions fiscales d'État et locales.

HYPOTHÈSES ET PERSPECTIVES POUR L'ENSEMBLE DE L'EXERCICE 2013

Les perspectives pour l'exercice 2013 s'appuient sur des hypothèses relatives à la macroéconomie et aux marchés des capitaux, qui ont notamment trait à l'évolution des taux d'intérêt, à la rentabilité de la Société et des dépenses d'investissement, aux activités de fusion et d'acquisition, aux dépenses de consommation, aux niveaux de titrisation, et au montant total de la dette émise. Ces hypothèses font l'objet d'un degré d'incertitude élevé et, pour autant que les conditions réelles s'en écartent, les résultats de Moody's pour l'exercice pourront différer des perspectives énoncées. Les perspectives de Moody's partent de l'hypothèse de taux de change au niveau de la fin du trimestre.

La fourchette cible du BPA hors PCGR pour l'ensemble de l'exercice 2013, qui exclut l'impact des frais liés au règlement des litiges au premier trimestre, se situe maintenant entre 3,49 $ et 3,59 $. Sur l'ensemble de l'exercice 2013, Moody's prévoit une croissance à un chiffre (haut de fourchette) du revenu pour l'exercice 2013. Les charges d'exploitation pour l'exercice 2013 devraient se situer vers le milieu d'une fourchette de croissance à un chiffre pour l'exercice 2013. La marge d'exploitation devrait se situer entre 41 et 42 pour cent, et la marge d'exploitation ajustée entre 44 et 45 pour cent pour l'exercice 2013. Nos objectifs pour les charges d'exploitation, la marge d'exploitation et la marge d'exploitation ajustée prennent tous en compte les frais liés au règlement des litiges. Le taux d'impôt effectif devrait encore être d'environ 32 pour cent. Les rachats d'actions pour l'exercice 2013 devraient être d'environ 500 millions de dollars, sous réserve des liquidités disponibles, des conditions de marché et d'autres décisions d'allocation du capital. Les dépenses en capital devraient être d'environ 50 millions de dollars. La société prévoit environ 100 millions de dollars au titre des charges d'amortissement. Le flux de trésorerie disponible devrait être d'environ 850 millions de dollars.

Certains composants des prévisions pour le chiffre d'affaires de l'exercice 2013 ont également été modifiés afin de refléter la vision actuelle de la société sur les conditions économiques. Pour l'ensemble des activités MIS, le chiffre d'affaires prévisionnel 2013 devrait connaître une croissance à un chiffre (haut de fourchette). Aux États-Unis, MIS prévoit une croissance à deux chiffres (bas de fourchette) du revenu, tandis que le revenu hors des États-Unis devrait se situer vers le bas d'une fourchette de croissance à un chiffre, reflétant une anticipation du faible marché des financements structurés en Europe. Le revenu issu du financement d'entreprises pour l'exercice 2013 devrait se situer au bas d'une fourchette de croissance à deux chiffres. Le revenu issu des financements structurés devrait rester constant, tandis que le revenu issu des établissements financiers devrait se situer au bas d'une fourchette de croissance à un chiffre. Le revenu issu du financement public, du financement des projets et du financement des infrastructures devrait se trouver au bas d'une fourchette de croissance à deux chiffres.

Le revenu issu des activités de MA pour l'exercice 2013 devrait se trouver vers le haut d'une fourchette de croissance à un chiffre. Le revenu issu des activités de MA pour l'exercice 2013 devrait se trouver vers le haut d'une fourchette de croissance à un chiffre. Le revenu hors des États-Unis devrait également se trouver vers le haut d'une fourchette de croissance à un chiffre. Le revenu issu de la recherche, des données et des analyses devrait se situer vers le haut d'une fourchette de croissance à un chiffre, tandis que le revenu issu des solutions de gestion des risques d'entreprise devrait se trouver vers le bas d'une fourchette de croissance à deux chiffres. Le revenu issu des services professionnels devrait se situer vers le haut d'une fourchette de croissance à un chiffre, reflétant un assouplissement des activités de formation et de certification.

