BFM Patrimoine

Le consortium Shah Deniz a signé plusieurs contrats pour vendre du gaz directement à l'Europe

BFM Patrimoine
LONDRES (Dow Jones)--Le consortium chargé du développement du champ gazier géant de Shah Deniz, en Azerbaïdjan, mené par le britannique BP (BP.LN), a annoncé jeudi avoir conclu plusieurs accords valorisés à plus de 100 milliards de dollars po

LONDRES (Dow Jones)--Le consortium chargé du développement du champ gazier géant de Shah Deniz, en Azerbaïdjan, mené par le britannique BP (BP.LN), a annoncé jeudi avoir conclu plusieurs accords valorisés à plus de 100 milliards de dollars pour vendre du gaz naturel à l'Europe.

Ces accords vont permettre pour la première fois au gaz d'Azerbaïdjan d'être acheminé directement sur les marchés européens via des gazoducs, ce qui renforcera la sécurité énergétique de la région et réduira sa dépendance au gaz russe.

Ces contrats d'achats de gaz naturels conclus avec des entreprises énergétiques européennes, d'une durée de 25 ans, lèvent un des derniers obstacles majeurs au projet de 40 milliards de dollars de BP et de ses partenaires. Une décision finale d'investissement pour Shah Deniz II doit être prise avant la fin de l'année.

Ces contrats sont évalués à plus de 100 milliards de dollars sur toute leur durée.

Les neuf entreprises ayant décidé d'acheter le gaz de Shah Deniz sont l'italien Enel (ENEL.MI), l'allemand E.ON (EOAN.XE), le français GDF Suez (GSZ.FR), la branche de négoce en énergie du néerlandais Royal Dutch Shell (RDSA), et les grecs Hera Trading et DEPA Public Gas Corp.

Sur les 10 milliards de mètres cubes de gaz par an que ces entreprises se sont engagées à acheter, environ 2 milliards seront destinés aux acheteurs qui alimenteront la Bulgarie et la Grèce, le reste étant destiné aux acheteurs qui fourniront l'Italie et les pays voisins.

Pendant le processus de sélection, le consortium a reçu des offres portant sur trois à quatre fois le volume de gaz disponible, a indiqué Al Cook, vice-président de BP pour Shah Deniz.

Le champ gazier de Shah Deniz est exploité par un consortium dirigé par le britannique BP (BP.LN), et qui comprend également la compagnie pétrolière publique d'Azerbaïdjan Socar, le groupe norvégien Statoil (STO), le russe Lukoil Holdings (LKOH.RS), le français Total (FP.FR) et le turc TPAO.

-Selina Williams, Dow Jones Newswires

(Liam Moloney à Rome et Jan Hromadko à Francfort ont contribué à cet article)

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

September 19, 2013 12:09 ET (16:09 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-