BFM Patrimoine

Le programme Palace concernant l’Apremilast démontre des avantages cliniques robustes et cohérents, statistiquement significatifs, dans le cadre de trois études pivot de phase III (PALACE-1, 2 et 3) pour le traitement de la polyarthrite psoriasique

BFM Patrimoine
À ce jour, trois études pivot, randomisées, contrôlées par placebo, de phase III incluant environ 1500 patients (PALACE-1, 2 et 3) sont parvenues à une importance statistique et ont permis d'observer des amélioratio

À ce jour, trois études pivot, randomisées, contrôlées par placebo, de phase III incluant environ 1500 patients (PALACE-1, 2 et 3) sont parvenues à une importance statistique et ont permis d'observer des améliorations cliniquement significatives du critère d'évaluation principal, ainsi que d'autres mesures des signes et symptômes et de la fonction physique

La sécurité est conforme à celle des études précédentes et la tolérabilité s'est améliorée par rapport au programme de phase II

Celgene prévoit de soumettre une première présentation de nouveau médicament (NDA) pour l'Apremilast au premier trimestre 2013

Par ailleurs, des bénéfices cliniques significatifs ont été constatés dans l'étude de phase II portant sur des patients atteints de la maladie de Behçet

Celgene International Sàrl, une filiale de Celgene Corporation (NASDAQ : CELG), a annoncé aujourd'hui qu'a été atteinte l'importance statistique pour le critère d'évaluation principal concernant la réponse ACR20 en semaine 16 pour les patients ayant reçu 20 mg et 30 mg d'Apremilast 2 x/j dans les études de phase III PALACE-2 et 3. Les données positives de PALACE-1 ont été rapportées précédemment. PALACE-2 et 3 sont la deuxième et la troisième de trois études pivot, randomisées, contrôlées par placebo, de phase III évaluant le nouvel inhibiteur oral à petite molécule de la phosphodiestérase 4 (PDE4) de la Société chez les patients souffrant de polyarthrite psoriasique ayant reçu ou n'ayant pas réagi aux antirhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD) administrés par voie orale et/ou un agent de l'anti-facteur de nécrose tumorale. Dans chacune de ces études, l'Apremilast a été utilisé seul ou en combinaison avec des DMARD oraux.

Les patients dans les branches de traitement actif ont également connu des améliorations statistiquement significatives de la réponse ACR20 jusqu'en semaine 24. Tout comme lors de l'étude PALACE-1, des réponses statistiquement et cliniquement significatives pour diverses mesures des signes et symptômes et de la fonction physique ont également été observées dans les deux études chez les patients traités avec l'Apremilast jusqu'en semaine 24.

Le profil de sécurité général est cohérent avec les expériences précédentes dans l'étude PALACE-1 et dans le programme de phase II. La tolérabilité s'est améliorée par rapport au programme de phase II.

Les études PALACE-1, 2 et 3 sont toujours en cours, et les périodes d'extension restent en aveugle au niveau des sites d'essai jusqu'à ce que tous les patients soient arrivés en semaine 52. Les résultats complets de ces trois études de phase III seront soumis pour présentation lors de rencontres médicales appropriées.

La soumission de demande de nouveau médicament, basée sur la combinaison des études PALACE-1, 2 et 3 pour PsA, est prévue pour le premier trimestre 2013. Une soumission combinée d'AMM pour PsA et le psoriasis de grade modéré à sévère en Europe est également prévue pour le deuxième semestre 2013.

Dans le cadre d'un essai de phase II (BCT-001) sur des patients atteints de la maladie de Behçet (MB), une maladie inflammatoire rare et un domaine à fort besoin médical non satisfait, l'importance statistique a été démontrée pour le critère d'évaluation principal concernant le nombre d'ulcères buccaux au 85ème jour en comparant la prise de 30 mg d'Apremilast 2x/j et d'un placebo. L'importance statistique et des réponses cliniquement significatives dans d'autres manifestations de la MB ont également été atteintes. Le profil général de sécurité et de tolérabilité est en phase avec l'expérience antérieure dans le cadre d'autres études avec d'autres populations de patients. La maladie de Behçet est une maladie inflammatoire chronique dont la cause est inconnue qui est caractérisée par de fréquents ulcères buccaux et génitaux ; la prévalence de la MB est la plus élevée dans la partie orientale de la Méditerranée, au Moyen-Orient et en Asie de l'Est, mais elle classifiée comme maladie rare ou « orpheline » par les National Institutes of Health (NIH) aux États-Unis et EURODIS en Europe. La Société explore actuellement les opportunités de soumission pour une indication de la MB dans un certain nombre de pays.

Ces résultats sont issus d'études expérimentales. L'Apremilast n'est approuvé pour aucune indication.

À propos des études PALACE-1, 2 et 3

PALACE-1, 2 et 3 sont trois études pivot, multicentriques, en double aveugle, contrôlées par placebo, en parallèle, de phase III impliquant deux groupes suivant un traitement actif. Environ 1500 sujets ont été randomisés selon un ratio de 1:1:1 pour recevoir soit 20 mg d'Apremilast 2x/j, soit 30 mg d'Apremilast 2x/j, soit un placebo d'aspect identique, pendant 24 semaines, avec une extension subséquente au cours de laquelle tous les patients sont traités avec l'Apremilast. Les trois études PALACE incluaient un large éventail de patients atteints de polyarthrite psoriasique active, y compris des patients ayant été précédemment traités avec des DMARD, des DMARD biologiques ainsi que des patients n'ayant pas réagi positivement à un antagoniste du TNF. PALACE-3 comprend un important sous-groupe de patients ayant une importante surface de peau touchée par le psoriasis.

Le critère d'évaluation principal des études est la proportion de patients dans chaque groupe de traitement ayant connu une amélioration de 20 % (critère ACR20 de l'American College of Rheumatology) en semaine 16 par rapport au départ. Les critères d'évaluation secondaires incluent d'autres mesures des signes et symptômes, de la fonction physique et des résultats rapportés par les patients.

Pris dans son ensemble, le programme PALACE inclut les études les plus complètes à ce jour portant sur la polyarthrite psoriasique qu'il est prévu de soumettre à homologation. Les résultats de PSA-001, l'étude de phase II de l'Apremilast pour traiter la polyarthrite psoriasique, ont été récemment publiés en ligne dans le journal Arthritis & Rheumatism (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/art.34580/abstract).

Par ailleurs, deux importantes études pivot mondiales de l'Apremilast portant sur plus de 1200 patients atteints de psoriasis de grade modéré à sévère (ESTEEM 1 et 2) sont en cours, les résultats sont attendus d'ici à la fin de cette année. Les résultats de PSOR-005, une étude de détermination des doses de phase IIb, ont été récemment publiés dans The Lancet (http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(12)60642-4/fulltext).

À propos de l'étude BCT-001

BCT-001 est une étude multicentrique, randomisée, contrôlée par placebo, en double aveugle, parallèle, de phase 2 comprenant deux branches de traitement (30 mg d'Apremilast 2x/j et placebo) concernant la maladie de Behçet. L'étude a consisté en une phase de pré-randomisation de 90 jours, une phase de traitement de 12 semaines, une phase d'extension de 12 semaines et une phase de suivi et d'observation de 4 semaines. Un total de 111 sujets souffrant de la maladie de Behçet (MB) active ont été randomisés selon un ratio de 1:1 pour recevoir soit 30 mg d'Apremilast 2x/j, soit un placebo d'aspect identique, stratifiés selon le sexe. Le critère d'évaluation principal de l'étude est le nombre d'ulcères buccaux au 85ème jour (12 semaines). Comme pratiquement la totalité des patients souffrant de MB ont des ulcères buccaux douloureux, cette manifestation a été choisie comme principale variable pour mesurer l'efficacité. Les autres manifestations moins courantes de la MB, dont les ulcères génitaux, les lésions cutanées, la maladie inflammatoire de l'œil, les atteintes du système nerveux central, du système gastro-intestinal et du système vasculaire ainsi que les douleurs consécutives aux ulcères buccaux et génitaux, ont été choisies comme variables secondaires / exploratoires de mesure de l'efficacité ou comme mesures de la sécurité.