TÉLÉCONFÉRENCE

Les résultats du premier trimestre 2013 seront présentés lors d'une téléconférence qui se tiendra ce matin, 3 mai 2013, à 11h30 HE. Les personnes intéressées peuvent y accéder depuis les États-Unis et le Canada en appelant le 1-877-400-0505. Depuis les autres pays, il faut composer le +1-719-234-7477. Veuillez vous connecter à la conférence à 11h20 HE. Le mot de passe à utiliser est « Moody's Corporation ».

Cette téléconférence sera rediffusée sur Internet avec un diaporama. Pour y accéder, rendez-vous sur le site web des relations avec les investisseurs de Moody's : http://ir.moodys.com. Cette rediffusion sera disponible jusqu'au 2 juin 2013 à 15h30 HE.

Une rediffusion de la téléconférence sera disponible à partir du 3 mai 2013 à 15h30 HE, jusqu'au 2 juin 2013 à 15h30 HE. Pour accéder à cette rediffusion, composez le 1-888-203-1112 à partir des États-Unis et du Canada, et le +1-719-457-0820 à partir des autres pays. Le code de confirmation pour la rediffusion est le 9532448.

*****

À PROPOS DE MOODY'S CORPORATION

Moody's est un acteur essentiel des marchés financiers mondiaux, elle fournit des services de notation financière, de recherche et des outils et analyses qui contribuent à la transparence et à l'intégration des marchés financiers. Moody's Corporation (NYSE : MCO) est la société mère de Moody's Investors Service, qui fournit des services de notation financière et de recherche couvrant les instruments de dettes et les valeurs mobilières, et de Moody's Analytics, qui propose des logiciels de pointe, des services de conseil et des prestations de recherche pour l'analyse de crédit et l'analyse économique, ainsi que pour la gestion des risques financiers. La société, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 2,7 milliards en 2012, compte quelque 6 800 employés dans le monde ; elle est implantée dans 28 pays. Pour obtenir des informations complémentaires, veuillez consulter le site www.moodys.com.

Déclaration d'exonération de responsabilité conformément à la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (« Safe Harbor »)

