BFM Patrimoine

LP S’ENGAGE À ACQUÉRIR AINSWORTH, RENFORÇANT AINSI SON STATUT DE CHEF DE FILE MONDIAL DANS LES PRODUITS ET TECHNOLOGIES DU BOIS EN LAMELLES

BFM Patrimoine
Faits saillants de l'opération : Excellente complémentarité stratégique qui offre un gain d'échelle, un meilleur accès aux marchés asiatiques et un assortiment de produits plus diversifié

Faits saillants de l'opération :

Excellente complémentarité stratégique qui offre un gain d'échelle, un meilleur accès aux marchés asiatiques et un assortiment de produits plus diversifié

Permet à LP de mieux répondre aux besoins de ses clients grâce à une expansion de sa présence géographique et de sa gamme de technologies de bois en lamelles

  • LP continuera d'investir en R et D, dans le capital humain et dans les collectivités, comme elle le fait depuis 35 ans au Canada

Offre de la valeur aux actionnaires d'Ainsworth, en plus d'une occasion de participer à la société issue du regroupement, une société plus forte se trouvant en bonne posture pour poursuivre sa croissance

Soutien unanime du conseil d'administration d'Ainsworth et du plus important groupe d'actionnaires d'Ainsworth, composé de fonds de capital-investissement privés gérés par Brookfield Asset Management Inc., ce groupe étant propriétaire à 54 % d'Ainsworth

  • Conférence téléphonique conjointe pour les investisseurs aujourd'hui à 17 h 15 HE

Conférence de presse téléphonique conjointe aujourd'hui à 18 h 15 HE

Louisiana-Pacific Corporation (« LP » ou la « Société ») (NYSE : LPX) et Ainsworth Lumber Co. Ltd. (TSX : ANS) (« Ainsworth ») ont annoncé aujourd'hui avoir signé une convention définitive aux termes de laquelle LP fera l'acquisition de toutes les actions ordinaires d'Ainsworth en circulation pour une contrepartie totale correspondant à 3,76 $ CA par action ordinaire d'Ainsworth, compte tenu du cours de clôture des actions ordinaires de LP le 3 septembre 2013.

  • L'opération proposée, dont la valeur totale s'élève à environ 1,1 milliard de dollars américains, compte tenu de la prise en charge des dettes, déduction faite de l'encaisse estimative d'Ainsworth, représente une prime de 30 % pour les actionnaires d'Ainsworth par rapport au cours de clôture des actions d'Ainsworth de 2,89 $ CA et de 24 % par rapport au cours moyen pondéré en fonction du volume des actions d'Ainsworth à la TSX pour les derniers jours de bourse précédant le 3 septembre 2013. L'opération proposée a obtenu le soutien unanime du conseil d'administration d'Ainsworth. En outre, des fonds de capital-investissement privés gérés par Brookfield Asset Management Inc. (les « fonds Brookfield »), propriétaires à 54 % d'Ainsworth, se sont engagés par convention à voter en faveur de l'opération.

Ainsworth est un fabricant et un marchand de premier plan de panneaux de lamelles orientées (« panneaux OSB »), dont les activités sont axées principalement sur les produits spécialisés à valeur ajoutée destinés aux marchés d'Amérique du Nord et d'Asie. Les quatre usines de panneaux OSB d'Ainsworth, situées en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario, ont la capacité de produire 2,5 milliards de pieds carrés de panneaux OSB par année (sur 3/8 po), et cette capacité de production peut être augmentée pour être portée à 3,1 milliards de pieds carrés (sur 3/8 po) grâce à l'agrandissement de l'usine d'Ainsworth de Grande Prairie, en Alberta.

