BFM Patrimoine

INNATE PHARMA : Résultats 2013 : Renforcement de la trésorerie à 41,3 millions d'euros au 31 décembre 2013

BFM Patrimoine

Placement privé de 20,3 millions d'euros effectué auprès d'investisseurs spécialisés basés aux États-Unis   Consommation de trésorerie stable  Acquisition en février 2014 de l'anti-NKG2A, un anticorps thérapeutique  « first-in-
  • Placement privé de 20,3 millions d'euros effectué auprès d'investisseurs spécialisés basés aux États-Unis
  • Consommation de trésorerie stable
  • Acquisition en février 2014 de l'anti-NKG2A, un anticorps thérapeutique « first-in-class » prêt à entrer en essais cliniques de Phase II 
  • IPH4102 en bonne voie pour entrer en essai clinique début 2015

Marseille, le 11 février 2014

Innate Pharma SA (Euronext Paris: FR0010331421 - IPH), la société de l'immunité innée développant des médicaments innovants contre le cancer et les maladies inflammatoires, annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour 2013. Les états financiers consolidés sont joints au présent communiqué.

Hervé Brailly, président du directoire d'Innate Pharma, déclare : « Nous avons cette année avancé et consolidé notre portefeuille. Nos programmes, qu'ils soient en partenariat ou propriétaires, ont progressé en 2013. Nous avons également augmenté notre visibilité et attiré de nouveaux investisseurs. Notre trésorerie s'en est trouvée renforcée ainsi que notre valorisation boursière, nous donnant de nouveaux moyens pour consolider notre portefeuille en immuno-oncologie. Ceci s'est notamment traduit par la récente acquisition de l'anti-NKG2A, un programme d'anticorps first-in-class, prêt à entrer en Phase II.

Nous avons désormais deux programmes d'immuno-oncologie au stade clinique, l'un licencié au leader du domaine, Bristol-Myers Squibb, et l'autre, propriétaire, que nous voulons avancer par nos propres moyens. De plus, l'anticorps cytotoxique IPH4102 devrait être en clinique début 2015 et nous avons un portefeuille d'actifs précoces, dont notre programme d'anticorps anti-MICA, récemment annoncé.

Nous avons des étapes cliniques importantes en 2014 et 2015, ce qui rendra la période passionnante».

Une conférence téléphonique se tiendra aujourd'hui à 10h30
au numéro suivant : +33 (0)1 70 77 09 39
Vous pourrez réécouter la conférence pendant 3 mois
au +33 (0)1 72 00 15 00 - Numéro d'accès: 285823#

Principaux éléments financiers :

Les éléments clés des résultats annuels 2013 sont les suivants :

  • Des produits opérationnels s'élevant à 16,7 millions d'euros (contre 14,3 millions d'euros en 2012) provenant principalement des accords de collaboration et du crédit impôt recherche ; 
  • Des charges opérationnelles s'élevant à 19,4 millions d'euros (contre 17,7 millions d'euros en 2012), dont près de 80% consacrés à la recherche et au développement ;
  • Une perte nette s'élevant à 2,9 millions d'euros (contre 3,2 millions d'euros en 2012);
  • Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et instruments financiers courants s'élevant à 41,3 millions d'euros au 31 décembre 2013. A la même date, les dettes financières s'élevaient à 4,8 millions d'euros.

Le tableau suivant résume le compte de résultat consolidé de la Société aux normes internationales IFRS pour l'exercice fiscal 2013, avec un comparatif sur l'exercice 2012 :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros (normes IFRS)
2013
2012

Revenus des accords de collaboration et de licence
12 469
10 377
Financements publics des dépenses de recherche
4 182
3 905
Produits opérationnels
16 652
14 282

Dépenses de recherche et développement
(15 131)
(13 417)
Frais généraux
(4 313)
(4 251)
Charges opérationnelles nettes
(19 444)
(17 668)

Résultat opérationnel / (perte)
(2 793)
(3 386)
Résultat financier net
146
556
Plus-value de cession, Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence
(245)
(371)

Résultat net / (perte)
(2 892)
(3 199)

Les états financiers annuels consolidés au 31 décembre 2013 ainsi que la discussion sur ces résultats sont présentés en annexe, à la fin de ce document.

Revue du portefeuille de candidats-médicament :

Lirilumab (anticorps anti-KIR), licencié à Bristol-Myers Squibb :

En 2013, les trois essais cliniques initiés avec lirilumab (IPH2102/BMS986015) en 2012 ont continué à recruter des patients.

L'essai de Phase II randomisé et contrôlé par placebo testant lirilumab en traitement de maintenance chez des patients âgés atteints de leucémie aigüe myéloïde (« LAM ») en première rémission complète (essai IPH2102-201, « EffiKIR ») recrute conformément aux anticipations. En septembre, le comité de revue des données et de la tolérance (Data and Safety Monitoring Board, « DSMB ») a effectué sa première évaluation de l'étude EffiKIR et recommandé à l'unanimité la poursuite de l'essai sans modification. Les deux essais de Phase I testant lirilumab en combinaison, respectivement avec ipilimumab et nivolumab, dans les tumeurs solides sont en cours.

En 2013, plusieurs posters portant sur le programme anti-KIR ont été présentés, et notamment trois au 55ème congrès annuel de l'ASH (American Society of Hematology, 7-10 décembre 2013). Deux d'entre eux portaient sur des essais cliniques avec IPH2101, la version hybridome de l'anticorps anti-KIR, dont une extension de la Phase I menée en leucémie aigüe myéloïde et une Phase I testant la combinaison de IPH2201 et de lénalidomide dans le myélome multiple en rechute. Le dernier poster présentait des résultats précliniques démontrant l'amélioration de l'efficacité d'un anticorps cytotoxique quand il est combiné à un anticorps anti-KIR. Un article dans le journal Blood reportant ces données de combinaison a été publié en décembre.

IPH2201 (anticorps anti-NKG2A):

Le 5 février 2014, Innate Pharma SA et Novo Nordisk A/S ont annoncé qu'Innate Pharma avait acquis auprès de Novo Nordisk A/S les droits de développement et de commercialisation du candidat anti-NKG2A et que Novo Nordisk A/S renforçait sa participation au capital d'Innate Pharma.

IPH2201 est un anticorps immunomodulateur « first-in-class » ayant été testé dans un essai clinique de Phase I chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et qui a démontré une bonne tolérance en voies intraveineuse et sous-cutanée, en injection unique ou multiple.

NKG2A est un récepteur inhibiteur des cellules NK et T, ayant un potentiel de développement dans l'inflammation et le cancer. Innate Pharma développera en priorité l'anti-NKG2A en immuno-oncologie ; le démarrage du programme clinique dans le cancer est attendu en 2014.

En contrepartie de la licence de l'anti-NKG2A à Innate Pharma, Novo Nordisk recevra 2 millions d'euros et 600 000 actions Innate Pharma. Novo Nordisk sera éligible à un total de 20 millions d'euros à l'enregistrement du produit et à des redevances assises sur les ventes futures. Ces redevances seront inférieures à 10% et augmenteront avec les ventes. L'acquisition des actions Innate Pharma est soumise à l'approbation des actionnaires d'Innate Pharma. Une assemblée générale des actionnaires sera convoquée au 27 mars 2014.

Novo Nordisk A/S avait pris l'anti-NKG2A en licence auprès d'Innate Pharma en 2006 dans le cadre d'un accord de recherche et de collaboration de plusieurs années entre les deux Sociétés et incluant l'anti-KIR, l'anti-NKG2D en plus de l'anti-NKG2A. Cette licence initiale incluait des paiements d'étapes pour un total de 25 millions d'euros et des redevances sur les ventes futures, inférieures à 10%.

IPH4102, anti-KIR3DL2 :

IPH4102 est un anticorps cytotoxique « first-in-class » développé dans certains cancers exprimant KIR3DL2, dont le syndrome de Sézary et le mycosis fongoïde transformé, des formes agressives de lymphomes T cutanés. En 2013, un candidat anticorps a été sélectionné et qualifié pour le démarrage du développement préclinique réglementaire

[2]

. Une

demande d'autorisation d'essai clinique de Phase I est envisagée fin 2014 pour le démarrage d'un premier essai début 2015.

IPH43, anticorps anti-MICA :

Un nouveau programme d'anticorps anti-MICA en oncologie a été initié en 2013. MICA est le ligand du récepteur activateur NKG2D sur les cellules NK. Il est spécifiquement exprimé par les cellules tumorales dans de nombreuses indications de tumeurs solides ayant une forte prévalence comme le sein, le poumon ou le cancer colorectal. C'est une molécule hautement polymorphique et Innate Pharma a généré un panel d'anticorps reconnaissant ses différentes formes avec une haute affinité. Ces anticorps vont maintenant être testés et optimisés afin de sélectionner le meilleur candidat pour le développement.

Technologie de couplage d'anticorps :

En octobre, Innate Pharma a presenté une nouvelle technologie

de couplage permettant de générer des anticorps couplés à des toxines (ADC

[3]

) homogènes.

Cette technologie adresse une des limitations dans le développement des ADC : obtenir dans un temps rapide des ADC homogènes sur la base d'une modification minimale du procédé de fabrication. La technologie d'Innate, validée dans des modèles précliniques, pourrait être utilisée pour un large spectre de cibles et de toxines, actuelles et à venir et ouvrir de nouvelles opportunités de partenariats et d'extension du portefeuille de candidat-anticorps de a Société.

Augmentation de capital en novembre 2013 :

En novembre 2013, Innate Pharma a procédé à un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels spécialisés dans son secteur d'activité et basés aux États-Unis. Le produit brut de l'émission s'élève à 20,3 millions d'euros. 7,6 millions de nouvelles actions ont été souscrites, à un prix de souscription de 2,67 euros par action, sans décote par rapport à la moyenne pondérée par les volumes des cours de l'action Innate Pharma des trois dernières séances de bourse précédant la fixation du prix le 19 novembre 2013. Le placement a été effectué intégralement auprès d'investisseurs américains de premier plan dont des fonds gérés par QVT Financial LP et le fond Redmile Group. Au travers de ce placement, OrbiMed a acquis plus de 5% du capital de la Société.

Nomination :

En octobre 2013, Innate Pharma a annoncé la nomination de Nicolai Wagtmann au poste de Directeur Scientifique et au Directoire de la Société. Nicolai Wagtmann était jusqu'à présent Vice-Président R&D chez Novo Nordisk A/S, responsable de la recherche pour les maladies inflammatoires. François Romagné, co-fondateur, Directeur Scientifique et membre du Directoire de la Société depuis sa création, a rejoint le Comité Scientifique d'Innate Pharma.

À propos d'Innate Pharma :

Innate Pharma S.A. est une société biopharmaceutique développant des candidats médicaments d'immunothérapie innovants pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires.

La Société est spécialisée dans le développement d'anticorps monoclonaux « first-in-class » ciblant des récepteurs et des voies de régulation du système immunitaire inné. Trois candidat-médicaments issus de la recherche d'Innate sont aujourd'hui en essais cliniques, dont deux développés par les partenaires de la Société, Bristol Myers Squibb et Novo Nordisk A/S.

Cotée sur Euronext Paris et basée à Marseille, Innate Pharma comptait 84 collaborateurs au 30 décembre 2013.

Pour plus d'information, retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com

Informations pratiques :

Code ISIN
Code mnémonique
FR0010331421
IPH

Disclaimer :

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d'aléas et d'incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de Innate Pharma et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence déposé auprès de l'AMF et disponible sur les sites Internet de l'AMF (http://www.amf-france.org) et de Innate Pharma (www.innate-pharma.com).

