BFM Patrimoine

Kaspersky Lab + Pourquoi ne pas choisir sa destination de vacances autrement, avec Kaspersky Lab

BFM Patrimoine
COMMUNIQUE DE PRESSE Pourquoi ne pas choisir sa destination de vacances autrement, avec Kaspersky Lab Les chiffres de KSN[1] permettent à Kaspersky Lab de lister les pays en fonction de l'exposition des ordinateurs des utilisateurs aux risques d

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pourquoi ne pas choisir sa destination de vacances autrement, avec Kaspersky Lab

Les chiffres de KSN[1] permettent à Kaspersky Lab de lister les pays en fonction de l'exposition des ordinateurs des utilisateurs aux risques d'infections locales.

Selon l'étude publiée en mai 2013, le Japon et le Danemark se classent comme les destinations les plus sûres

Rueil-Malmaison - 12 juillet 2013 - Face aux menaces toujours aussi nombreuses (phishing, spam, menaces informatiques.) et la monétisation des données personnelles des internautes, les français sont de plus en plus conscients de la nécessité de protéger leurs données. Selon une étude OpinionWay pour Le Figaro[2], 98% des français estiment que la protection des données personnelles et le respect de leur vie privée sont des enjeux importants et 55% d'entres eux estiment que la protection de leurs données est de moins en moins garantie.

A l'heure des départs en vacances, les français ont plébiscité des destinations nationales à 70%[3] et pour les rares vacanciers partant hors de l'hexagone, le choix s'est porté sur l'Espagne et le Portugal en tête. Et si pour protéger leurs données personnelles, les français choisissaient leurs destinations estivales en fonction du niveau d'infection informatique locale ?

Le rapport trimestriel de Kaspersky Lab[4] établit, grâce aux données recueillies par le réseau Kaspersky Security Network (KSN), un classement des pays face aux risques d'infection. Il est basé sur la fréquence de déclenchement de la suite de sécurité Kaspersky chez les utilisateurs du logiciel dans chacun des pays au cours du trimestre.

D'après l'étude publiée en mai 2013, le Japon arrive en tête des pays les plus sûrs face aux infections locales.

Voici d'ailleurs le Top 10 des pays les plus sûrs en matière d'infection locale :

Japon
9,10%
Danemark
12,10%
Finlande
13,60%
Suède
14,60%
République tchèque
14,80%
Suisse
15,10%
Irlande
15,20%
Pays-Bas
16,20%
Nouvelle-Zélande
16,60%
Norvège
16,80%

La France, quant à elle, se positionne dans le groupe de « niveau d'infection moyen » avec une moyenne de 23,4% au premier trimestre 2013.

41 pays sont classés « niveau d'infection élevé ».

En queue de peloton ce trimestre, le Bangladesh et le Vietnam, qui constituent à eux deux le « niveau maximum d'infection ».

Toute l'étude avec les statistiques en temps réel : http://www.securelist.com/en/statistics#/en/map/oas/month

Et avant de partir, ne pas oublier de

  1. réaliser les mises à jour des logiciels, car ne pas mettre à jour sa machine peut-être comparé à partir en vacances en laissant porte d'entrée et fenêtres ouvertes !
  2. sauvegarder ses fichiers, photos, documents et messages qui ont trop de valeur pour être définitivement perdus 
  3. supprimer les données bancaires et sensibles enregistrées sur les smartphones, ordinateurs et tablettes qui seront du voyage
  4. changer ses mots de passe, utiliser des codes de verrouillages compliqués. Il s'agit d'une étape importante à effectuer régulièrement. Le mot de passe idéal doit être long, associer chiffres, lettres et symboles et ne pas sortir du dictionnaire !
  5. noter le numéro « IMEI » du téléphone (la carte d'identité de l'appareil) pour le bloquer en cas de vol et le faire déconnecter par son opérateur
  6. protéger au maximum ses identifiants d'accès aux réseaux sociaux, notamment en donnant des réponses introuvables sur le net aux questions de confirmation
  7. prévenir ses proches et amis de son voyage. Pour éviter l'usurpation d'identité en cas d'absence, penser à bien prévenir ses proches et amis de sa destination. De nombreuses personnes se font prendre au piège chaque année : elles reçoivent un message anxiogène d'un proche qui demande de l'aide en urgence. Une fois l'argent versé, elles se rendent vite compte que le proche en question n'était pas du tout là où l'on pensait et surtout qu'il n'a couru aucun danger. 
  8. installer une application de sécurité sur sa tablette et son smartphone. Il faut qu'elle puisse détecter les applications malveillantes et qu'elles puissent vous retrouver votre smartphone en cas de vol. Kaspersky Security for Android par exemple est idéal pour ces taches.

À propos de Kaspersky Lab

Kaspersky Lab est l'un des plus grands fournisseurs mondial de solutions de sécurité informatique. La société est classée parmi les 4 premiers fournisseurs de solutions de sécurité informatique pour les particuliers*.

Tout au long de ses 15 ans d'expérience, Kaspersky Lab a su rester un acteur innovant sur le marché de la sécurité informatique et fournit aujourd'hui des solutions de sécurité efficaces pour les particuliers, les PME et les grands comptes.

La société opère actuellement dans près de 200 pays et territoires, offrant une protection à plus de 300 millions d'utilisateurs à travers le monde.

* La société a été classée quatrième dans le classement IDC Worldwide Endpoint Security Revenue by Vendor, 2010. Ce classement a été publié dans le rapport d'IDC Worldwide IT Security Products 2011-2015 Prévisions et parts de marché des fournisseurs 2010 - décembre 2011. Le rapport classe les éditeurs de logiciels selon les revenus des ventes de solutions de sécurité en 2010.

Pour en savoir plus www.kaspersky.com/fr/
Pour plus d'informations sur l'actualité virale : http://www.securelist.com
Salle de presse virtuelle Kaspersky Lab : http://newsroom.kaspersky.eu/fr/

Contacts presse :

Agence onechocolate

Edouard Fleuriau Chateau / Morgane Rybka

edouardfc@onechocolatecomms.fr

morganer@onechocolatecomms.fr

Tél. +33 1 41 3 75 16/06

© 2013 Kaspersky Lab. Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. Les seules garanties associées aux produits et services Kaspersky Lab figurent dans les clauses de garantie qui accompagnent lesdits produits et services. Le présent document ne peut être interprété en aucune façon comme constituant une garantie supplémentaire. Kaspersky Lab décline toute responsabilité liée à des erreurs ou omissions d'ordre technique ou éditorial pouvant exister dans ce document.

[1] Ces données ont été recueillies en toute confidentialité avec l'accord des participants du réseau Kaspersky Security Network (KSN), qui réunit des millions d'utilisateurs des produits de Kaspersky Lab à travers le monde. KSN collecte automatiquement des informations sur les tentatives d'infection, de téléchargement et de lancement de programmes suspects sur les ordinateurs des utilisateurs. Ces informations sont ensuite utilisées aux fins d'analyse par les serveurs centraux de Kaspersky Lab.

[2] Selon l'étude OpinionWay pour Le Figaro intitulée « Perception de la vie numérique et de la protection des données personnelles sur Internet » parue en juin 2013

[3] Réalisée en ligne par Harris Interactive pour Sunweb Vacances du 21 au 24 juin dernier auprès d'un échantillon de 1 670 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus.

[4] Etude Kaspersky Lab « Développement des menaces informatiques au premier trimestre 2013 » publiée en mai 2013 http://www.viruslist.com/fr/analysis?pubid=200676323#18 -

Copyright Thomson Reuters

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/156733/R/1716139/570420.pdf

Ce communiqué de presse est diffusé par Thomson Reuters. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1716139]

COMMUNIQUE DE PRESSE (PDF)

Thomson Reuters ONE