BFM Patrimoine

La GSMA annonce que la Clinton Global Initiative s’engage en faveur du Programme GSMA Connected Women

BFM Patrimoine

La GSMA va entreprendre des recherches de pointe pour augmenter la présence des femmes dans l’économie numérique La GSMA a annoncé aujourd'hui l’engagement de la Clinton Global Initiative en faveur de

La GSMA va entreprendre des recherches de pointe pour augmenter la présence des femmes dans l’économie numérique

La GSMA a annoncé aujourd'hui l’engagement de la Clinton Global Initiative en faveur de l’opération Connected Women « Accélérer l’essor de l’économie mobile féminine », lors de la réunion annuelle de la Clinton Global Initiative qui s’est déroulée à New-York. La GSMA et ses partenaires coopèrent dans le cadre du programme Connected Women pour accélérer la croissance de l'économie numérique féminine ; leur action a déjà touché 10 millions de femmes par l'intermédiaire des initiatives existantes. Le programme Connected Women va mener des études qui fourniront des enseignements précieux sur les avantages socio-économiques d’une plus grande intégration des femmes à tous les niveaux, et qui seront utilisées par les partenaires pour développer des initiatives et des services à l’attention des consommatrices et des travailleuses.

« L’omniprésence et l'accessibilité financière du mobile nous offre l’opportunité sans précédent d’améliorer le développement social et économique », a déclaré Anne Bouverot, Directrice Générale de la GSMA. « Les femmes, en particulier, ont cependant tendance à être laissées pour compte, non seulement en tant que consommatrices de services mobiles, mis aussi en tant qu’employées et dirigeantes dans le secteur des communications mobiles. Pour y remédier, la GSMA s’est alliée à des acteurs-clés du secteur qui ont l’ambition d’exploiter davantage le potentiel de l'économie numérique féminine. »

En partenariat avec le Ministère australien des affaires étrangères et du commerce extérieur (DFAT) et l'Agence américaine pour le développement international (USAID), la GSMA va entreprendre un projet de recherche pour mieux comprendre les disparités actuelles entre les sexes au niveau du téléphone mobile, les catalyseurs et les obstacles à l’accès au téléphone mobile et à son utilisation, ainsi que les implications pour les décideurs du secteur et autres parties prenantes. Cette étude comptera parmi les plus complètes réalisées à ce jour par la communauté internationale sur les souhaits et les besoins technologiques des femmes à la base de la pyramide. Ce projet de recherche comprendra 12.000 entretiens et 84 groupes de discussion en Chine, en Colombie, en République Démocratique du Congo, en Égypte, en Inde, en Indonésie, en Jordanie, au Kenya, au Mexico, au Niger, au Nigeria et en Turquie.

En partenariat avec A.T. Kearney, la GSMA va aussi entreprendre et publier un travail de recherche majeur qui examinera l’état de l’égalité entre hommes et femmes dans le secteur, mettant en lumière les bonnes pratiques et offrant des conseils stratégiques dans les domaines de changement potentiel. L’objectif de ce travail de recherche est de mieux faire connaître les opportunités pour les femmes et leur rôle dans l’écosystème mondial des télécoms, ainsi que d’impulser le changement dans le secteur en montrant comment les femmes peuvent soutenir les aspirations du secteur. Le rapport fournira des indicateurs permettant de suivre les progrès et l’activité.

Une fois les rapports de recherche finalisés, au début 2015, les partenaires du programme GSMA Connected Women, parmi lesquels on trouve actuellement Ooredoo, Qualcomm, Roshan et Smart Communications, se sont engagés à en exploiter les enseignements et les recommandations pour mettre en place des programmes et des services destinés aux femmes qui sont leurs clientes et leurs employées. Les opérateurs partenaires de la GSMA utiliseront les résultats pour fournir des services appropriés, notamment : un meilleur accès à l’internet mobile pour les femmes ; le recrutement de femmes comme distributrices de recharges de téléphones mobiles au sein de leurs communautés, ce qui leur permettra d’élargir l’accès numérique tout en générant des revenus pour leur foyer ; la fourniture d’information et de services dont les femmes ont besoin en matière de santé, d’éducation et de compétences professionnelles ; la fourniture de technologie mobile aux ouvrières d’usine pour leur donner accès à l’information sur la santé ; et le lancement de services conçus pour protéger les femmes en situation de vulnérabilité, en leur permettant de bloquer les correspondants indésirables, empêchant le harcèlement et la violence verbale.

Mme Bouverot a poursuivi : « Le programme GSMA Connected Women est le fer de lance du développement de l’économie numérique féminine et nous avons hâte d’accueillir de nouveaux partenaires pour nous aider à apporter des avantages socio-économiques essentiels aux consommatrices et aux travailleuses du monde entier. »

-FIN-

Notes aux responsables de publication :

À propos de la Clinton Global Initiative

Fondée en 2005 par le Président Bill Clinton, la Clinton Global Initiative (CGI), une initiative de la Fondation Clinton, réunit des leaders mondiaux pour créer et mettre en œuvre des solutions visant à répondre aux défis les plus urgents de la planète. Les réunions annuelles de la CGI ont réuni plus de 180 chefs d'État, 20 lauréats de Prix Nobel et des centaines de chefs d'entreprise de premier plan, des directeurs de fondations et d'ONG, des grands philanthropes et des membres des médias. À ce jour, les membres de la communauté CGI ont pris plus de 2900 engagements à l’action, qui améliorent déjà la vie de plus de plus de 430 millions de personnes dans plus de 180 pays.

La CGI organise également CGI America, une réunion axée sur les solutions concertées visant la reprise économique aux États-Unis, et CGI University (CGI U), qui rassemble des étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs pour répondre aux défis urgents dans leurs communautés et à travers le monde. Pour de plus amples informations, visitez clintonglobalinitiative.org et suivez-nous sur Twitter @ClintonGlobal et sur Facebook à facebook.com/clintonglobalinitiative.

Programme GSMA Connected Women

Le programme GSMA Connected Women se fonde sur les réalisations du programme mWomen, lancé par la Secrétaire d'État américaine Hillary Rodham Clinton en octobre 2010 pour accroître l’accès des femmes aux téléphones mobiles et leur utilisation de ces appareils ainsi que des services mobiles qui améliorent la qualité de vie sur les marchés en développement, comme du programme GSMA Connected Women, lancé à Bruxelles en 2012 pour réduire les disparités entre les sexes au niveau des compétences en TIC, attirer et retenir les femmes talentueuses et encourager le leadership féminin dans le secteur technologique à l’échelle mondiale.

Le programme Connected Women s’appuie sur la dynamique de ces deux programmes pour fournir des prestations de recherche, une assistance technique, des réunions, des études d’incidence, des bonnes pratiques et des boîtes à outils pour réduire la fracture entre les sexes au niveau des compétences numériques et de la connectivité, afin de permettre aux femmes de réaliser tout leur potentiel en tant que consommatrices et travailleuses. Pour un complément d'information, veuillez consulter le site www.gsma.com/connectedwomen.

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile à travers le monde. Présente dans plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, ainsi que 250 sociétés dans l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organismes dans les secteurs des services financiers, de la santé, des médias, des transports et des services publics. La GSMA organise également les plus grands événements du marché, tels que le Mobile World Congress et le Mobile Asia Expo.

Pour un complément d'information, veuillez consulter le site de la GSMA : www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Médias :
Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy
+44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Service de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com

Business Wire