BFM Patrimoine

L'ISDA publie deux notes de recherche sur la valeur des produits dérivés négociés de gré à gré

BFM Patrimoine
L'International Swaps and Derivatives Association, inc. (ISDA) publie aujourd'hui deux notes de recherche à l'occasion de sa 29e assemblée générale annuelle qui se tient à Munich, qui soulignent la valeur des marchés

L'International Swaps and Derivatives Association, inc. (ISDA) publie aujourd'hui deux notes de recherche à l'occasion de sa 29e assemblée générale annuelle qui se tient à Munich, qui soulignent la valeur des marchés de produits dérivés financiers négociés de gré à gré (OTC, également appelé « hors cote »).

The Value of OTC Derivatives: Case Study Analyses of Hedges by Publicly Traded Non-Financial Firms (La valeur des produits dérivés de gré à gré : analyses de cas d'arbitrages réalisés par des sociétés non financières cotées en bourse) est le fruit du travail d'Ivilina Popova, professeur agrégé du département finance et économie de l'université d'État du Texas, et du docteur Betty J Simkins, professeur de finance et titulaire de la chaire de commerce de Williams Companies à l'université d'État de l'Oklahoma.

Cette étude examine la valeur des produits dérivés négociés de gré à gré pour les sociétés non financières cotées en bourse. S'appuyant sur les travaux de recherche universitaire antérieurs, les auteurs se sont penchés sur l'étude de quatre cas. Pour chaque cas étudié, les auteurs ont travaillé sur la base d'exemples réels de produits dérivés négociés de gré à gré utilisés par des entreprises non financières, mais en reproduisant les arbitrages réalisés sur le marché hors cote sur la base d'alternatives fondées sur des instruments cotés en Bourse.

Selon les termes de cette note : « … les avancées dans le domaine des instruments dérivés de taux d'intérêt, de devises et de matières premières et les applications de gestion du risque qui en résultent donnent aux entreprises américaines la possibilité de se développer mondialement, de devenir plus concurrentielles et prospères à l'international, de réaliser leurs stratégies d'entreprise et d'atteindre leurs objectifs, malgré les volatilités régnant sur le marché. La recherche universitaire démontre que les produits dérivés aident également à réduire le coût du capital des sociétés non financières, ce qui engendre une augmentation de la valeur de l'entreprise. Globalement, le succès des sociétés non financières dans leur gestion des risques profite à la macro-économie et peut aider à réduire le risque systémique. »

La note de recherche comporte plusieurs conclusions importantes, notamment :

  • Des alternatives cotées en bourse appropriées pour se substituer aux produits d'arbitrage du marché hors cote ne sont pas toujours disponibles ;
  • Les instruments de couverture négociés de gré à gré peuvent s'avérer plus efficaces que leurs équivalents cotés en bourse ;
  • Les instruments de couverture négociés de gré à gré peuvent réduire la volatilité des résultats par rapport à leurs équivalents cotés en bourse ;
  • L'évaluation au prix de marché et tout critère de marge potentielle peuvent avoir un impact sur la liquidité des sociétés non financières et grever le coût des opérations ;
  • Les produits dérivés négociés en bourse peuvent aboutir à une inefficacité accrue et risquent de ne pas satisfaire aux exigences de la norme de comptabilité financière FAS 133 « Hedge accounting » (norme relative à la comptabilisation des opérations d'arbitrage).

L'étude de l'ISDA intitulée « Size and Uses of the Non-cleared Derivatives Market » (Taille et usages du marché des produits dérivés non compensés), s'intéresse particulièrement au marché des produits dérivés de taux d'intérêt (IRD) et examine le champ du segment non compensé et les instruments qu'il englobe. Par ailleurs, la note de recherche analyse différentes études de cas décrivant des usages courants de ces produits par les utilisateurs de produits dérivés à des fins de gestion des risques.

Parmi les conclusions de cette note figurent notamment :

  • Le secteur des produits dérivés a fait d'énormes progrès vers la compensation centralisée, avec 65 % de l'encours notionnel des produits dérivés de taux d'intérêt compensé à la fin de l'année 2013 ;
  • Pour autant, une part importante du marché des IRD reste actuellement non compensable. Cela vaut pour les « swaptions » (options de swap de taux d'intérêt négociées de gré à gré, avec un encours notionnel de 30 trillions de $), les swaps de devises (12 trillions de $) et les swaps indexés sur l'inflation (3 trillions de $). Une part supplémentaire du marché IRD représentant un encours notionnel de 8 trillions de $ comprend des transactions dans des produits qui sont compensables, mais libellés dans des devises qui ne le sont pas ;
  • Les produits dérivés non compensables représentent une valeur sociale importante. Ils sont largement utilisés par les entreprises, les fonds de pension, les compagnies d'assurance et les banques de détail à des fins de gestion des risques. Sans produits dérivés non compensables, les utilisateurs de ces produits peuvent être confrontés à une plus grande volatilité des résultats en raison de leur incapacité à satisfaire aux obligations comptables applicables aux opérations d'arbitrage, ou être dans l'impossibilité de contrebalancer le risque lié au taux d'intérêt, à l'inflation et à la longévité, posé par les engagements de retraite ou d'assurance à long terme.

The Value of OTC Derivatives: Case Study Analyses of Hedges by Publicly Traded Non-Financial Firms et Size and Uses of the Non-cleared Derivatives Market sont disponibles à la section Recherche du site Web de l'ISDA sous le menu Études.

À propos de l'ISDA

Depuis 1985, l'ISDA s'efforce de rendre plus sûrs et plus efficaces les marchés mondiaux des dérivés négociés de gré à gré (OTC). Aujourd'hui, l'ISDA compte plus de 800 institutions membres dans 64 pays. Ces membres incluent un vaste éventail de participants au marché des dérivés négociés de gré à gré, notamment des entreprises, des gestionnaires d'actifs, des entités gouvernementales et supranationales, des compagnies d'assurance, des sociétés du secteur de l'énergie et des matières premières, ainsi que des banques internationales et régionales. En plus des participants au marché, ses membres incluent également des composants clés de l'infrastructure du marché des produits dérivés, notamment des Bourses, des chambres de compensation et des dépositaires, ainsi que des cabinets d'avocats, des cabinets comptables et d'autres prestataires de services. De plus amples renseignements à propos de l'ISDA et de ses activités sont disponibles sur le site Web de l'association : www.isda.org.

ISDA® est une marque déposée de l'Association Internationale des Swaps et Dérivés (ISDA)

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Demandes d'informations presse :
ISDA Munich AGM Office
Lauren Dobbs, +49 89 9264 9370
ldobbs@isda.org
ou
ISDA Munich AGM Office
Nick Sawyer, +49 89 9264 9370
nsawyer@isda.org
ou
ISDA Hong Kong
Donna Chan, +852 9312 1311
dchan@isda.org

Business Wire