BFM Patrimoine

Lafarge: 'il est quasi assuré que le deal se fasse'.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Lafarge poursuit son mouvement de hausse, alors que les conseils d'administration des deux cimentiers ont conclu un accord sur les termes révisés du projet de fusion entre égaux. Les parties se sont mises d'accord sur une no

(CercleFinance.com) - Lafarge poursuit son mouvement de hausse, alors que les conseils d'administration des deux cimentiers ont conclu un accord sur les termes révisés du projet de fusion entre égaux.

Les parties se sont mises d'accord sur une nouvelle parité d'échange sur la base de neuf actions Holcim pour 10 actions Lafarge, alors que la parité initialement retenue était d'une pour une.

Par ailleurs, ils ont convenu de retirer à Bruno Lafont, le PDG de Lafarge, le poste de directeur général du futur ensemble qui devait lui revenir initialement. La nomination du directeur général sera communiquée ultérieurement et au plus tard au dépôt de l'offre publique aux actionnaires de Lafarge.

Wolfgang Reitzle et Bruno Lafont seront coprésidents non exécutifs du conseil d'administration. Beat Hess sera vice-président du conseil.

Certains actionnaires clés ont confirmé leur soutien aux termes révisés de la fusion. Les deux groupes anticipent une finalisation de la transaction en juillet 2015.

'Il est désormais quasi assuré que le deal se fasse. Cette incertitude levée et dans un premier temps la parité devait s'ajuster vraisemblablement avec une remontée du cours de Lafarge vers les 65 euros', estime Aurel BGC.

'Dans un second temps, les futures synergies (15 euros par action Lafarge et un peu plus de 14 francs suisses par action Holcim) devraient progressivement commencer à être reconnues par le marché', poursuit le bureau d'études, qui maintient son opinion 'acheter' et son objectif de cours de 75 euros.

Sanford C. Bernstein a par contre réaffirmé son opinion 'sous-performance' sur Lafarge, assortie d'un objectif de cours de 55 euros, jugeant que cette révision de l'ordre de 10% des termes du projet reste insuffisante pour le convaincre de la volonté du groupe suisse de finaliser l'opération.

'Nous maintenons notre point de vue selon lequel l'issue de l'opération est désormais entre les mains du vote des actionnaires de Holcim, avec une probabilité d'échec que nous estimons toujours à 50%', explique-t-il.

L'intermédiaire fait valoir qu'un nombre croissant d'actionnaires de Holcim sont opposés au projet de fusion en l'état et que leur campagne menée dans les médias contre la transaction 'ne fait que commencer'.

Oddo a maintenu ses recommandations 'achat' sur Lafarge et Holcim, avec des objectifs de cours ajustés de 79 à 81 euros et de 81 à 87 francs suisses respectivement.

Estimant que l'Inde, l'Indonésie et les Etats-Unis devraient soutenir la croissance de Holcim en 2015, Oddo attend pour ce groupe un profit opérationnel en données comparables de 2,82 milliards de francs, dans le milieu de sa fourchette-cible de 2,7 à 2,9 milliards.

'La valorisation (valeur d'entreprise sur EBITDA 2016 de 8,3 fois pour Holcim et de 7,8 fois pour Lafarge) ne reflète pas le changement de profil (risque, génération de cash) induit par la fusion', estiment les analystes.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance