BFM Patrimoine

La Poste : les tarifs vont augmenter au 1er Mars

La Poste va augmenter les tarifs des colis.

La Poste va augmenter les tarifs des colis. - -

Les tarifs d’envois de colis vont augmenter de 3,3% en France métropolitaine et de 4,3% pour l’Outre-Mer quand les envois de moins de 250g baissent eux de 3,5%. Et les disparités dans la jungle des tarifs sont nombreuses. « Si les marges s'envolent, cette hausse n'est pas justifiée », prévient la CLCV.

Si vous souhaitez envoyer un colis, faites-le avant vendredi, cela vous reviendra moins cher. En effet, à la afin de la semaine, les tarifs des envois de colis vont augmenter. Une hausse plus de 2 fois supérieure à l'inflation et qui cache des disparités. Si les tarifs des Colissimo doivent augmenter de 3,3% pour la France métropolitaine et de 4,3% pour l’Outre-Mer, les envois de moins de 250g baissent eux de 3.5% à 5,50 euros. A l’inverse, ceux de la tranche supérieure (250-500 g) voient leur prix s'envoler (+7%) à 6,10 euros. Même constat pour les colis les plus lourds : +6.9% à 20.15 euros entre 10 et 15kg ; +7.6% à 28.35 euros pour les colis supérieur à 15 kg.
La Poste justifie ces augmentations par les coûts de production qui augmentent plus vite que l'inflation. Mais c’est aussi la crise du courrier qui explique ces hausses de tarifs. Face à la chute toujours plus importante du volume des envois de lettres, remplacées par les emails, l'entreprise indique se rattraper sur les colis.

« La Poste ne peut pas augmenter les tarifs juste pour se refaire »

Les associations de consommateurs ne sont pas franchement d'accord avec cette augmentation qu'elles ne jugent pas toujours justifiée. A l'Association Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV), ce que redoute Thierry Saniez le délégué général, c'est l'envolée des marges. « La Poste ne peut pas augmenter les tarifs juste pour se refaire sur une partie de son service où elle a perdu beaucoup de clients à cause du courriel, dit-il. On le voit souvent, les professionnels augmentent les prix au-delà du réaliste jusqu’à ce que le client ne puisse plus payer. Ce n’est pas une bonne logique économique. Si les marges s’envolent comme cela semble être le cas avec les colis, la hausse des tarifs n’est pas justifiée. La bonne logique économique c’est : un juste prix, un coût de production justifié, une marge correcte et un prix de sortie ».

« Cette augmentation permet de faire face à l’augmentation de nos charges »

Pour Emmanuelle Bosc-Haddad directrice marketing des colis à la Poste, « c’est l’augmentation annuelle du prix du colis au 1er Mars. Elle est un peu plus forte que l’année dernière. Cette augmentation permet de faire face à l’augmentation de nos charges et en particulier celles du transport qui sont très supérieures à l’inflation. La hausse représente quelque chose d’assez modéré puisque quand on regarde l’usage des foyers français, cela représente une hausse de l’ordre de 1 euro par an par foyer puisqu’en moyenne les Français envoient 5 colis par an ».

Le titre de l'encadré ici

Les particuliers vendeurs via Internet particulièrement pénalisés|||

Parmi les plus touchés par cette hausse, les particuliers qui vendent des articles sur Internet. Michel en fait partie, il vend du matériel informatique de cette façon. « J’envoie des colis 3 à 4 fois par semaine, explique-t-il. J’ai une microentreprise. J'achète en grande quantité à l’étranger et je revends au détail en France. Il va falloir que j’augmente mes prix par rapport aux articles et le prix de l’envoi aussi par rapport aux clients ».

Tugdual de Dieuleveult avec A. Rosique