À propos de l'Apremilast

L'Apremilast, un inhibiteur oral à petite molécule de la phosphodiestérase 4 (PDE4), fonctionne de manière intracellulaire pour moduler l'expression d'un réseau de médiateurs pro- et anti-inflammatoires. La PDE4 est une enzyme phosphodiestérase (PDE) spécifique à l'adénosine monophosphate cyclique (cAMP) et il s'agit de la PDE dominante dans les cellules inflammatoires. L'inhibition de la PDE4 entraîne une augmentation des niveaux de la cAMP intracellulaire, qui a son tour régule à la baisse la réponse inflammatoire en modulant l'expression du TNF-α, de l'Il-23 et d'autres cytokines inflammatoires. L'augmentation de la cAMP accroît également d'autres cytokines anti-inflammatoires telles que l'IL-10.

À propos de la polyarthrite psoriasique

La polyarthrite psoriasique est une maladie inflammatoire chronique douloureuse associée au psoriasis, une maladie de peau. Plus d'un million de personnes aux États-Unis et en Europe sont affectées par cette condition arthritique. Jusqu'à 30 % des personnes souffrant de psoriasis finissent par développer une polyarthrite psoriasique, qui produit une inflammation des articulations et peut conduire à la destruction de ces dernières. Outre les lésions cutanées psoriasiques, les symptômes courants de la polyarthrite psoriasique incluent la douleur, la raideur et le gonflement de plusieurs ou de nombreuses articulations, ainsi que de la colonne vertébrale. Les patients souffrent souvent de psoriasis pendant une durée moyenne de 10 ans avant l'apparition des symptômes articulaires, et de nombreux patients atteints de polyarthrite psoriasique ne sont pas diagnostiqués. Il n'existe aujourd'hui aucun traitement oral approuvé pour cette indication aux États-Unis.

À propos de la maladie de Behçet

La maladie de Behçet (MB) est une maladie inflammatoire chronique de cause inconnue caractérisée par de fréquents ulcères buccaux et génitaux, de multiples lésions cutanées allant de l'acné aux ulcérations d'origine vascularitique, des atteintes vasculaires dont des anévrismes et des thromboses veineuses ainsi que des maladies inflammatoires de l'œil qui se manifestent sous forme d'uvéite. La prévalence de la maladie de Behçet est la plus élevée au Moyen-Orient, en Asie et au Japon, mais elle est classifiée comme maladie rare ou « orpheline » par les NIH aux États-Unis. Il n'existe aujourd'hui aucun traitement oral approuvé pour cette indication orpheline aux États-Unis. Dans certains cas, une inflammation incontrôlée peut conduire à la cécité, à des complications intestinales, à des attaques et même à la méningite pouvant être fatale. Bien que l'étiologie de la MB soit inconnue, des anomalies de l'immunité humorale et cellulaire ont été décrites.

À propos de Celgene International Sarl

Celgene International Sàrl, située à Boudry, dans le Canton de Neuchâtel, en Suisse, est une filiale à part entière et le siège international de Celgene Corporation. Celgene Corporation, dont le siège se trouve à Summit, dans le New Jersey, est une société pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de traitements novateurs de lutte contre le cancer et les maladies inflammatoires. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Internet de la Société à l'adresse www.celgene.com.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont généralement des déclarations de nature non historique. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation des termes « s'attend à », « anticipe », « pense que », « envisage », « estime », « prévoit », « perspectives », par l'emploi du futur ou d'expressions similaires. Ils sont basés sur les projets, estimations, suppositions et projections actuels de la direction et ne sont valables qu'à la date de leur formulation. Nous n'assumons aucune obligation de mise à jour d'un quelconque énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouvelles informations ou d'événements futurs, sauf dans la mesure où la loi l'exige. Les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes inhérents, dont la plupart sont difficilement prévisibles et qui sont généralement en dehors de notre contrôle. Les résultats ou dénouements réels peuvent différer sensiblement de ceux sous-entendus dans les énoncés prospectifs en raison de l'impact d'un certain nombre de facteurs. Bon nombre de ces facteurs sont évoqués plus en détail dans notre rapport annuel sur formulaire 10-K et dans les autres rapports déposés auprès de la SEC (la commission américaine de contrôle des opérations boursières).

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Pour Celgene International Sàrl
Investisseurs :
+41 32 729 8303
ir@celgene.com
ou
Médias :
+41 32 729 8304
media@celgene.com

Business Wire