Le présent communiqué, et les informations qu'il contient, ne constitue ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription, des actions Innate Pharma dans un quelconque pays.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

Innate Pharma
ATCG Press
Laure-Hélène Mercier
Director, Investor Relations
Marielle Bricman

Tel.: +33 (0)4 30 30 30 87
Mob.: +33 (0)6 26 94 18 53
investors@innate-pharma.com
mb@atcg-partners.com

ANNEXES

Innate Pharma SA

Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins du dépôt de document de référence. Les états financiers au 31 décembre 2013 ont été arrêtés par le Directoire le 10 février 2014. Ils ont été revus par le Conseil de Surveillance le 10 février 2014 et seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires le 27 mars 2014.

Le rapport financier annuel d'Innate Pharma, inclus dans le document de référence, sera mis à disposition au second trimestre 2014.

Bilan
(en milliers d'euros)

Au 31 décembre

2013
2012
Actif

Actif courant

Trésorerie et équivalents de trésorerie
38 360
30 584
Instruments financiers courants
2 989
2 032
Créances courantes
8 002
8 381
Total actif courant
49 350
40 997

Actif non courant

Immobilisations corporelles et incorporelles
6 258
6 824
Participations comptabilisées par mise en équivalence
272
475
Autres actifs immobilisés
2
-
Total actif non courant
6 532
7 299

Total de l'actif
55 882
48 295

Passif

Passif courant

Dettes opérationnelles
8 665
14 186
Passifs financiers
613
1 178
Provisions
-
-
Total passif courant
9 278
15 364

Passif non courant

Passifs financiers
4 206
3 327
Avantages au personnel
789
643
Autres passifs non courants
1 324
5 597
Total passif non courant
6 319
9 567

Capitaux propres

Capital et réserves revenant aux actionnaires de la Société

Capital social
2 287
1 897
Prime d'émission
128 000
108 552
Réserves et report à nouveau
(87 072)
(83 870)
Résultat de l'exercice
(2 892)
(3 199)
Autres réserves
(38)
(17)
Total des capitaux propres revenant aux actionnaires de la Société
40 286
23 364

Total du passif
55 882
48 295

Compte de résultat
(en milliers d'euros)

Exercice clos au 31 décembre

2013
2012
Revenus des accords de collaboration et de licence
12 469
10 377
Financements publics de dépenses de recherche
4 182
3 905
Produits opérationnels
16 652
14 282

Achats consommés de matières, produits et fournitures
(1 453)
(1 279)
Coûts de propriété intellectuelle
(309)
(275)
Autres achats et charges externes
(9 219)
(8 640)
Charges de personnel autres que des paiements en actions
(6 946)
(6 385)
Paiements en actions
(325)
-
Amortissements et dépréciations
(880)
(839)
Autres charges
(312)
(249)
Charges opérationnelles nettes
(19 444)
(17 668)



Résultat opérationnel
(2 793)
(3 386)

Produits financiers
533
890
Charges financières
(387)
(334)
Profit de dilution
179
-
Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence
(424)
(371)



Résultat avant impôts sur le résultat
(2 892)
(3 199)

Charge d'impôt sur le résultat
-
-



Résultat net
(2 892)
(3 199)


Résultats par action revenant aux actionnaires de la Société :

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (en milliers)
38 703
37 802
(en EUR par action)

- de base
(0,07)
(0,08)
- dilué
(0,07)
(0,08)

Tableau des flux de trésorerie
(en milliers d'euros)

Exercice clos au 31 décembre

2013
2012

Résultat de l'exercice
(2 892)
(3 199)
Amortissements et dépréciations, net
880
839
Provisions pour charges et engagements sociaux
102
72
Paiements en actions
325
-
Elimination de la quote-part de résultat des mises en équivalence
424
371
Profit de dilution
(179)
-
Abandon de créance
79
-
(Plus) / moins-values de cession d'actifs
3
3
Produits sur actifs et autres actifs financiers
(438)
(727)
Intérêts nets payés
144
168
Marge brute d'autofinancement
(1 552)
(2 473)
Créances courantes et charges constatées d'avance
141
(2 012)
Autres dettes non courants
(4 273)
(7 516)
Dettes opérationnelles
(5 283)
969
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles
(10 967)
(10 475)
Acquisition d'actifs immobilisés
(433)
(1 225)
Cession d'actifs immobilisés
116
-
Acquisition d'instruments financiers courants
(2 996)
(2 032)
Cession d'instruments financiers courants
2 038
-
Variation de compte courant société en équivalence
(120)
(154)
Produits sur actifs et autres actifs financiers
438
168
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement
(958)
(2 684)
Produit de l'exercice ou de la souscription d'instruments de capitaux propres
423
-
Augmentation de capital
18 934
-
Encaissements provenant de nouveaux passifs financiers
1 500
-
Remboursements de passifs financiers
(1 186)
(2 264)
Intérêts nets payés
(144)
(168)
Opérations sur actions propres
151
116
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
19 677
(2 148)
Effet des variations de change
23
12
Augmentation / (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie
7 776
(16 022)
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture
30 584
46 606
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture
38 360
30 584

Discussion sur les résultats pour 2013 :

Produits opérationnels

Les produits opérationnels de la Société proviennent du financement public de dépenses de recherche et des accords de collaboration et de licence. Nos produits opérationnels se sont élevés respectivement à 14,3 millions d'euros et 16,7 millions d'euros pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013, selon la répartition suivante :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Revenus des accords de collaboration et de licence
12 469
10 377
Financements publics de dépenses de recherche
4 182
3 905
Produits opérationnels
16 652
14 282

Revenus des accords de collaboration et de licence

Les revenus des accords de collaboration et de licence se sont élevés à 12,5 millions d'euros pour l'exercice 2013, contre 10,4 millions d'euros pour l'exercice 2012. Ces revenus proviennent de l'accord de licence signé en juillet 2011 avec Bristol-Myers Squibb.

Suite à la signature avec Bristol-Myers Squibb d'une licence exclusive pour le développement et la commercialisation du candidat-médicament IPH2102 (lirilumab), Innate Pharma a reçu un premier paiement de 24,9 millions d'euros (35,3 millions de dollars US). Cette somme, non remboursable et non imputable, est comptabilisée en chiffre d'affaires de manière linéaire sur la durée anticipée du programme clinique engagé au moment de la signature. Le montant non encore reconnu en chiffre d'affaires (soit 2,2 millions d'euros) constitue un produit constaté d'avance au passif du bilan.

En plus de ce paiement initial, la Société facture à Bristol-Myers Squibb certaines dépenses relatives au programme licencié.

Financements publics de dépenses de recherche

Le tableau suivant détaille ce poste pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013 :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Crédit d'impôt recherche
4 182
3 522
Subventions françaises et étrangères
-
383
Financements publics de dépenses de recherche
4 182
3 905

Depuis l'exercice clos au 31 décembre 2008, le calcul du crédit d'impôt recherche correspond à 30% des dépenses éligibles de l'année fiscale.

Le tableau ci-dessous reprend le montant des dépenses (nettes de subventions) éligibles au titre des exercices clos au 31 décembre 2012 et 2013 :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Dépenses éligibles au crédit d'impôt recherche
13 756
11 641
Avances remboursables et subventions reçues, nettes
(66)
916
Base de calcul du crédit d'impôt recherche
13 690
12 557

Le crédit d'impôt recherche est normalement remboursé par l'État au cours du quatrième exercice suivant celui au titre duquel il a été déterminé, en l'absence d'imputation sur un montant d'impôt sur les sociétés exigible. Toutefois, depuis l'exercice 2010, les sociétés répondant aux critères de PME communautaires sont éligibles au remboursement anticipé des créances de crédit d'impôt recherche. La Société répondant aux critères définissant une PME communautaire, elle a donc bénéficié du remboursement anticipé et a perçu le crédit d'impôt recherche 2012 en septembre 2013.

Depuis 2008, les montants reçus en avances remboursables viennent en déduction des dépenses éligibles. Ces montants se sont élevés respectivement à 916 (remboursés) et 66 (encaissés) milliers d'euros en 2012 et 2013. Par ailleurs, la Société réalise certaines de ses études en dehors de la communauté européenne, notamment aux Etats-Unis. Ces dépenses ne sont pas éligibles au crédit d'impôt recherche.

Au cours de l'exercice 2012, les subventions comptabilisées concernent une subvention du pôle de compétitivité « Lyon Biopôle » pour 0,4 million d'euros.

Il s'agit d'une subvention impactant notre compte de résultat, par opposition aux avances remboursables n'impactant que notre bilan et comptabilisées en dettes.

Analyse par fonction des charges opérationnelles

Le tableau ci-dessous analyse les charges opérationnelles par fonction pour les exercices clos au 31 décembre 2012 et 2013 :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Dépenses de recherche et développement
(15 131)
(13 417)
Frais généraux
(4 313)
(4 251)
Charges opérationnelles nettes
(19 444)
(17 668)

Les dépenses de recherche et développement comprennent essentiellement les frais de personnel affectés à la recherche et au développement (y compris personnel affecté aux travaux menés dans le cadre des accords de collaboration et de licence), les coûts de sous-traitance et les achats de matériels (réactifs et autres consommables) et de produits pharmaceutiques.

Les dépenses de recherche et développement se sont élevées respectivement à 13,4 millions d'euros et 15,1 millions d'euros pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013. Ces dépenses ont représenté respectivement 76% et 78% des charges opérationnelles nettes pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013. La hausse du poste entre 2012 et 2013 résulte de plusieurs éléments. Il s'agit notamment d'une augmentation des coûts de sous-traitance et de consommables en liaison avec l'accroissement et l'avancement du portefeuille de programmes précliniques, ainsi qu'une charge relative à des paiements en actions pour un montant de 0,3 million d'euros.

Les frais généraux comprennent essentiellement les frais de personnel non affectés à la recherche et au développement ainsi que des coûts de prestations de services se rapportant à la gestion et au développement des affaires commerciales de la Société. Les frais généraux se sont élevés à 4,3 millions d'euros pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013. Ces dépenses sont stables entre les deux périodes, représentant respectivement 24% et 22% des charges opérationnelles nettes pour les exercices clos aux 31 décembre 2012 et 2013.

Analyse par nature des charges opérationnelles

Le tableau ci-dessous analyse les charges opérationnelles par nature pour les exercices clos au 31 décembre 2012 et 2013 :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Achats consommés de matières, produits et fournitures
(1 453)
(1 279)
Coûts de propriété intellectuelle
(309)
(275)
Autres achats et charges externes
(9 219)
(8 640)
Charges de personnel autres que des paiements en actions
(6 946)
(6 385)
Paiements en actions
(325)
-
Amortissements et dépréciations
(880)
(839)
Autres produits et charges, nets
(312)
(249)
Charges opérationnelles nettes
(19 444)
(17 668)

Achats consommés de matières, produits et fournitures

Les achats consommés de matières, produits et fournitures ont représenté respectivement des montants de 1,3 millions d'euros et 1,5 million d'euros sur les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013. La hausse du poste entre les deux exercices résulte de l'augmentation des achats consommés dans les laboratoires de la Société, ainsi que chez des tiers avec lesquels elle collabore, ou utilisés dans le cadre de ses essais cliniques.

Coûts de propriété intellectuelle

Ces coûts ont représenté un montants de 0,3 million d'euros sur les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013.

Il s'agit des coûts de dépôt et de défense de nos brevets (incluant les brevets dont nous avons acquis les droits auprès de tiers et dont nous assumons les coûts de dépôt et de défense en vertu des accords nous liant aux propriétaires) ainsi que des coûts de prise en option ou en licence d'éléments de propriété intellectuelle. L'application de la norme IAS 38, compte tenu du stade de maturité de la Société et des incertitudes existantes sur l'aboutissement de nos projets de recherche et développement, nous conduit à reconnaître en charge de l'exercice l'intégralité des frais de propriété intellectuelle que nous supportons.

Autres achats et charges externes

Les autres achats et charges externes ont représenté respectivement des montants de 8,6 millions d'euros et 9,2 millions d'euros au cours des exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013, avec les répartitions suivantes :

Exercice clos le 31 décembre
En milliers d'euros
2013
2012
Sous-traitance
(5 817)
(5 309)
Honoraires non-scientifiques
(854)
(815)
Frais de déplacements et de congrès
(794)
(731)
Locations, maintenance et charges d'entretien
(694)
(703)
Marketing, communication et relations publiques
(283)
(406)
Conseils et services scientifiques
(454)
(383)
Jetons de présence
(150)
(129)
Autres
(173)
(164)
Autres achats et charges externes
(9 219)
(8 640)

Le poste de sous-traitance comprend essentiellement les coûts des études de recherche (financement de recherches externes, notamment académiques, technologies d'humanisation d'anticorps, développement du processus de fabrication, etc.), de développement pré-clinique (productions pilotes, études de tolérance et de pharmacologie, etc.) ou de développement clinique (administration des essais cliniques, etc.) sous-traitées à des tiers.

La hausse de ces coûts s'explique principalement par l'augmentation de la sous-traitance en relation avec les programmes précliniques.

Le poste de locations, maintenance et charges d'entretien se compose essentiellement des frais de maintenance des matériels de laboratoire et du bâtiment. La hausse entre 2012 et 2013 résulte essentiellement de la location en 2013 d'un matériel de laboratoire.

Les frais de déplacements et de congrès concernent essentiellement les frais de déplacements du personnel ainsi que des frais de participation à des congrès, notamment des congrès scientifiques, médicaux, financiers et de développement des affaires commerciales. La participation à ces congrès a pour objectifs principaux d'entretenir la visibilité, l'expertise et la crédibilité de la Société vis-à-vis des acteurs de ces communautés.

Les honoraires non-scientifiques concernent essentiellement les honoraires de commissariat aux comptes et d'audit, les honoraires versés à notre expert-comptable dans sa mission d'assistance comptable, fiscale et sociale, les frais d'avocats pour des missions d'assistance aux négociations d'accords de collaboration et de licence ou pour des missions de secrétariat général, les honoraires de conseil en stratégie ou en développement des affaires commerciales ainsi que les honoraires liés aux recrutements. La variation du poste entre 2012 et 2013 résulte de baisses non significatives individuellement de plusieurs types d'honoraires.

Les coûts de marketing, communication et relations publiques comprennent essentiellement les honoraires facturés par les conseils en communication et en relations publiques ainsi que les coûts de développement et production de supports de communication. La baisse du poste entre 2012 et 2013 résulte notamment de l'organisation, au premier semestre 2012, d'un important événement presse autour de l'attribution des prix Nobel de médecine et de l'immunité innée.

Le poste de conseils et services scientifiques se compose essentiellement de frais facturés par des conseils extérieurs nous apportant leur concours dans la recherche et le développement de nos produits. Il s'agit également des honoraires versés aux membres de notre conseil scientifique. La hausse de ces charges entre 2012 et 2013 s'explique principalement par le contrat de consultant passé avec Nicolai Wagtmann, nouveau directeur scientifique de la Société, pour la période allant de septembre à décembre 2013.

Charges de personnel

Les charges de personnel autres que les paiements en actions se sont élevées respectivement à 6,4 millions d'euros et 6,9 millions d'euros pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013.

Ce poste comprend les salaires ainsi que les charges sociales supportées par la Société. Notre effectif moyen était de 81 personnes pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 et 83 personnes pour l'exercice clos le 31 décembre 2013.

