BFM Patrimoine

L'OFCE s'alarme des effets dévastateurs des politiques d'austérité

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Les politiques d'austérité menées en France et en Europe risquent d'aggraver la crise et de plonger la zone euro "dans une spirale de rigueur et de récession", a averti jeudi l'OFCE, l'Observatoire français des conjo

PARIS (Dow Jones)--Les politiques d'austérité menées en France et en Europe risquent d'aggraver la crise et de plonger la zone euro "dans une spirale de rigueur et de récession", a averti jeudi l'OFCE, l'Observatoire français des conjonctures économiques, prônant plutôt un étalement sur plusieurs années des réformes visant à maîtriser les déficits.

"Les politiques d'austérité engagées en Europe depuis 2011, voire 2010, sont en train de conduire à une débâcle", a expliqué Xavier Timbeau, directeur du département Analyse et prévision de l'OFCE, pour qui la situation actuelle "n'est pas une nouvelle récession, mais la continuité de [la crise de] 2008-2009".

L'OFCE fait remarquer que les différentes institutions internationales, comme le Fonds monétaires international ou l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) réduisent depuis plusieurs trimestres leurs prévisions de croissance. "L'impact de l'austérité a été sous-évalué par les gouvernements [et] les grandes institutions", a déclaré Xavier Timbeau au cours d'une conférence de presse.

Les perspectives économiques pour 2012 et 2013 publiées jeudi par l'OFCE sont alarmantes.

La France devrait connaître une croissance nulle en 2013 - alors que le budget du gouvernement est basé sur une prévision de 0,8% - après un taux de croissance positif de 0,1% en 2012, contre 1,7% en 2011. L'Allemagne, première économie européenne, verrait sa croissance ralentir à 0,6% en 2013, contre 0,8% en 2012 et 3,1% en 2011.

En Italie, le taux de croissance devrait reculer de 1,1% l'an prochain, après s'être replié de 2,4% en 2012, contre une croissance de 0,5% en 2011. L'Espagne connaîtrait une contraction de son activité économique de 1,2% en 2013, contre un repli de 1,4% en 2012, alors que la croissance atteignait encore 0,4% en 2011.

La zone euro devrait voir son taux de croissance reculer à -0,1%, après -0,5% cette année, contre +1,5% en 2011.

En France, "On n'atteindra pas [l'objectif de réduction du déficit] de 3% en 2013", a déclaré Eric Heyer, pour qui la question est de savoir si le gouvernement "s'accrochera coûte que côute" à cet objectif symbolique.

Le président de la République, François Hollande, a confirmé mercredi l'objectif de réduction du déficit français à 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2013. Le chef de l'Etat a déclaré que "la sortie de crise de l'euro, nous en sommes près, tout près", dans un entretien accordé à plusieurs quotidiens européens dont Le Monde. "Le pire - c'est-à-dire la crainte d'un éclatement de la zone euro est passé", a assuré François Hollande, alors que s'ouvre jeudi soir un sommet de l'Union européenne à Bruxelles.

L'OFCE estime que ces politiques d'austérité budgétaire sont contre-productives, au niveau national, mais aussi pour l'ensemble des pays de la zone euro, par effet de contagion.

"Tempérer l'austérité, c'est laisser le temps aux économies de récupérer", a expliqué Xavier Timbeau, en appelant les dirigeants européens à "ne pas faire une austérité hystérique mais, au contraire, une austérité bien tempérée".

Dans son étude, l'OFCE estime qu'une part de la solution consisterait à appliquer le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) "avec intelligence", en étalant les réformes sur plusieurs années.

L'OFCE juge que lutter contre l'endettement excessif et les déficits est légitime et nécessaire. "Les plans d'austérité ont sans doute permis d'éviter de rester dans une dynamique de crise du type de celle de 1929", a expliqué Eric heyer, directeur adjoint département Analyse et Prévision.

Mais "les politiques de sortie de crise sont arrivées trop tôt" et ont "cassé une reprise spontanée qui était probable", a ajouté Eric Heyer.

-Marc Daniel, Dow Jones Newswires; marc.daniel@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

October 18, 2012 08:37 ET (12:37 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-