« Il s'agit d'une excellente opération qui augmente la valeur de LP pour nos clients et nos actionnaires, a déclaré Curt Stevens, chef de la direction de LP. Ainsworth détient des actifs de très grande qualité et elle nous offre une gamme étendue de produits et de technologies de bois en lamelles, un accès supplémentaire aux grands marchés porteurs étrangers, particulièrement l'Asie, et un gain d'échelle et d'efficacité en Amérique du Nord. Nous avons un grand respect pour Ainsworth et pour son personnel et nous avons l'intention de prendre le meilleur des deux sociétés pour créer un fournisseur de premier plan de produits de bois en lamelles bien positionné pour répondre aux besoins évolutifs des clients en Amérique du Nord et à l'étranger. »

  • M. Stevens a ajouté : « La prévision de l'APA qui fait consensus est que les mises en chantier résidentielles aux États-Unis atteindront 957 000 en 2013, soit une augmentation de 23 % par rapport à 2012. En 2014, la prévision qui fait consensus est d'environ 1,2 million de mises en chantier. Nous croyons que l'acquisition d'Ainsworth nous donnera une plus grande souplesse et nous permettra de mieux tirer parti de cette reprise. »

Le chef de la direction d'Ainsworth, Jim Lake, a déclaré : « Cette opération donne une valeur et une liquidité immédiate à nos actionnaires ainsi que l'occasion de participer à la poursuite de la croissance de LP, chef de file mondial dans les produits et technologies du bois en lamelles. Pour notre personnel, cette opération améliorera encore plus la solidité financière de l'entreprise et offrira une occasion de devenir un rouage important d'une société novatrice dotée des ressources suffisantes et comptant d'excellents antécédents d'exploitation, société dont l'engagement envers la sécurité est sans faille. Il s'agit d'un grand pas en avant pour Ainsworth, notre personnel, nos clients et les collectivités où nous exerçons nos activités. »

Investir au Canada et dans l'industrie canadienne des produits forestiers

  • LP a réalisé son premier investissement au Canada en 1978, et elle compte à l'heure actuelle plus de 1 200 employés au pays, soit un tiers de sa main-d'œuvre totale en Amérique du Nord. La Société est maintenant le propriétaire exclusif d'un total de sept installations, qui fabriquent des panneaux OSB, des revêtements et des produits de bois d'ingénierie en Colombie-Britannique, au Manitoba, au Québec et en Nouvelle-Écosse. LP a aussi une participation en coentreprise dans deux usines au Québec, et elle possède un bureau administratif canadien à Montréal (Québec). Les cotes de sécurité au travail de LP sont parmi les meilleures de l'industrie, dans l'ensemble de ses installations, et ses antécédents en matière de responsabilité environnementale sont solides dans tous les territoires où elle exerce ses activités.

LP veut également maintenir la participation d'Ainsworth dans Interex Forest Products, exportateur international de produits de bois appartenant à ses membres, et elle s'attend à ce que la présente opération augmente considérablement les volumes des ventes traitées par l'entreprise de Vancouver.

À plus long terme, LP considère l'acquisition d'Ainsworth comme un tremplin pour la poursuite de sa croissance au Canada. Pour soutenir cette croissance, la Société s'attend à augmenter ses investissements dans ses installations canadiennes, au chapitre des infrastructures, de la formation et de la recherche-développement de nouveaux produits et technologies de bois en lamelles.

  • LP a toujours eu pour principe de soutenir les collectivités où elle est présente et de contribuer à leur épanouissement. La Société s'attend à poursuivre et développer les programmes actuels d'investissement dans les collectivités d'Ainsworth en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario.

Points saillants financiers1

Sur une base pro forma, la société issue du regroupement a généré, environ, des ventes de 2,5 milliards de dollars américains, un résultat issu des activités poursuivies de 300 millions de dollars américains et un BAIIA rajusté tiré des activités poursuivies de 575 millions de dollars américains pour les 12 mois terminés le 30 juin 2013. L'opération, qui s'inscrit pleinement dans la stratégie de croissance actuelle de LP, est censée entraîner une augmentation des bénéfices et des flux de trésorerie dès la première année.

  • La contrepartie totale se composera d'environ 52 % d'espèces et 48 % d'actions ordinaires de LP. Les actionnaires d'Ainsworth pourront choisir de recevoir, en échange de chaque action ordinaire d'Ainsworth, selon le cas : (i) 1,94 $ CA en espèces et 0,114 action ordinaire de LP; (ii) 0,235 action de LP; (iii) 3,76 $ CA en espèces, sous réserve d'une répartition proportionnelle dans le cadre de la contrepartie totale en espèces et en actions d'environ 467 millions de dollars canadiens et d'environ 27,5 millions d'actions de LP, respectivement, compte tenu du nombre d'actions ordinaires d'Ainsworth en circulation. Les fonds Brookfield se sont engagés à choisir de recevoir 0,114 action ordinaire de LP et 1,94 $ CA en espèces par action ordinaire d'Ainsworth qu'ils détiennent. À la suite de la clôture de l'opération, les fonds Brookfield seront propriétaires d'environ 9 % des actions ordinaires de LP en circulation.

LP financera la tranche en argent de l'opération grâce à une combinaison d'espèces figurant aux bilans de LP et d'Ainsworth, ainsi qu'au moyen de nouveaux emprunts. LP a obtenu un engagement visant un prêt à terme garanti de premier rang de Goldman, Sachs & Co. et de BMO Marchés des capitaux. La Société n'a actuellement pas l'intention de rembourser la dette impayée d'Ainsworth.

Renseignements supplémentaires sur l'opération

L'opération sera réalisée au moyen d'un plan d'arrangement approuvé par le tribunal. Elle devra être approuvée par au moins 66 2/3 % des voix exprimées par les actionnaires d'Ainsworth à une assemblée extraordinaire qui devrait avoir lieu en octobre 2013. Le conseil d'administration d'Ainsworth a obtenu un avis sur le caractère équitable verbal de RBC Marchés des Capitaux selon lequel, à la date de l'avis, la contrepartie devant être reçue aux termes de l'opération est équitable, du point de vue financier, pour les actionnaires d'Ainsworth. L'opération ne nécessite pas l'approbation des actionnaires de LP.

En plus de l'approbation des actionnaires d'Ainsworth et de celle du tribunal, l'opération doit également répondre à d'autres conditions usuelles, y compris les approbations des autorités de réglementation (notamment l'expiration du délai d'attente applicable en vertu de la Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvement Act of 1976, dans sa version modifiée, et les décisions et approbations requises en vertu des lois canadiennes sur la concurrence et de la Loi sur Investissement Canada). Sous réserve de l'obtention des approbations susmentionnées, la clôture de l'opération devrait avoir lieu avant la fin de l'année.

De plus amples renseignements au sujet de l'opération figureront dans une circulaire d'information qui sera déposée et transmise aux actionnaires d'Ainsworth en septembre 2013. Le texte de la convention d'arrangement et de la circulaire d'information sera affiché en ligne au www.ainsworthengineered.com et au www.sedar.com. La convention d'arrangement prévoit, notamment, le paiement à LP de frais de résiliation de 32,5 millions de dollars canadiens si l'opération proposée n'est pas réalisée dans certaines circonstances.

______________
1 Les données financières doivent être lues à la lumière du formulaire 8K déposé par LP le 4 septembre 2013.

Conseillers

Les conseillers financiers de LP sont Goldman, Sachs & Co. et BMO Marchés des capitaux. Ses conseillers juridiques sont Jones Day, Stikeman Elliott S.E.N.C.R.L., s.r.l. et Orrick, Herrington & Sutcliffe LLP. Les conseillers financiers d'Ainsworth sont RBC Marchés des Capitaux et ses conseillers juridiques sont Goodmans LLP et Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom LLP.

Renseignements sur les conférences téléphoniques

Conférence téléphonique conjointe pour les investisseurs

LP et Ainsworth tiendront une conférence téléphonique pour les investisseurs aujourd'hui, le 4 septembre 2013, à 17 h 15 HE.

Sans frais, au Canada et aux États-Unis : 1 877 415-3184
Secondaire : 1 857 244-7327
Code d'accès des participants : 54762355

La conférence téléphonique pour les investisseurs sera diffusée sur le Web au http://www.media-server.com/m/acs/8d00dd812b082a18537d0a41f2633075.

La conférence téléphonique pour les investisseurs sera enregistrée et pourra être consultée au 1 888 286-8010 (code d'accès : 28852194) jusqu'au 11 septembre 2013 à 0 h HE.

Conférence de presse téléphonique conjointe

LP et Ainsworth tiendront une conférence de presse téléphonique pour discuter de l'opération proposée aujourd'hui, le 4 septembre 2013, à 18 h 15 HE.

Sans frais, au Canada et aux États-Unis : 1 800 319-4610
International : 1 604 638-5340

La conférence de presse téléphonique sera enregistrée et pourra être consultée au 1 800 319-6413 (Canada et États-Unis) ou au 604 638-9010 (international) (code d'accès : 1335#) jusqu'au 11 septembre 2013 à 0 h HE.

Au sujet d'Ainsworth

Ainsworth Lumber Co. Ltd. est un fabricant et un marchand de premier plan de panneaux OSB dont les activités sont axées principalement sur les produits spécialisés à valeur ajoutée destinés aux marchés d'Amérique du Nord et d'Asie. Les quatre usines de panneaux OSB d'Ainsworth, situées en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario, ont ensemble la capacité de produire 2,5 milliards de pieds carrés de panneaux OSB par année (sur 3/8 po). Ainsworth est une société ouverte inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole ANS. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.ainsworthengineered.com.

Au sujet de LP

Louisiana-Pacific Corporation est un fabricant de premier plan de matériaux de construction en bois d'ingénierie de qualité, y compris des panneaux OSB, des produits de structure portante et des revêtements extérieurs destinés à la construction résidentielle, industrielle et commerciale légère. Fabriqués aux États-Unis, au Canada, au Chili et au Brésil, les produits de LP sont vendus aux constructeurs et aux particuliers par l'entremise de distributeurs et de marchands de matériaux de construction et dans des centres de rénovation. Le siège de LP, fondée en 1973, est à Nashville, au Tennessee, et elle est inscrite à la Bourse de New York sous le symbole LPX. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.lpcorp.com.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué contient des déclarations au sujet d'événements futurs et des résultats futurs de Louisiana-Pacific Corporation et d'Ainsworth Lumber Co. Ltd. qui constituent des déclarations prospectives au sens de la loi intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Les déclarations suivantes constituent ou peuvent constituer des déclarations prospectives : (1) les déclarations précédées, suivies ou contenant des mots comme « pouvoir », « devoir », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention de », « planifier », « estimer », « éventuel », « poursuivre » ou « futur », notamment à la forme négative, ou des variations de ces mots, et (2) d'autres déclarations portant sur des questions qui ne sont pas des faits historiques. La situation réelle de la Société à l'avenir pourrait différer considérablement de ses attentes actuelles en raison d'erreurs dans les hypothèses sur lesquelles reposent les déclarations prospectives et des nombreux risques et incertitudes auxquelles elles sont exposées, y compris l'incapacité éventuelle d'obtenir les approbations du tribunal, des actionnaires ou des gouvernements requises dans le cadre de l'acquisition d'Ainsworth, ou bien de respecter d'autres conditions de l'acquisition selon les modalités et dans les délais prévus, le risque que les activités actuelles et acquises ne soient pas intégrées avec succès, le risque que les économies de coûts et les synergies qui devraient découler de l'acquisition ne se réalisent pas entièrement ou aussi rapidement que prévu, les perturbations causées par l'opération rendant plus difficiles les relations avec les clients, les employés ou les fournisseurs, les effets de la conjoncture économique générale, notamment les taux d'intérêt et le nombre de mises en chantier, la demande pour les produits de la société et les prix des produits de structure; la disponibilité de capitaux, leur coût et leurs autres conditions, l'efficacité et l'incidence des initiatives d'amélioration des activités et de préservation des flux de trésorerie, les fluctuations des taux de change du dollar américain et d'autres monnaies, l'incidence de la réglementation gouvernementale visant notamment le secteur forestier, l'utilisation du territoire et l'environnement, la capacité d'obtenir les approbations des autorités de règlementation et le risque de perte occasionnée par un incendie, une inondation ou une autre catastrophe naturelle. Ces facteurs, et d'autres, pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux envisagés par les déclarations prospectives. Ils sont présentés plus amplement dans les documents déposés par LP auprès de la Securities and Exchange Commission et par Ainsworth sur SEDAR.

Le site Web www.ainsworthenginerred.com (le « site Web d'Ainsworth ») est exploité par Ainsworth, et LP se dégage de toute responsabilité quant à l'exactitude et à l'exhaustivité des renseignements qu'il contient, ou que tout site Web lié à celui d'Ainsworth contient.

Le site Web www.lpcorp.com (le « site Web de LP ») est exploité par LP, et Ainsworth se dégage de toute responsabilité quant à l'exactitude et à l'exhaustivité des renseignements qu'il contient, ou que tout site Web lié à celui de LP contient.

Notes2

Rapprochement du résultat (de la perte) pro forma issu des activités poursuivies et du BAIIA rajusté tiré des activités poursuivies de LP

Semestre terminé le 30 juin 2013 Exercice terminé le 31 décembre 2012 Semestre terminé le 30 juin 2012 Période de douze mois terminée le 30 juin 2013 Résultat issu des activités poursuivies 211,5 $ 21,0 $ (64,5) $ 297,0 $ Charge d'impôts 66,0 3,8 (18,0) 87,8 Intérêts, déduction faite des intérêts capitalisés 37,0 104,8 54,2 87,6 Dépréciation et amortissement 57,4 110,2 54,7 112,9 BAIIA tiré des activités poursuivies 371,9 239,8 26,4 585,3 Charge au titre de la rémunération en titres 5,3 9,2 5,7 8,8 Gain (perte) sur la vente ou la baisse de valeur d'actifs à long terme 3,0 6,5 0,2 9,3 Revenu de placement (6,6) (14,8) (7,6) (13,8) Gain sur acquisition (35,9) — — (35,9) Extinction anticipée de dettes — 76,4 52,2 24,2 Gain sur règlement de litiges sur les titres à enchères (ARS) — (20,0) — (20,0) Autres crédits et charges d'exploitation, nets 6,1 (3,4) (0,3) 3,0 Autres crédits et charges d'exploitation liés aux filiales non consolidées 2,7 — — 2,7 Dépréciation incluse dans les capitaux propres au titre du résultat (de la perte) des filiales non consolidées 5,1 12,6 6,5 11,2 BAIIA rajusté tiré des activités poursuivies 351,6 $ 306,3 $ 83,1 $ 574,8 $

_______________

2 Les données financières doivent être lues à la lumière du formulaire 8K déposé par LP le 4 septembre 2013.

Photos/Galerie multimédia disponibles: http://www.businesswire.com/multimedia/home/20130904006564/fr/

Médias canadiens:
Longview Communications Inc.
David Ryan, 416 649-8007
Trevor Zeck (y compris pour les médias francophones), 604 694-6037
ou
Médias américains et internationaux:
Louisiana-Pacific Corporation
Mary Cohn, 615 986-5886
ou
Investisseurs:
Louisiana-Pacific Corporation
Becky Barckley, 615 986-5600
Mike Kinney, 615 986-5600
or
Ainsworth Lumber Co. Ltd.
Georgeson Shareholder Communications Canada, Inc., 1 888 605-8415
Rob Feustel, 604 661-3235

Business Wire