BFM Patrimoine

Marché: le Nasdaq surperforme les autres indices US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Malgré une cascade de mauvais chiffres mercredi après-midi, les indices US ont fini résolument dans le vert avec un nouveau record absolu pour le 'S&P' à 1.929Pts en milieu de séance (et une clôture tout près des somm

(CercleFinance.com) - Malgré une cascade de mauvais chiffres mercredi après-midi, les indices US ont fini résolument dans le vert avec un nouveau record absolu pour le 'S&P' à 1.929Pts en milieu de séance (et une clôture tout près des sommets à 1.928Pts), tandis que le Dow Jones culminait vers 16.743 avant d'en terminer à 16.737Pts (+0,1%).

Le Nasdaq surperforme les autres indices US avec +0,42% à 4.252Pts (gain comparable de +0,45% pour le Russel-2000).

Rares furent les écarts positifs supérieurs à +1,5%: Broadcom (+3,25%) a poursuivi le rallye amorcé la veille, Sears et Wimpelcom ont terminé sur le même score... et deux replis au sein du Nasdaq a dépassé les -1,5%: Priceline et Liberty Golbal.

Les opérateurs n'ont pas sanctionné les piètres statistiques américaines du jour (à l'exception du PMI Composite): le déficit commercial américain au mois d'avril a pulvérisé tous ses records, malgré un Dollar faible.

Le déficit US s'est envolée de 6,9% à 47,25Mds$ et ce n'est pas un 'accident isolé' puisque le déficit de mars a été révisé en hausse de +10% à 44,2Mds$.

La productivité du secteur non agricole aux Etats-Unis a été révisée très fortement à la baisse au premier trimestre 2014, selon le Département du Travail.
Annoncée à -1,7% en estimation préliminaire, la productivité est ressortie à -3,2% en seconde lecture, alors que les économistes anticipaient une révision vers -2,3% seulement.

Autre déception, l'enquête ADP sur l'emploi privé aux USA est ressortie bien en deçà des attentes (+179.000, loin des 250.000 créations que le consensus espérait).

La seule bonne surprise du jour provient de l'indice PMI composite des Etats-Unis - calculé par Markit - qui est ressorti à 56,4, à comparer à 58,6 en estimation flash préliminaire, ce qui reste supérieur aux 55,6 observés en avril.

Mais tous les chiffres macroéconomiques, l'actualité des entreprises, passent au second plan à moins de 24H du communiqué de la BCE puis de la conférence de presse de Mario Draghi.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance