BFM Patrimoine

Marché: l'euro/dollar sans direction avant les minutes.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, l'indécision dominait pour la parité euro/dollar, qui à 1,2539 dollar (+ 0,06%) attendait calmement la publication des minutes de la Fed. Hormis les derniers chiffres de la construction ré

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, l'indécision dominait pour la parité euro/dollar, qui à 1,2539 dollar (+ 0,06%) attendait calmement la publication des minutes de la Fed.

Hormis les derniers chiffres de la construction résidentielle pour le mois d'octobre, “la journée va rester pauvre en annonce, hormis les minutes de la Banque d'Angleterre et de la Fed”, commentent les analystes de Saxo Banque. En raison de la divergence croissante des politiques des banques centrales des deux rives de l'Atlantique Nord, ce compte rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed sera en effet suivi de près.

'Chacune des nuances du communiqué sera passée au peigne fin. Mais la question centrale demeure celle-ci : la Fed votera-t-elle un relèvement de ses taux directeurs pendant la phase de reprise de l'économie américaine, ou attendra-t-elle que l'inflation ne soit de retour?', s'interrogent les cambistes de Société Générale.

De plus, nombreux sont les investisseurs qui se demandent si la conjoncture européenne en général, et allemande en particulier, n'aurait pas atteint son point bas.

Et ce alors que la politique de la BCE semble encore vouée à s'assouplir. Selon un gérant de Barclays Bourse, l'intervention de Mario Draghi, lundi, 'a aussi permis de remettre en lumière le scénario d'une possible intervention de la BCE sur les titres souverains européens (rachats d'obligations” d'Etat, en plus des titres de dette privée).

'Si en macroéconomie, rien n'indique qu'une politique de rachat d'actifs soit vraiment efficace pour l'économie réelle, en revanche, en matière de flux, le simple fait de l'évoquer pourrait suffire à réorienter l'argent vers les marchés européens...', indique le professionnel.

Par ailleurs, la conjonction de statistiques décevantes, de l'instabilité politique et de la politique masssive de rachat d'actifs en tous genres de la Banque du Japon pèsent toujours sur le yen, face auquel l'euro prend 0,62% à 147,46. L'euro a d'alleurs atteint ce matin son sommet annuel contre la devise.

Face au sterling, la monnaie unique européenne perd en revanche 0,31% à 0,7997 Pourtant, on a appris que la Banque d'Angleterre (BoE) se montre divisée sur la politique monétaire à conduire, au vu des 'minutes' (compte-rendu) de sa dernière réunion des 5 et 6 novembre derniers : sur neuf membres, seuls sept ont voté en faveur du maintien du principal taux directeur à son plus bas historique de 0,50%, tandis que deux auraient préféré une hausse de 25 points de base.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance