BFM Patrimoine

Marché: la stabilité domine après les minutes du FOMC.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les indices actions européens restent pour la plupart proches de leurs équilibres, après une clôture mitigée à Wall Street à la suite du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed (FOMC). Zuri

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens restent pour la plupart proches de leurs équilibres, après une clôture mitigée à Wall Street à la suite du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed (FOMC).

Zurich avance de 0,4%, devant Paris, Amsterdam, Bruxelles et Madrid (+0,1%), tandis que Francfort et Milan stagnent, Londres cède 0,1% et Lisbonne 0,5%. A New York la veille, le Dow Jones a perdu 0,1% alors que le Nasdaq a affiché un gain symétrique.

'Au vu des minutes de la première réunion du FOMC de l'année, ses membres se sont montrés à l'aise à l'idée de retarder une hausse de taux et ont manifesté leur inquiétude au sujet des développements internationaux', rappelle-t-on chez Wells Fargo Advisors.

'Mais une marge majorité des banquiers centraux plaide en faveur de la mise en place de mesures de stérilisation des liquidités excédentaires sur les marchés', souligne toutefois Aurel BGC, pour qui 'le Fed est bien passée à l'action et va commencer à réguler les liquidités...'

Les opérateurs européens gardent un oeil sur la Grèce, alors que son premier ministre Alexis Tsipras 'tente depuis quelques heures un rapprochement envers la zone euro, quitte à décevoir une frange de son électorat', selon XTB France.

'Le parti d'extrême-gauche semble en effet amorcer une sorte de virage pro-européen, compte tenu de l'échéance imminente (28 février) de son plan d'aide internationale. La pression diplomatique exercée par les partenaires européens semble ainsi porter ses fruits', ajoute-t-il.

Néanmoins, Barclays Bourse pense que la demande de la Grèce 'risque de recevoir un accueil très mitigé puisque plusieurs pays européens dont l'Allemagne ont expliqué qu'ils attendaient d'Athènes une poursuite des réformes conformément aux accords passés'.

Cet après-midi aux Etats-Unis, seront dévoilées les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, avant l'indice Philly Fed et les indicateurs avancés du Conference Board, puis les stocks de pétrole.

Côté valeurs, Nestlé prend 0,5% à Zurich dans le sillage du bénéfice net du groupe agroalimentaire qui s'est envolé de plus de 44% en raison essentiellement d'éléments exceptionnels, à commencer par la vente d'actions L'Oréal.

Parmi les publications du jour à Paris, sont saluées celles du groupe informatique Capgemini (+5,5%), du fabricant de verres ophtalmiques Essilor (+3,3%), et dans une moindre mesure de l'équipementier énergétique Schneider Electric (+0,7%).

Heineken avance de 1,2% à Amsterdam, au lendemain de la finalisation de la cession de ses activités d'embouteillage au Mexique. Le brasseur compte distribuer une partie des fonds obtenus, via des rachats d'actions pour 750 millions d'euros.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance