BFM Patrimoine

Maurel & Prom : Résultats 2013

BFM Patrimoine

Paris, le 27 mars 2014  N° 06-14 RÉSULTATS 2013     20132012*Var.Commentaires        Chiffre d'affaires580,3 451,5 +29%Hausse de la productionRésultat opérationnel 312,4 185,5 +68%Ajustement de l'amortissement sur la base des nouvel

Paris, le

27 mars 2014

 N° 06-14

RÉSULTATS 2013

20132012*Var.Commentaires Chiffre d'affaires580,3 451,5 +29%Hausse de la productionRésultat opérationnel 312,4 185,5 +68%

Ajustement de l'amortissement sur la base des nouvelles réserves

Hausse de la production

Résultat financier-67,2 -42,4 ns

Stabilité du coût de l'endettement

Impact de la parité EUR/$

Résultat net62,540,8+53% Investissements283,0 295,2 -4%Stabilité des investissementsTrésorerie au 31/12/2013198,167,2na Réserves P1 au 1/1/2014**141,7 54,2 +161%

Arrivée à maturité du plan de développement

Application des termes du nouveau CEPP au Gabon

Réserves P1+P2 au 1/1/2014** 184,0 194,8 -6%Réserves stables après prise en compte de la production de 2013

* retraité du changement de méthode comptable

** après application du nouveau CEPP EZANGA

Jean-François HENIN, Président-Directeur général :

« Le Groupe se félicite de la confiance renouvelée des Autorités Gabonaises qui fixe les bases efficaces d'une collaboration à très long-terme. Cet accord redonne à Maurel & Prom une mobilité stratégique pour construire son avenir.

Les résultats de l'année montrent une augmentation remarquable des chiffres clés de la société, en matière de chiffre d'affaires, de résultat opérationnel et d'augmentation des réserves P1.

L'année 2014 permettra de tester la valeur des prospects au Mozambique dont le résultat est potentiellement majeur pour Maurel & Prom.

La sélection du Groupe comme partenaire du Gouvernement du Québec afin de tester le potentiel de l'île d'Anticosti lui ouvre l'accès à de nouveaux actifs qui peuvent être fondamentaux tant en termes techniques qu'en termes économiques. »

FAITS MARQUANTS 2013

Augmentation de la production au Gabon

Les investissements du Groupe dédiés aux travaux de développement ont permis d'accroître le potentiel de production. La production brute des champs a ainsi atteint un niveau de 29 000 b/j fin décembre 2013. Toutefois la production a été réduite pendant 60 jours au cours du quatrième trimestre (24 210 b/j en moyenne) à la demande de Total, opérateur de l'oléoduc d'évacuation, en raison de travaux de maintenance.

En moyenne, 19 580 b/j ont été vendus en 2013 contre 15 541 b/j en 2012, soit une progression de +26%.

L'objectif de 35 000 b/j à fin 2014 devrait être atteint au cours du deuxième semestre 2014.

Gestion des actifs du Groupe

Vente de Sabanero : La participation détenue par le Groupe (au travers de sa filiale à 50,001%, Maurel & Prom Colombia) dans le champ de Sabanero a été vendue le 1er septembre 2013 à la compagnie pétrolière Meta Petroleum Corporation, filiale détenue à 100% par Pacific Rubiales Energy (PRE). Le montant total de la transaction s'établit à 104 M$ payés par compensation avec une dette de 94 M$ envers PRE et par un règlement en espèces de 10 M$ versés aux Etablissements Maurel & Prom.

Mise en place d'une société commune d'investissement avec MPI, Saint-Aubin Energie : Cette société est détenue à hauteur d'un tiers par Maurel & Prom et deux tiers par MPI. Selon les termes de ce partenariat, les nouveaux projets de développement seront en priorité proposés à cette société commune qui en assurera alors la réalisation, chacune des deux sociétés actionnaires étant libre de développer en propre son domaine traditionnel d'activité. Au cours de l'exercice 2013, Saint-Aubin Energie a signé un partenariat au Myanmar et deux partenariats au Canada.

Reprise des actifs africains de CAROIL : Maurel & Prom a procédé au rachat auprès de Tuscany International Drilling Inc (société cotée à Toronto au Canada, TSX : TID) de l'ensemble des titres de Caroil SAS (à l'exception des activités sud-américaine) et a vendu ses 109 millions d'actions Tuscany. Maurel & Prom a par ailleurs pris en charge 50 M$ de la dette de Tuscany à taux réduit. Dans le cadre de la transaction, Maurel & Prom a acquis deux appareils de forage appartenant à Tuscany pour un coût total de 23 M$.

PERSPECTIVES 2014

Nouveau contrat de partage de production au Gabon

Le nouveau permis dénommé ''Ezanga'', qui se substitue au permis ''Omoueyi'', a fait l'objet d'un contrat entre Maurel & Prom Gabon et la République Gabonaise. Celui-ci a été signé le 10 janvier 2014.

Le contrat d'exploration et de partage de production correspondant reconduit les cinq Autorisations Exclusives d'Exploitation existantes pour une période de 20 ans. Une possibilité d'extension de 20 ans supplémentaires est également envisagée.

Conformément à la réglementation en vigueur, ce nouveau contrat ainsi que l'attribution des cinq Autorisations Exclusives d'Exploitation existantes seront applicables dès la promulgation d'un décret par la République Gabonaise.

Production 2014

Au Gabon, la production du premier trimestre 2014 est actuellement limitée par les travaux de maintenance sur les puits existants. Sa progression reprendra dès le deuxième trimestre pour atteindre comme prévu 35 000 b/j au cours du deuxième semestre 2014. Ce chiffre correspond à la capacité d'évacuation attribuée par Total à la production des champs d'Ezanga. Ce plateau devrait être tenu pendant une dizaine d'années, ce qui constitue un équilibre idéal entre l'optimisation des taux de récupération, les conditions économiques de l'exploitation des champs et les capacités des moyens d'évacuation.

En Tanzanie, la production est limitée à la fourniture de gaz à une usine locale. Les négociations avec les autorités tanzaniennes concernant la fourniture de 80 millions de pieds cube par jour, vendus à 3 $/mmscf, pour une phase de commercialisation début 2015, se poursuivent.

Au Canada, en Alberta (participation de Saint-Aubin Energie), la circulation de vapeur dans la phase pilote SAGD actuelle a commencé. Les résultats de cette phase seront interprétés pour permettre à l'opérateur d'entreprendre une série de forages supplémentaires. Une première production d'huile issue de ce pilote est envisageable dès le second semestre 2014.

Diversification d'actifs

Maurel & Prom, le Gouvernement du Québec (via son entité Ressources Québec), et les partenaires locaux (Pétrolia et Corridor Resources) ont signé un accord portant sur la réalisation d'un programme d'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti au Québec. Pétrolia, l'opérateur du projet, viendra s'appuyer sur l'expertise technique du Groupe. Cet accord préliminaire, soumis à l'approbation des autorités concernées, devrait se finaliser prochainement.

A la conclusion de cette transaction, les participations des partenaires dans la coentreprise seront réparties de la façon suivante :

  • Ressources Quebec 35% 
  • Pétrolia 21,7% 
  • Maurel & Prom 21,7% 
  • Corridor Resources 21,7% 

Ce projet aura pour vocation d'intégrer les activités de Saint-Aubin Energie, le véhicule commun d'investissement entre Maurel & Prom (1/3) et MPI (2/3).

Il s'agit d'un pas potentiellement majeur dans l'introduction de Maurel & Prom dans le domaine des hydrocarbures non conventionnels qui représentent les trois quarts des ressources pétrolières et gazières disponibles pour l'humanité.

Exploration 2014

Le programme d'exploration, démarré début décembre 2013 avec le forage de Balsa-1 dont les résultats sont en cours d'analyse, se poursuivra au cours de l'exercice 2014.

  • en Colombie, l'opérateur du permis CPO 17, Hocol, devrait entreprendre le forage d'un deuxième puits d'appréciation de la découverte de Dorcas, ainsi que le forage de trois puits stratigraphiques sur la découverte de Godric ; 
  • au Pérou, le forage du puits Fortuna-1, opéré par Pacific Rubiales Energy, a démarré en mars 2014 ; 
  • au Mozambique, l'opérateur Anadarko devrait forer deux puits d'exploration sur le permis de Rovuma onshore. Le forage du premier puits devrait débuter en juin 2014. En cas de succès, les enjeux potentiels pour le Groupe sont très importants ; 
  • en Namibie, l'interprétation de la sismique 2D est finalisée, l'acquisition d'une sismique 3D est à l'étude et pourrait démarrer au cours du quatrième trimestre 2014 ; 
  • en Tanzanie, sur le permis de Mnazi Bay, une acquisition sismique 2D est actuellement en cours. Cette activité a pour but d'augmenter les réserves déjà disponibles sur le champ de Mnazi Bay. L'activité sismique se poursuivra ensuite par des acquisitions complémentaires sur le permis de Bigwa Rufiji Mafia ; 
  • au Gabon, une campagne sismique 2D est en cours d'acquisition sur le permis de Nyanga Mayombe. A la suite de l'interprétation des récentes campagnes sismiques 3D et 2D effectuées respectivement sur les permis d'Omoueyi et de Kari, des forages d'exploration seront entrepris à partir de septembre 2014 ; 
  • au Myanmar (participation de Saint-Aubin Energie), un deuxième forage d'exploration sera entrepris par l'opérateur Petrovietnam au cours du deuxième semestre 2014. Le premier puits foré a mis en évidence des quantités de gaz non commerciales à ce stade. 

Mise en place d'une nouvelle facilité de 200 M$

La Société a conclu en janvier 2014 avec un consortium bancaire une facilité bancaire d'un montant maximum de 200 M$.

Cette enveloppe a pour vocation à concourir, si nécessaire, au remboursement des OCEANE 2014 au plus tard à leur échéance le 31 juillet 2014. En cas de tirage, cette facilité fera l'objet d'un remboursement échelonné et au plus tard le 31 décembre 2015.

Point sur les bons de souscription d'actions

A la demande du représentant de la masse des porteurs de bons de souscription d'actions (BSA) attribués gratuitement à tous les actionnaires de la Société en mai 2010, le Conseil d'administration de la Société convoquera dans les prochaines semaines une assemblée générale des porteurs de BSA aux fins de statuer sur l'éventuelle prorogation de la période d'exercice de ces BSA (le terme initial de celle-ci étant le 30 juin 2014).

Dans cette perspective, le Conseil d'administration de la Société a désigné le cabinet Ricol Lasteyrie Corporate Finance en qualité d'expert en charge de la rédaction d'un rapport sur les conséquences d'une telle prorogation. A réception de ce rapport, le Conseil d'administration de la Société convoquera l'assemblée générale des porteurs de BSA et inscrira cette question à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la Société.

A l'assemblée des porteurs de BSA, Pacifico, qui détient plus de 10% des droits de vote, ne pourra pas voter. A l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la Société, une majorité qualifiée des deux tiers étant nécessaire, la société Pacifico adoptera une position neutre en votant en faveur de la résolution à hauteur de 2/3 de ses droits de vote et en s'abstenant sur cette même résolution à hauteur du 1/3 de ses droits de vote (ce qui équivaut à un vote contre).

RESERVES AU 1/1/ 2014

Les réserves du Groupe correspondent à des volumes d'hydrocarbures mis en évidence par des puits de découverte et de délinéation et pouvant être exploités commercialement. Les réserves en huile P1 (prouvées), P2 (probables) et P3 (possibles) nettes de redevances ont été évaluées au 1er janvier 2014 par De Golyer & Mac Naughton.

Selon les standards historiques du Groupe, les réserves et ressources sont présentées en quote-part Maurel & Prom, nette de redevances et avant fiscalité spécifique à chaque type de contrat (partage de production, concession.).

Réserves en huile au 1/1/2014

Les réserves certifiées au 1/1/2014 reflètent l'application des termes du nouveau contrat de partage de production EZANGA pour une durée de vie de 20 ans.

