BFM Patrimoine

La Bourse de Paris termine la semaine en hausse (+0,19%)

La Bourse de Paris a terminé la semaine dans le vert.

La Bourse de Paris a terminé la semaine dans le vert. - -

Le CAC40 a clôturé en légère hausse, ce vendredi 15 novembre. La semaine boursière a surtout été marquée par l'engagement de la future présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, à œuvrer pour une reprise solide.

Le CAC40 finit la semaine sur une bonne note. Ce vendredi 15 novembre, l'indice phare de la Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,19% à 4.292 points.

Au final, le CAC40 a pris 0,75% par rapport à la clôture de vendredi 8 novembre. Globalement, la Bourse de Paris a connu une semaine plutôt calme.

Lundi 11 novembre, jour férié en France, la cote parisienne a connu une séance atone, de nombreux opérateurs ne travaillant pas. Elle a ensuite enchaîné deux journées dans le rouge, mardi (-0,61%) à et mercredi (-0,56%), dans de faibles volumes d'échanges.

Les marchés dopés par Janet Yellen

Le point d'orgue a été atteint jeudi. La fin de la séance a, en effet été marquée par le discours de la future présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, devant le Sénat américain.

La banquière centrale, qui prendra ses fonctions le 31 janvier prochain, a rassuré les marchés en affirmant être "déterminée à favoriser une reprise économique solide" aux Etats-Unis. Elle a également assuré que les avantages du plan de soutien de la Fed à l'économie étatsunienne "dépassent leurs inconvénients".

La Fed injecte, chaque mois, 85 milliards de dollars d'argent frais dans l'économie américaine via des rachats de dettes souveraines et hypothécaires. Cet apport massif de liquidités a pour effet de maintenir les taux bas et, in fine, de soutenir la reprise.

Depuis de nombreuses semaines, les marchés ne cessent de s'interroger sur une prochaine diminution de ces rachats d'actifs. Le discours de Janet Yellen a ainsi dissipé leurs doutes et les a rassurés. Jeudi, le CAC40 a ainsi connu sa plus belle hausse de la semaine (+1,04%).

Vendredi, la Bourse de Paris est restée sur l'impression laissée par la future présidente de la Fed. De mauvais indicateurs américains ont montré que la reprise américaine marque le pas, renforçant la thèse comme quoi la Fed ne va pas modifier son action.

Julien Marion