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse sont des déclarations prévisionnelles basées sur les prévisions, les plans et les perspectives de Moody's concernant son activité et ses opérations, et impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les perspectives de Moody's pour l'année 2013 ainsi que d'autres déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué sont formulées en date du 3 mai 2013, et la société rejette toute obligation de compléter, de mettre à jour ou de réviser ces déclarations à l'avenir, que ce soit en raison de développements ultérieurs, de changement dans nos prévisions ou autres. En lien avec les dispositions « safe harbor » de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995, la société a identifié certains facteurs susceptibles de faire différer, peut-être de manière sensible, les résultats réels de ceux envisagés dans ces déclarations prévisionnelles. Parmi ces facteurs, risques et incertitudes, on trouve, sans que cela soit limitatif, les perturbations actuelles sur les marchés financiers mondiaux et la récession économique, qui affecte et pourrait continuer d'affecter le volume d'obligations émises sur les marchés financiers domestiques ou mondiaux ; d'autres paramètres susceptibles d'affecter le volume d'obligations émises sur les marchés financiers domestiques ou mondiaux, y compris les questions de la qualité du crédit, les changements dans les taux d'intérêt et autres problèmes de volatilité sur les marchés financiers ; l'efficacité incertaine et les conséquences collatérales possibles des initiatives gouvernementales américaines et étrangères en vue d'enrayer la crise économique ; les inquiétudes sur le marché affectant notre crédibilité ou affectant de toute autre façon la perception de l'intégrité ou de l'utilité des notations par les agences indépendantes ; le lancement de produits ou de technologies concurrentes par d'autres sociétés ; des pressions sur les prix de la part de nos concurrents et/ou de nos clients ; l'impact des règlements concernant la surveillance des organismes de notation statistique reconnus au niveau national (Nationally Recognized Statistical Rating Organizations) ; l'adoption potentielle de nouvelles lois et de réglementations aux États-Unis, au niveau de l'État ou au niveau local, y compris la Dodd-Frank Wall Street Reform et le Consumer Protection Act, et les règlements prévus découlant de cette législation ; le potentiel de concurrence et de réglementation accrues dans l'UE et dans d'autres pays étrangers ; les nouveaux règlements de l'UE relatifs aux agences de notation de crédit, prévoyant un droit privé d'action contre les agences en cas de violation de ces règlements, qui exigent une rotation des agences de notation pour les retitrisations notées au sein de l'UE et qui imposent des restrictions en matière d'actionnariat ; les litiges potentiels liés à nos avis, ainsi que tous les autres litiges auxquels la société est susceptible d'être exposée à tout moment ; la perte possible de collaborateurs clés ; les défaillances ou dysfonctionnements de nos activités et de notre infrastructure ; les vulnérabilités aux cyber-menaces ou autres problèmes de cybersécurité ; l'issue de tout examen par les autorités de contrôle fiscal des initiatives de planification fiscale mondiales de la société ; l'issue des procédures légales et fiscales historiques se rapportant à la société, à ses prédécesseurs et à ses sociétés affiliées, pour lesquels Moody's a assumé une part des responsabilités financières ; la capacité de la société à intégrer les activités acquises avec succès ; la volatilité des devises et des taux de change; une baisse de la demande des institutions financières en outils de gestion du risque ; et d'autres facteurs de risques présentés dans le rapport annuel de la société sur formulaire 10-K pour l'année échue le 31 décembre 2012 et dans d'autres documents enregistrés ponctuellement auprès de la Securities and Exchange Commission.

Moody's Corporation Comptes de résultat consolidés (non audités) Trimestre clos le 31 mars 2013 2012 Montants exprimés en millions, à l'exception des données par action Chiffre d'affaires $ 731,8 $ 646,8 Dépenses : Charges d'exploitation 200,8 185,5 Frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux 227,0 168,8 Dépréciation et amortissement 23,6 23,5 Total des dépenses 451,4 377,8 Bénéfice d'exploitation 280,4 269,0 Produits (dépenses) hors exploitation, net Intérêts (dépenses), net (22,0 ) (10,3 ) Autres produits (charges) non opérationnels, nets 8,8 (0,1 ) Total produits (charges) non opérationnels, nets (13,2 ) (10,4 ) Bénéfice avant provision pour impôts sur les bénéfices 267,2 258,6 Provision pour impôts sur les bénéfices 76,1 83,1 Bénéfice net 191,1 175,5 Moins : bénéfice net attribuable aux intérêts minoritaires 2,7 2,0 Bénéfice net attribuable à Moody's Corporation $ 188,4 $ 173,5 Bénéfice par action attribuable aux actionnaires ordinaires de Moody's De base $ 0,84 $ 0,78 Après dilution $ 0,83 $ 0,76 Nombre pondéré d'actions en circulation De base 223,3 223,4 Après dilution 227,2 227,4 Informations complémentaires sur le chiffre d'affaires (non auditées) Trimestre clos le 31 mars Montants exprimés en millions 2013 2012 Moody's Investors Service Finance d'entreprise $ 258,3 $ 200,5 Financement structuré 93,0 94,3 Institutions financières 86,5 78,8 Financement public, de projet et d'infrastructure 83,4 79,1 Redevance intersectorielle 18,9 17,1 Sous-total MIS 540,1 469,8 Éliminations (18,9 ) (17,1 ) Total MIS 521,2 452,7 Moody's Analytics Recherche, données et analyse 129,6 119,8 Solutions de gestion des risques pour entreprises 53,0 48,1 Services professionnels 28,0 26,2 Revenus intersectoriels 2,8 3,0 Sous-total MA 213,4 197,1 Éliminations (2,8 ) (3,0 ) Total MA 210,6 194,1 Chiffre d'affaires total Moody's Corporation $ 731,8 $ 646,8 Chiffre d'affaires Moody's Corporation par zone géographique États-Unis $ 406,1 $ 344,0 International 325,7 302,8 $ 731,8 $ 646,8 Produits (dépenses) hors exploitation, net Trimestre clos le 31 mars 2013 2012 Montants exprimés en millions Intérêts (dépenses) / produits, net : Frais d'emprunts $ (21,0 ) $ (16,4 ) Produits 1,2 1,3 UTP et autres taxes (2,2 ) 5,0 Intérêts capitalisés - (0,2 ) Total des intérêts (dépenses), net $ (22,0 ) $ (10,3 ) Autres produits (charges) non opérationnels, nets Bénéfice / (perte) de change $ 7,4 $ (1,5 ) Revenu co-entreprise 1,7 2,0 Autres (0,3 ) (0,6 ) Autres produits (charges) non opérationnels, nets 8,8 (0,1 ) Total produits (charges) non opérationnels, nets $ (13,2 ) $ (10,4 ) Données sélectionnées du bilan consolidé (non auditées) 31 mars 31 décembre 2013 2012 Montants exprimés en millions Trésorerie et équivalents de trésorerie $ 1 758,0 $ 1 755,4 Investissements à court terme 11,6 17,9 Total des actifs à court terme 2 520,3 2 525,7 Actifs à long terme 1 390,9 1 435,2 Total des actifs 3 911,2 3 960,9 Total du passif à court terme 1 013,4 1 164,9 Total du passif (1) 1 642,1 1 671,2 Autre passif à long terme 747,4 719,7 Total des capitaux propres 464,9 396,6 Intérêts minoritaires rachetables* 75,3 72,3

