BFM Patrimoine

Le rapport Indice vidéo d’Ooyala indique que la télévision devient mobile et internationale alors que le nombre de spectateurs sur tablette grimpe de 47 % en un seul trimestre

BFM Patrimoine

- L'Indice vidéo mondial pour le T2 2012 montre une augmentation du nombre de téléspectateurs en direct, sur tablette, ou connectés - Les spectateurs en ligne ont passé 60 % de leur temps d'écoute à regarder d

- L'Indice vidéo mondial pour le T2 2012 montre une augmentation du nombre de téléspectateurs en direct, sur tablette, ou connectés

- Les spectateurs en ligne ont passé 60 % de leur temps d'écoute à regarder des vidéos long métrage premium

- Aux États-Unis, les spectateurs des « états bleus » regardent 26 % plus de vidéos en ligne que ceux des « états rouges »

Ooyala, la société de vidéos en ligne à la croissance la plus rapide, a publié son rapport Indice vidéo mondial pour le T2 2012 aujourd'hui. Le rapport trimestriel gratuit, dérivé des tendances d'écoute de 200 millions de spectateurs en ligne dans le monde entier du 1er avril au 30 juin 2012, montre que les lignes entre les médias haut débit et les médias de radiodiffusion continuent à s'estomper alors que le contenu évolue vers un environnement multi-écrans plus mobile.

En particulier, les données Ooyala indiquent que le contenu vidéo long métrage comme les films, le sport et les émissions de télévision représentait plus de 60 % du temps total passé par les internautes à regarder des vidéos en ligne au T2. La part de temps que les spectateurs sur tablette ont passé à regarder des vidéos long métrage a progressé de 47 % en un seul trimestre.

« La façon dont les gens regardent la télévision est en train de changer. À mesure qu'il y a plus de contenu premium disponible en ligne, un plus grand nombre de spectateurs se connectent, plutôt que d'allumer leur téléviseur, pour regarder leurs programmes préférés sur une tablette ou télévision connectée », a déclaré Bismarck Lepe, co-fondateur et président des produits pour Ooyala. « Les consommateurs mènent l'assaut, et les sociétés de médias visionnaires réalisent que du contenu c'est du contenu, quel que soit son mode de consommation. Nos données, et notre innovation vidéo axée sur les données, aident ces sociétés à élaborer des stratégies qui font augmenter leur part de spectateurs connectés et à capturer plus de dollars numériques. »

La capacité d'Ooyala à surveiller l'impact des variables géographiques et démographiques sur la consommation de vidéos est une aubaine pour les éditeurs et les annonceurs publicitaires. Par exemple, alors que la saison politique américaine bat son plein, Ooyala a suivi comment les internautes dans divers états de tous les États-Unis regardent des vidéos en ligne. Les données montrent que les spectateurs des « états bleus » (les états dans lesquels le candidat démocrate a remporté la majorité aux dernières élections présidentielles en 2008) ont regardé 26 % plus de vidéos en ligne, mesuré par le nombre de lectures, que ceux des « états rouges » (dans lesquels le candidat républicain aux présidentielles a eu la majorité en 2008).

Les autres faits marquants de ce rapport Indice vidéo mondial du T2 2012 sont :

  • Le tour du monde en 80 lectures : En Grande-Bretagne, 15 % du temps total passé à regarder des vidéos en ligne a lieu sur téléphones mobiles ou tablettes. En Chine, ce chiffre est de 11 %.
  • La vidéo en direct est en progression : Les spectateurs sur PC se sont branchés sur des vidéos en direct pendant 33 minutes en moyenne au T2
  • Grands écrans, grand contenu : Lorsqu'ils utilisent une télévision connectée, un décodeur ou une console de jeux, les spectateurs passent 93 % de leur temps à regarder des films, des émissions de télévision et d'autres vidéos long métrage.

Le rapport Indice vidéo mondial d'Ooyala apporte des éclairages clés aux sociétés de médias mondiales et spécialistes en marketing de marques pour les aider à prendre des décisions axées sur les données afin de maximiser leur chiffre d'affaires généré par les spectateurs. L'intégralité du rapport et l'infographie sont disponibles directement auprès d'Ooyala. Des données, analyses et actualités complémentaires sont disponibles sur le blog VideoMind d'Ooyala.

Ooyala fait des mesures d'audience anonyme sur près de 200 millions de spectateurs uniques dans plus de 130 pays tous les mois, et traite des milliards d'événements d'analyse vidéo tous les jours. La technologie d'analyse leader du secteur d'Ooyala et son architecture Big Data en temps réel aident les sociétés de médias et les marques de grande consommation à avoir des éclairages sur le comportement des spectateurs, à augmenter leurs audiences dans le monde entier et à gagner plus d'argent grâce à la diffusion multi-écrans mobile.

À propos d'Ooyala

Ooyala, qui offre des expériences vidéo personnalisées sur tous les types d'écrans, est un leader dans la gestion, la publication, l'analyse et la monétisation des vidéos en ligne. Sa gamme complète de technologies et de services intégrés donne aux propriétaires de contenu le pouvoir d'augmenter leurs audiences grâce à des éclairages approfondis qui améliorent l'engagement des spectateurs et les revenus issus de la vidéo.

Parmi les sociétés qui utilisent la technologie d'Ooyala, citons Telstra, ESPN, Pac-12 Enterprises, Miramax, Bloomberg, Telegraph Media Group, Tennis Australia, The North Face, Rolling Stone, Dell, Sephora et Yahoo! Japon. Ooyala, dont le siège social est situé à Mountain View, en Californie, possède des bureaux à Los Angeles, New York, Londres, Sydney et Guadalajara, au Mexique ; la société collabore par ailleurs avec des partenaires de distribution et de technologie de premier plan sur le continent américain, en Europe, en Afrique, au Japon et dans la région d'Asie-Pacifique. Pour de plus amples informations, consultez www.ooyala.com.

Photos/Galerie multimédia disponibles sur : http://www.businesswire.com/cgi-bin/mmg.cgi?eid=50398985&lang=en

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Eastwick Communications (pour Ooyala)
Sian Blevins, +1-209-765-6568
sian@eastwick.com

Business Wire