BFM Patrimoine

Marché: pas de rebond de l'euro/dollar en fin de semaine.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes ce vendredi midi, la monnaie unique européenne restait sans direction contre la devise américaine vendredi midi, à 1,3657 dollar l'euro (- 0,02%). Le sommet hebdomadaire de 1,3812 de mercredi s'élo

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes ce vendredi midi, la monnaie unique européenne restait sans direction contre la devise américaine vendredi midi, à 1,3657 dollar l'euro (- 0,02%). Le sommet hebdomadaire de 1,3812 de mercredi s'éloigne cependant, un point bas à 1,3625 ayant été atteint ce matin. Pour la première fois en plus d'un mois, le dollar devrait terminer sa semaine en hausse (+ 0,6%) face à sa concurrent européenne.

En revanche, la devise européenne regagne 0,19% contre le yen à 142,62, 0,13% contre le sterling à 0,8358 tout en restant stable contre le franc suisse à 1,2265 franc l'euro.

'Face à l'euro, le billet vert a touché un plus haut de deux semaines', constatent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

Les opérateurs de changes digèrent toujours les annonces effectuées par la Réserve fédérale américaine mercredi soir.

Leur attention ne semble pas se focaliser sur la première réduction, dès janvier 2014, du programme de rachat d'actifs QE 3 mené à ce jour au rythme de 85 milliards de dollars par mois. Dès le nouvel an, il sera ramené à 75 milliards, avec 40 milliards pour les rachats d'obligations d'Etat fédérales contre 45, et 35 milliards de rachats de créances hypothécaires titrisées (MBS) contre 40. La Fed a aussi annoncé qu'elle comptait, selon la conjoncture, continuer de réduire l'enveloppe allouée aux QE.

Chez Société Générale, les cambistes calculent qu'à ce rythme, le QE 3 aura totalement cessé à la toute fin de l'année 2014.

Mais plus que le retrait progressif de la politique monétaire non conventionnelle (le QE), largement débattu cette année, c'est la politique conventionnelle (les taux directeurs) qui interroge. Et qui restera donc très accomodante. En effet, la Fed a aussi déclaré mercredi qu'elle n'entendait plus relever ses taux courts, actuellement au niveau plancher de 0-0,25%, dès que le taux de chômage (7% actuellement) passera sous la barre des 6,5%.

Quoi qu'il en soit, commentent les courtiers de RTFX ce matin,

Cercle Finance