BFM Patrimoine

La chasse à la dette, une des clefs de la réussite du CAC40

Concrètement 2012 s'inscrit dans la tendance de 2011 pour les entreprises du CAC40

Concrètement 2012 s'inscrit dans la tendance de 2011 pour les entreprises du CAC40 - -

Avec les chiffres de Carrefour, jeudi 7 mars, la quasi-totalité des entreprises du CAC40 a publié ses résultats annuels. Bertrand Lamielle, directeur de la gestion chez B*Capital, explique que les société qui se désendettent sont récompensées.

Carrefour a clôturé le bal. Le groupe dirigé par Georges Plassat a publié, jeudi 7 mars, ses résultats annuels, achevant la saison 2012 (à l’exception des entreprises qui ont un exercice décalé, telles que Pernod Ricard ou encore Alstom).

Comme chaque année, l’indice parisien recèle son lot de gagnants et de perdants. Dans le premier, on trouve le secteur du luxe et de l’aéronautique, et dans le second, les télécoms qui ont davantage souffert.

Mais globalement, Bertrand Lamielle, directeur de gestion chez B*Capital, a surtout estimé que 2012 confirme la tendance. "Les entreprises qui se portent plutôt bien continuent d’aller bien, celles qui sont malheureusement dans la nasse, restent dans une situation compliquée", a-t-il analysé.

Une politique de dividende en hausse

Il voit toutefois des signes positifs: ainsi les entreprises "osent dévoiler une partie de leurs perspectives pour 2013 et appuient leur confiance par une politique de dividende en hausse".

Par ailleurs, "dans l’environnement de chasse à la dette, toutes celles qui ont pu communiquer sur le fait de baisser leur endettement de manière pérenne, avec une logique au service de leur croissance, ont globalement été saluées par le marché".

Bertrand Lamielle cite trois exemples: Lafarge, Veolia…et Carrefour.

A lire également

>> CAC 40: les gagnants et les perdants de 2012

BFMbusiness.com