BFM Patrimoine

L'Ouganda étudie les projets de Total et Tullow pour 10 champs pétroliers

BFM Patrimoine

KAMPALA, Ouganda (Dow Jones)--Le gouvernement ougandais a indiqué lundi avoir reçu des demandes de développement de dix champs pétroliers situés dans le bassin du lac Albert, alors que le pays cherche à commercialiser ses vastes ressources pét

KAMPALA, Ouganda (Dow Jones)--Le gouvernement ougandais a indiqué lundi avoir reçu des demandes de développement de dix champs pétroliers situés dans le bassin du lac Albert, alors que le pays cherche à commercialiser ses vastes ressources pétrolières.

Ernest Rubondo, responsable du département Production et exploration pétrolières au sein du ministère ougandais de l'Energie, a indiqué que la procédure d'évaluation des projets de développement des champs et des rapports sur les réservoirs de pétrole soumis par les groupes britannique Tullow Oil (TLW.LN) et français Total (FP.FR) était entrée dans sa phase finale.

Le développement des gisements d'or noir constitue une étape décisive pour le secteur pétrolier ougandais, alors que la commercialisation des réserves est reportée depuis plusieurs années en raison, principalement, de différends au sujet des plans de développement des sites et de questions fiscales.

"Tullow [...] a jusqu'à présent soumis des plans de développement et des rapports sur les réservoirs de pétrole pour huit découvertes [...]. Le gouvernement a examiné ces documents et a entamé des discussions avec Tullow concernant leur contenu", a indiqué Ernest Rubondo dans un communiqué.

Des représentants du groupe britannique n'étaient pas en mesure de commenter l'information dans l'immédiat.

Un représentant du ministère de l'Energie et du Développement des minéraux a précisé que la plupart des licences seraient probablement approuvées au cours du premier semestre 2014.

En 2013, Kampala s'est finalement mis d'accord avec les compagnies pétrolières sur la construction d'une raffinerie de 60.000 barils par jour, mettant ainsi fin à un blocage qui a duré près de deux ans. En septembre, l'Ouganda a délivré sa première license de production pétrolière au chinois Cnooc (CEO), qui devrait commencer à extraire 30.000 à 40.000 barils de brut par jour du champ de Kingfisher vers 2017-2018.

Cnooc, Tullow et Total devraient investir, ensemble, 12 milliards de dollars pour développer les champs pétroliers ougandais d'ici à 2017.

Les réserves de brut du pays sont estimées à 3 milliards de barils.

-Nicholas Bariyo, Dow Jones Newswires

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

January 06, 2014 06:41 ET (11:41 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-