Total du passif, des intérêts minoritaires rachetables et

des capitaux propres

3 911,2 3 960,9 Nombre réel d'actions en circulation 222,9 223,2 * Représente un intérêt minoritaire lié à l'acquisition de Copal Partners en novembre 2011 31 mars 31 décembre (1) La dette totale comprend les éléments suivants : 2013 2012 Billets à ordre série 2005-1 avec échéance en 2015 (a) $ 316,3 $ 313,8 Billets à ordre série 2007-1 avec échéance en 2017 300,0 300,0 Prêt à terme 2008 avec échéance en 2013 (b) 31,9 63,8 Billets prioritaires 2010 avec échéance en 2020 (c) 497,5 497,4 Billets prioritaires 2012 avec échéance en 2022 (d) 496,4 496,2 Total du passif(e) $ 1 642,1 $ 1 671,2 (a) Comprend un ajustement de juste valeur de 16,3 et de 13,8 millions de dollars pour une couverture du risque de taux d'intérêt, respectivement au 31 mars 2013 et au 31 décembre 2012. (b) Paiement final au deuxième trimestre 2013. (c) Représente 500 millions de dollars de billets à ordre prioritaire à 5,5 % négociés sur le marché, avec échéance au 1er septembre 2020. Les billets ont été proposés au public à 99,374 % de leur valeur nominale. (d) Représente 500 millions de dollars de billets à ordre prioritaire à 4,5 % négociés sur le marché, avec échéance au 1er septembre 2022. Les billets ont été proposés au public à 99,218 % de leur valeur nominale. (e) La dette totale présentée dans le tableau ci-dessus inclut des montants de 31,9 et 63,8 millions de dollars portés respectivement au passif total au 31 mars 2013 et au 31 décembre 2012, et constitués de la part actuelle de l'encours au titre de l'emprunt à terme 2008.

Informations financières par secteur :

Le tableau ci-dessous récapitule le chiffre d'affaires, le résultat d'exploitation ajusté et le résultat d'exploitation par segment à déclarer. La société définit le résultat d'exploitation ajusté comme le résultat d'exploitation hors dépréciation et amortissement.

