BFM Patrimoine

Les banques sauvées par les Etats n'auraients pas été plus prudentes que les autres

BFM Patrimoine

C’est une idée reçue qui est malmenée. Selon une étude la Banque des règlements internationaux (BRI), parue ce lundi 17 septembre, les établissements qui ont fait l’objet de sauvetages publics n’ont pas été plus prudents pour autant.

Bien au contraire, l’étude souligne que les établissements sauvés par les Etats ont pris plus de risques que leurs homologues, selon des données allant de 2008 à 2010.

Toutefois la BRI pointe une limite à ces conclusions : sa propre méthodologie. L’échantillon de l’étude porte sur 87 banques dont 40 ont fait l’objet d’un sauvetage. Elle mesure le risque en se basant sur les prêts syndiqués (des prêts consentis par plusieurs banques à la fois).Or, comme le note les auteurs de l’étude, ces prêts ne comptent que pour 18% des prêts totaux de ces banques. Ce qui ne "permet pas de caractériser leur comportement global", observent-ils.