BFM Patrimoine

LVMH porté par la division Mode & Maroquinerie

Le pôle Mode & Maroquinerie de LVMH a connu un troisième trimestre plus dynamique que prévu.

Le pôle Mode & Maroquinerie de LVMH a connu un troisième trimestre plus dynamique que prévu. - Miguel Medina - AFP

LVMH a connu mardi une séance faste dans la foulée de la publication d’un chiffre d’affaires supérieur aux attentes. Une revalorisation des perspectives de résultats se profile, laissant augurer la poursuite du rebond boursier.

Faisant fi d’un marché parisien mal orienté, l’action LVMH a signé mardi la meilleure performance parmi les valeurs du CAC 40, gagnant 4,5% à 164,10 euros.

La croissance organique de 5% affichée sur les neuf premiers mois 2016 par le leader mondial des produits de luxe a impressionné les investisseurs. Les 6% de croissance du troisième trimestre marquent une accélération inattendue par rapport à la dynamique du premier semestre. Le consensus des analystes anticipait une progression de 4%.

"Résilience"

Avec sa performance, "LVMH démontre une fois encore la résilience de son modèle diversifié et la puissance de ses marques", soulignent les analystes de Natixis. Ces derniers retiennent en particulier "le rebond de la division Mode et Maroquinerie", revenue à une croissance de 5% sur le trimestre écoulé, contre 0% au premier semestre.

Les implications sont d’autant plus importantes que l`activité Mode & Maroquinerie est la plus importante du groupe. Avec 3,106 milliards d’euros au troisième trimestre et 8,991 milliards d’euros sur neuf mois, elle représente un peu plus du tiers des ventes totales.

Plus globalement, "la bonne performance des deux principales divisions, Mode & Maroquinerie et Vins & Spiritueux est une belle surprise", note de son côté Oddo Securities, au vu également de la croissance organique de 4% des Vins & Spiritueux au troisième trimestre.

Vers un ajustement du consensus

Le dynamisme de ces deux activités, qui représentent ensemble près des trois quarts du résultat opérationnel du groupe, envoie aussi un bon signal quant aux prochains résultats. Cela "devrait amener le consensus à réviser ses estimations à la hausse", estime en effet Oddo Securities.

Dans ces conditions, l’action LVMH, qui a déjà rebondi de 25% par rapport à ses plus bas de début juillet, pourrait poursuivre sa remontée.

Pour les analystes de CM-CIC Securities, le potentiel de revalorisation de LVMH reste d’ailleurs "le plus important parmi les grandes [valeurs] françaises [du luxe], grâce à une amélioration au long cours du profil de croissance et de rentabilité du pôle Mode et Maroquinerie".

François Berthon