BFM Patrimoine

L'Oréal confirme ses objectifs 2013 après la hausse de sa marge d'exploitation au S1

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--L'Oréal (OR.FR) a confirmé jeudi tabler sur une croissance supérieure à celle du marché mondial des cosmétiques pour l'ensemble de l'année 2013, après avoir vu son résultat net augmenter de 5,2% au premier semestre. Pour l

PARIS (Dow Jones)--L'Oréal (OR.FR) a confirmé jeudi tabler sur une croissance supérieure à celle du marché mondial des cosmétiques pour l'ensemble de l'année 2013, après avoir vu son résultat net augmenter de 5,2% au premier semestre.

Pour les six premiers mois de l'année, le résultat net du géant des cosmétiques s'est inscrit à 1,7 milliard d'euros, contre 1,62 milliard au cours de la période correspondante de 2012. Hors éléments non récurrents, son résultat a augmenté de 7,9% à 1,78 milliard d'euros.

Le résultat d'exploitation a pour sa part progressé de 7,7% à 2,04 milliards d'euros. Avec une amélioration de la rentabilité de 50 points de base, il s'établit à 17,4% du chiffre d'affaires, "c'est-à-dire à un niveau record sur un semestre", a souligné L'Oréal.

"La marge brute, à 8,41 milliard d'euros, ressort à 71,7% du chiffre d'affaires, à comparer à 71% au premier semestre 2012, soit une amélioration de 70 points de base", a ajouté le groupe.

"La compétitivité du groupe s'est encore améliorée, se traduisant par des gains de parts de marché dans l'ensemble des divisions et des zones", a indiqué son PDG, Jean-Paul Agon, cité dans un communiqué.

"Nous confirmons nos objectifs pour 2013 et restons confiants dans la capacité du groupe à surperformer de nouveau le marché et à réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires, des résultats et de la rentabilité", a-t-il ajouté.

A la mi-juillet, le groupe a annoncé que son chiffre d'affaires, porté par la robustesse des marchés émergents, avait progressé de 4,7% à 11,7 milliards d'euros au premier semestre. La croissance organique s'est établie à 5,4%, atténuée par un effet de changes négatif.

Le deuxième trimestre avait été marqué par un ralentissement de la croissance organique des ventes aux Etats-Unis, à 4,5% contre 6,3% au cours des trois premiers mois de l'année. L'environnement est resté difficile en Europe, avec une croissance de 1,7%. Les "nouveaux marchés" comme l'Amérique latine et l'Asie ont de leur côté bénéficié d'une croissance de 10,3%.

Les résultats de L'Oréal sont publiés alors que le président de Nestlé (NESN.VX) a indiqué dans un article paru ce jeudi que le géant suisse de l'agroalimentaire se laissait plusieurs options pour sa participation dans le groupe français de cosmétiques, mais ne prolongerait pas l'accord conclu avec la famille Bettencourt.

Le pacte d'actionnaires de dix ans conclu entre Nestlé, qui détient 29,8% de L'Oréal, et la famille Bettencourt, qui en détient 30,5%, arrivera à expiration en avril 2014. Selon cet accord, la partie qui décide de céder sa part dans L'Oréal doit donner en priorité à l'autre partie la possibilité de la racheter.

L'approche de la date d'expiration alimente les spéculations sur une cession de participation.

"Le droit de préemption ne sera pas prolongé, c'est très clair", a déclaré Peter Brabeck-Lethmathe au quotidien suisse Handelszeitung.

Depuis le début de l'année, le titre L'Oréal s'inscrit en progression de 16,7% à 122,40 euros.

-Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@dowjones.com

(Thomas Varela et John Revill ont contribué à cet article).

(END) Dow Jones Newswires

August 29, 2013 12:27 ET (16:27 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-