Trimestre clos le 31 mars 2013 2012 MIS MA Élimination Consolidé MIS MA Élimination Consolidé Chiffre d'affaires $ 540,1 $ 213,4 $ (21,7 ) $ 731,8 $ 469,8 $ 197,1 $ (20,1 ) $ 646,8

Charges d'exploitation,

de vente, générales

et administratives

284,3 165,2 (21,7 ) 427,8 221,1 153,3 (20,1 ) 354,3

Revenu

d'exploitation

ajusté

255,8 48,2 - 304,0 248,7 43,8 - 292,5

Dépréciation
et
amortissement

11,3 12,3 - 23,6 11,2 12,3 - 23,5

Revenu

d'exploitation

$ 244,5 $ 35,9 $ - $ 280,4 $ 237,5 $ 31,5 $ - $ 269,0

Marge

d'exploitation

ajustée

47,4% 22,6 % 41,5 % 52,9 % 22,2 % 45,2 %

Marge

d'exploitation

45,3% 16,8 % 38,3 % 50,6 % 16,0 % 41,6 %

Chiffre d'affaires en transactions et relations :

Les tableaux ci-dessous récapitulent la division entre le chiffre d'affaires en transactions et relations. Dans le secteur MIS, le chiffre d'affaires en transactions représente le classement initial d'une nouvelle émission de dette ainsi que d'autres frais exceptionnels tandis que le chiffre d'affaires en relations représente la surveillance récurrente d'une dette obligataire classée et/ou d'entités qui émettent ces obligations, ainsi que le chiffre d'affaires issu de programmes comme billet de trésorerie, bons à moyen terme et enregistrements en attente. Dans le secteur des fusions et acquisitions, le chiffre d'affaires en relations représente des chiffres d'affaires basés sur des souscriptions et le chiffre d'affaires en entretien de logiciels. Le chiffre d'affaires en transactions dans les fusions et acquisitions représente les frais de licences logicielles et le chiffre d'affaires issu de projets de conseils en gestion de risque, de services de formations et de certification et d'engagements d'externalisation de connaissances.

Chiffre d'affaires en transactions et relations Trimestre clos le 31 mars 2013 2012 Transactions Relations

Total

Transactions Relations

Total

Finance d'entreprise 77 % 23 % 100 % 73 % 27 % 100 % Financement structuré 59 % 41 % 100 % 56 % 44 % 100 %

Institutions

financières

39 % 61 % 100 % 38 % 62 % 100 %

Financements publics,

de projets et d'infrastructure

62 % 38 % 100 % 62 % 38 % 100 % Total MIS 65 % 35 % 100 % 62 % 38 % 100 % Moody's Analytics 20 % 80 % 100 % 20 % 80 % 100 %

Total Moody's

Corporation

52 % 48 % 100 % 49 % 51 % 100 %

Mesures financières hors PCGR :

Les tableaux ci-dessous reflètent certains résultats ajustés que la SEC définit comme des « mesures financières hors PCGR » ainsi qu'un rapprochement entre chaque mesure hors PCGR et sa mesure PCGR la plus directement comparable. La direction pense que ces mesures financières hors PCGR, lorsqu'on les consulte en conjonction avec le résultats enregistrés par la société, peuvent fournir des informations complémentaires utiles pour les investisseurs qui analysent des comparaisons de période en période des résultats de la société, facilitent les comparaisons par rapport aux résultats d'exploitation des concurrents et fournissent une plus grande transparence aux investisseurs avec des informations supplémentaires utilisées par la direction dans ses prises de décisions financières et opérationnelles. Ces mesures hors PCGR, telles que définies par la société, ne sont pas nécessairement comparables à des mesures aux définitions similaires d'autres sociétés. De plus, ces mesures hors PCGR ne doivent pas être consultées indépendamment ou en remplacement d'autres mesures PCGR dans l'évaluation des résultats d'exploitation ou des flux de trésorerie de la société.

Bénéfices non dilués pro forma par action attribuables aux détenteurs d'actions ordinaires de Moody's :

La société présente cette mesure hors PCGR pour exclure l'impact des dossiers fiscaux et permettre une comparaison plus significative du revenu net et des bénéfices dilués par action de Moody's d'une période à l'autre. Ci-dessous figure un rapprochement de cette mesure avec son montant PCGR américain le plus directement comparable.

Projections pour l'ensemble
de l'exercice clos le 31 décembre
2013

Objectifs du BPA dilué (PCGR) $ 3,35 - 3,45 Impact du règlement des litiges

0,14 Objectifs du BPA dilué (hors PCGR) $ 3,49 - 3,59

Résultat d'exploitation ajusté et marge d'exploitation ajustée :

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement entre le résultat d'exploitation et la marge d'exploitation de la société d'une part, et le résultat d'exploitation ajusté et la marge d'exploitation ajustée d'autre. La société définit le résultat d'exploitation ajusté comme le résultat d'exploitation hors dépréciation et amortissement. La société présente le résultat d'exploitation ajusté parce que la Direction estime que cette mesure est utile pour évaluer les résultats d'exploitation de Moody's, mesurer la capacité de la société à assurer le service de sa dette, financer les dépenses de capital et développer son activité. Le résultat d'exploitation ajusté exclut la dépréciation et l'amortissement, ainsi que les charges au titre de la dépréciation de l'écart d'acquisition, parce que les sociétés utilisent des actifs productifs d'âges différents et différentes méthodes d'acquisition et de dépréciation des actifs productifs. La Direction pense que l'exclusion de certains éléments, détaillés dans le rapprochement ci-dessous, permet une comparaison plus significative des résultats de la société d'une période à l'autre et entre sociétés. La société définit la marge d'exploitation ajustée comme le résultat d'exploitation ajusté divisé par le chiffre d'affaires.

Trimestre clos le

31 mars

2013 2012 Bénéfice d'exploitation $ 280,4 $ 269,0 Dépréciation et amortissement 23,6 23,5 Bénéfice d'exploitation ajusté $ 304,0 $ 292,5 Marge d'exploitation 38,3 % 41,6 % Marge d'exploitation ajustée 41,5 % 45,2 %

Flux de trésorerie disponible :

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement entre le flux de trésorerie net de la société issu des activités d'exploitation et le flux de trésorerie disponible. La société définit le flux de trésorerie disponible comme la trésorerie nette issue des activités d'exploitation, moins les paiements pour les dépenses en immobilisations. La Direction pense que le flux de trésorerie disponible est une mesure utile pour évaluer les flux de trésorerie de la société pour assurer le service de sa dette, payer les dividendes et financer les acquisitions et les rachats d'actions. La Direction estime que les dépenses en capital sont essentielles aux innovations de produits et services de la société ainsi qu'au maintien des capacités opérationnelles de Moody's. En conséquence, les dépenses en capital sont considérées être une utilisation récurrente de la trésorerie de Moody's.

Trimestre clos le

31 mars

2013 2012 Flux de trésorerie nets issus des activités d'exploitation $ 202,6 $ 62,0 Dépenses en immobilisations (8,6 ) (15,3 ) Flux de trésorerie disponible $ 194,0 $ 46,7 Trésorerie nette utilisée dans les activités de placements $ (2,8 ) $ (13,6 )

Trésorerie nette utilisée dans les activités de financement

$ (156,0 ) $ (7,0 )

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

MICHAEL ADLER
Vice-président
Communications d'entreprise
212.553.4667
michael.adler@moodys.com
ou
SALLI SCHWARTZ
Responsable mondiale des relations avec les investisseurs
212.553.4862
sallilyn.schwartz@moodys.com

Business Wire