AEEintérêts au 1/1/2014 P1 P2 2P = P1+P2 P3 3P = P1+P2+P3 Onal 80% 80,6 20,7 101,3 23,9 125,2 Omko 80% 3,4 4,5 8,0 4,4 12,4 Ombg 80% 1,3 0,3 1,6 0,6 2,2 Omgw 80% 11,3 2,9 14,3 5,5 19,8 Omoc-Nord 80% 40,1 3,0 43,1 6,7 49,8 Omoc 80% 4,9 10,5 15,4 6,2 21,7 Banio 100% 0,0 0,4 0,4 0,0 0,4 141,7 42,3 184 47,4 231Au 1/1/2013, le niveau des réserves était de 194,8 Mbbls au Gabon, la production nette de redevance pour l'exercice 2013 a été de 7,1 Mbbls au Gabon. Il en ressort un niveau des réserves de 187,7 Mbbls avant application du nouveau contrat, soit 184,1 Mbbls après application des nouveaux termes.

L'application de ces nouveaux termes, plus restrictifs, est compensée par l'allongement de la durée de vie des contrats, ce qui permet une planification plus rationnelle des investissements pour optimiser le taux de récupération de l'huile en place. Ce qui explique en partie l'augmentation importante de +161% des réserves P1 : de 54,2 à 141,7 Mbbls.

Au 1/1/2014 les réserves prouvées P1 représente 77% des réserves certifiées P1+P2, contre 28% au 1/1/2013.

Ressources en gaz

Dès la signature définitive d'un contrat de vente de gaz, les ressources de gaz sur le permis de Mnazi Bay seront reclassées en réserves, du fait de leur commercialité. Basées sur un rapport de RPS-APA daté du 30 septembre 2007, ces ressources s'élèvent à 294 Bscf, soit 52,5 Mboe (C1+C2). Les ressources C3 s'élèvent à 433 Bscf, soit 77 Mboe.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES

20132012* Taux EUR/USD 1,328 1,286 En MEUR Chiffre d'affaires580452 Résultat sur activité de production352240 Résultat opérationnel 312186 Résultat financier(67)(42)Résultat avant impôt245143Résultat net des sociétés intégrées 11046Sociétés mises en équivalence(45)(5)Résultat net des activités cédées(3)0Résultat net part du Groupe6341 Trésorerie d'ouverture 67 7 Trésorerie de clôture19867

*retraité du changement de méthode comptable

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 580,3 MEUR, en progression de 29% par rapport à l'exercice 2012 (452 MEUR).

Cette progression, amorcée en 2010, résulte de la hausse de la production et des volumes vendus au Gabon et devrait se poursuivre sur l'ensemble de l'exercice 2014.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel s'élève à 312 MEUR pour l'exercice 2013 en progression de 68% par rapport à 2012 (186 MEUR).

En millions d'euros31/12/201331/12/2012*Chiffre d'affaires 580 452 Marge brute 479 366 Excédent brut d'exploitation 421 323

Amor

tissements à la déplétion et autres éléments de dépréciation

(69) (83) Résultat sur activités de production352240en % du CA61%53%Dépréciations d'actifs d'exploration et d'exploitation (28) (42) Résultat de cession d'actifs (13) 0 Autres éléments opérationnels 2 (13) Résultat opérationnel312186en % du CA54%41%

* retraité du changement de méthode comptable

L'amélioration du résultat sur « activités de production » est essentiellement due à l'augmentation des volumes vendus au Gabon, dans un environnement de prix de vente quasiment stables (-3%).

La nette amélioration des marges est la conséquence de l'attribution d'un nouveau contrat de partage de la production au Gabon. Celui-ci engendre une moindre dotation aux amortissements. Les charges d'exploration sont aussi plus faibles en 2013 par rapport à 2012, suite à un programme d'exploration un peu plus réduit en 2013.

Le résultat de cession de -13 MEUR correspond à la cession de 50% du champ de Sabanero en Colombie.

Résultat financier

Le résultat financier de la période, -67 MEUR, correspond essentiellement aux charges liées au financement du Groupe à travers des obligations convertibles (OCEANE 2014 et 2015) et une ligne de crédit de 350 M$ (Senior Secured Facility), mise en place en novembre 2012, et tirée le 25 janvier 2013.

Dans le cadre de l'achat à Tuscany de la société Caroil, Maurel & Prom a pris en charge 50 M$ de la dette de Tuscany, à la suite d'un accord avec le Crédit Suisse. Cet emprunt, contracté le 23 décembre 2013, est remboursable in fine le 23 décembre 2018 et porte intérêt à hauteur de LIBOR +2%.

Résultat net

Le résultat avant impôts s'élève à 245 MEUR, la charge d'impôt de 135 MEUR est composé d'une charge d'impôt différé de 95 MEUR et d'une charge d'impôt notionnel exigible de 40 MEUR, liée à l'activité au Gabon.

Les titres de la société Tuscany International Drilling, dont Maurel & Prom avait pris une participation à hauteur de 29,05% ont été cédés en totalité au cours de cet exercice. Au 31 décembre 2013, il ne subsiste plus de société intégrée par mise en équivalence au sein du Groupe. L'impact de cette cession est de -45 MEUR.

Le résultat net du Groupe est ainsi de 63 MEUR pour l'exercice 2013, contre 41 MEUR pour l'exercice 2012.

Le résultat social de la Société s'élève à -65 MEUR. La Société n'envisage pas la distribution d'un dividende au titre de cet exercice.

Investissements

Les investissements effectués en 2013, soit 283 MEUR, sont détaillés par pays dans le tableau ci-dessous.

en MEUR GabonColombieTanzanieCanadaCongoMyanmarMozambiqueAutresTOTALDéveloppement 185 7 3 194 Exploration 15 9 21 3 7 10 5 1 71 Autres 17 17

En Colombie, l'ensemble des investissements réalisés ont été financés par Pacific Rubiales Energy. Au Pérou, s'agissant d'un financement pétrolier, il n'est pas reconnu d'actifs.

La ligne « Autres » correspond à l'acquisition par Maurel & Prom de deux appareils de forage, dans le cadre du rachat à Tuscany de Caroil Afrique.

Trésorerie et endettement net

Au 31 décembre 2013, Maurel & Prom affiche une trésorerie de 198 MEUR. Les variations de trésorerie au cours de l'exercice 2013 sont les conséquences des éléments suivants :

  •  flux de trésorerie générés par l'activité opérationnelle (+348 MEUR) ; 
  •  décaissements liés aux investissements (-283 MEUR) ; 
  •  paiement du dividende pour 46 MEUR ;
  •  encaissement de la facilité mise en place au Gabon pour 350 M$ (266,5 MEUR) ; 
  •  remboursement du RBL tiré à hauteur de 130 M$ (98 MEUR) ainsi que de la ligne de crédit BGFI pour 15 MEUR. 

Méthode de comptabilisation des situations de sous-enlèvement

A compter du 1er janvier 2013, comptabilisation d'un droit à enlèvement en autres créances en contrepartie d'un revenu en cas de sous-enlèvement.

Impact du changement de méthode sur l'exercice 2013 :

Augmentation du chiffre d'affaires de 8 MEUR et du résultat net de 3 MEUR

ETATS FINANCIERS AU 31/12/2013

Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d'émission. Les comptes consolidés, arrêtés par le Conseil d'administration du 26 mars 2014, sont disponibles sur le site internet de la Société : www.maureletprom.fr.

Pour assister à la présentation audiocast des résultats annuels 2013 de Maurel & Prom, cliquez sur le lien suivant, à partir de 10h00 ce jeudi 27 mars 2014 :

http://www.media-server.com/m/p/sfty6i6q/lan/fr

Plus d'informations : www.maureletprom.fr

Communication :

MAUREL & PROM INFLUENCES

Tel : 01 53 83 16 45 01 42 72 46 76

ir@maureletprom.fr communication@agence-influences.fr

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.

Maurel & Prom est coté sur Euronext Paris - compartiment A

CAC® mid 60 - SBF120® - CAC® Mid & Small - CAC® All-Tradable - CAC® All-Share - CAC PME

Isin FR0000051070 / Bloomberg MAU.FP / Reuters MAUP.PA

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/155421/R/1772093/603639.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1772093]

RN13_MAU-27MAR14_FR.pdf

Thomson Reuters ONE