BFM Patrimoine

Marché: l'euro tente de reprendre des 1,10 dollar.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de se reprendre contre ses contreparties américaines et chinoises ce midi sur le marché des changes. A cette heure, l'euro gagne 0,31% contre le dollar américain à 1,1005 dollar, ains

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de se reprendre contre ses contreparties américaines et chinoises ce midi sur le marché des changes. A cette heure, l'euro gagne 0,31% contre le dollar américain à 1,1005 dollar, ainsi que 0,24% face au yuan à 6,8351 renminbi l'euro. Sur une semaine, l'euro a repris plus de 3% contre les devises américaine comme chinoise.

A l'inverse, l'euro perdait ce midi 0,56% face au franc suisse à 1,0491 et 0,28% contre le yen à 130,71, la neutralité étant de mise contre le sterling britannique (0,7374).

'Les bombardements saoudiens au Yémen ont provoqué un regain d'aversion au risque lors de la séance en Asie (soit cette nuit, ndlr)', commentent ce matin les cambistes de Société Générale, d'autant que le cours du pétrole repart de ce fait en nette hausse.

En outre, l'une des statistiques américaines de la veille s'est avérée décevante, pénalisant ainsi le dollar : hier en effet, les commandes de biens durables pour février, que le marché attendait, en petite hausse ont déçu en se repliant de 1,4%, tant en données brutes qu'en excluant les équipements militaires et aéronautiques, plus volatils. Cet indicateur est d'ailleurs globalement mal orienté depuis le second semestre 2014, ce que certains intervenants expliquent en partie par l'appréciation du dollar, qui renchérit le coût des biens importés.

Et les analystes d'Aurel BGC de commenter : “les anticipations autour de la première hausse des taux directeurs reculent de la Fed et l'euro est soutenu par l'espoir de trouver une solution à la 'crise grecque'. Une réunion des ministres des finances de la zone euro devrait être organisée très rapidement, peut-être dès cette semaine”.

Malgré la mise en place d'un programme de rachat d'actifs souverains par la BCE, ce qui pèse mécaniquement sur l'euro, les derniers indicateurs conjoncturels plaident toujours pour une reprise sur le Vieux Continent, ce qui peut soutenir la monnaie unique.

Cet après-midi, les opérateurs de changes guetteront notamment, du côté américain, les inscriptions hebdomadaires au chômage attendues quasi-stables, à 290.000, ainsi que l'indice PMI des services pour le mois de mars, attendu à 57,2 après 57,1 en février.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance