BFM Patrimoine

Les CDS européens reculent grâce aux annonces de la Fed

BFM Patrimoine
(Dow Jones)--Les coûts de l'assurance contre un éventuel défaut sur la dette des pays et des entreprises d'Europe ont atteint vendredi leurs plus bas niveaux depuis des mois, les programmes d'achat d'actifs annoncés par les banques centrales de p

(Dow Jones)--Les coûts de l'assurance contre un éventuel défaut sur la dette des pays et des entreprises d'Europe ont atteint vendredi leurs plus bas niveaux depuis des mois, les programmes d'achat d'actifs annoncés par les banques centrales de part et d'autre de l'Atlantique apaisant la crainte d'un défaut.

Les indices de credit default swaps (CDS) évoluent à leurs niveaux les plus bas depuis plus d'un an vendredi, les investisseurs étant rassurés par le projet de la Réserve fédérale (Fed) américaine de lancer un troisième programme d'achat d'actifs pour stimuler la première économie mondiale.

Les CDS sont des dérivés qui fonctionnent comme une assurance contre un risque de défaut des émetteurs.

La Fed a annoncé jeudi qu'elle achèterait 40 milliards de dollars de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) chaque mois jusqu'à ce que le marché de l'emploi se redresse aux Etats-Unis, ce qui a déclenché une baisse du coût de l'assurance contre un défaut.

"Les perspectives de l'économie s'améliorent grâce à cette action assez forte de la Fed", observe Chris Clark, stratégiste chez ICAP.

Les mouvements de vendredi sur le marché des CDS font suite à une certaine léthargie cette semaine, l'euphorie suscitée par les projets d'achat d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE) s'étant dissipée. Certains investisseurs se sont également tenus à l'écart dans l'attente de la décision de politique monétaire de la Fed et de la décision de la Cour constitutionnelle allemande sur la légalité du Mécansime européen de stabilité (MES), explique Chris Clark.

L'indice iTraxx Europe, qui comprend 125 emprunteurs bien notés, dont 25 banques et assureurs, est tombé vendredi à son plus bas niveau depuis la fin juillet 2011. L'indice s'inscrivait récemment en baisse de 8 points de base, à 118,5 points de base, selon Markit.

L'indice Crossover, qui regroupe 40 entreprises émettrices européennes considérées pour l'essentiel comme des investissements spéculatifs, reculait pour sa part de 37 points de base, à 459 points de base, le niveau autour duquel il évoluait au début du mois d'août 2011.

Les Etats de la zone euro bénéficient également des mesures de relance de la Fed. La prime du CDS de l'Irlande est tombée à son niveau le plus bas depuis plus de deux ans, avec une baisse de 28 points de base, à 275 points de base.

La prime du CDS de l'Irlande s'est réduite de plus de 400 points de base ces trois derniers mois, grâce aux signes de reprise de l'économie après le plan de sauvetage demandé en 2010 pour sauver le secteur bancaire du pays. La prime du CDS de l'Irlande n'a pas clôturé sous les 300 points de base depuis août 2010.

Le coût de l'assurance contre un défaut sur la dette italienne est quant à lui tombé au niveau le plus faible de ces 14 derniers mois en début de séance vendredi, atteignant 300 points de base, un seuil en deçà duquel il n'a pas clôturé depuis juillet 2011. La prime du CDS du l'Italie s'inscrit maintenant en baisse de 6 points de base, à 311 points de base, selon Markit.

La prime du CDS de l'Espagne se resserre de 10 points de base, à 338 points de base.

Du côté des économies les plus solides de la région, la prime du CDS de la France recule de 9 points de base, à 100 points de base, un niveau sous lequel elle n'a pas clôturé depuis le début du mois de juillet 2011. La prime du CDS de l'Allemagne diminue de 2 points de base, à 50 points de base.

-Ben Edwards, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

September 14, 2012 07:37 ET (11:37 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-