La proportion du personnel hors Comité exécutif affecté aux opérations de recherche et développement par rapport au personnel total de la Société s'établit respectivement à 76% et 73% pour les exercices clos au 31 décembre 2012 et 2013.

Le rapport charges de personnel (salaires et charges) sur effectif moyen (nombre moyen d'employés sur l'année) faisait ressortir un ratio annuel moyen de respectivement 78 et 84 milliers d'euros par employé pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013. Cette hausse résulte notamment de la hausse des bonus individuels et collectifs suite à une meilleure atteinte des objectifs annuels.

Paiements en actions

Les paiements en action se sont élevés à 0,3 million d'euros pour l'exercice 2013. Aucun coût de cette nature n'a été comptabilisé en 2012.

En application d'IFRS 2, ces charges correspondent à la juste valeur des instruments de capitaux attribués aux dirigeants et aux salariés. La charge reconnue en 2013 résulte de l'émission au cours de l'exercice de bons de souscription d'action n'incluant pas de condition de présence. En conséquence, la juste valeur de ces instruments n'a pas été étalée mais intégralement reconnue en charges au compte de résultat sur l'exercice 2013.

Amortissements et dépréciations

Ces charges ont représenté respectivement une charge de 0,8 et 0,9 million d'euros au cours des exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013.

Autres produits et charges

Ce poste a représenté respectivement une charge nette de 0,2 et 0,3 million d'euros au cours des exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013. Les autres produits et charges comprennent principalement certaines taxes indirectes ainsi que les produits et charges exceptionnels.

Produits financiers nets

Les produits financiers nets ont représenté un montant de 0,6 million d'euros en 2012 et 0,1 million d'euros en 2013.

Notre politique de placement privilégie l'absence de risque en capital ainsi que, dans la mesure du possible, une performance minimum garantie.

Le montant de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des instruments financiers était de 32,6 millions d'euros et 41,3 millions d'euros respectivement au 31 décembre 2012 et 2013. Cette amélioration de la trésorerie résulte principalement de l'augmentation de capital effectuée en novembre 2013 pour un montant net de 18.9 millions d'euros.

Profit de dilution

L'entrée de la société Indicia Biotechnology SA au capital de la société Platine Pharma Services SAS en juillet 2013 a généré pour le Groupe Innate Pharma une plus-value de cession de 0,2 million d'euros.

Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence

Ce montant représente la quote-part du Groupe dans la perte nette de la société Platine Pharma Services SAS pour l'exercice 2013.

Impôts sur les sociétés

Compte tenu de ses déficits reportables, la Société n'a pas enregistré de charge d'impôt sur les sociétés. Par ailleurs, aucun actif d'impôt différé n'a été comptabilisé en l'absence d'une probabilité suffisante de recouvrement.

Dans les comptes consolidés, conformément aux normes IFRS, le crédit d'impôt recherche n'est pas traité comme un produit d'impôt sur les sociétés mais est directement comptabilisé en produits opérationnels.

Formation du résultat net par action

La perte nette par action s'est élevée respectivement à 0,08 et 0,07 euro pour les exercices clos les 31 décembre 2012 et 2013.

Eléments de bilan

Depuis sa création, la Société a été financée principalement par les revenus issus de ses collaborations industrielles, l'émission d'actions nouvelles, les aides remboursables et subventions reçues de différents organismes publics français et étrangers - dont Oséo, et par le crédit d'impôt recherche.

Au 31 décembre 2013, les dettes de la Société s'élevaient à 4,8 millions d'euros.

Au 31 décembre 2013, le montant de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des instruments financiers courants détenus par la Société s'élevait à 41,3 millions d'euros, contre 32,6 millions d'euros au 31 décembre 2012.

Au 31 décembre 2013, les dettes opérationnelles incluent la portion du paiement initial reçu de Bristol-Myers Squibb qui sera comptabilisée en revenu en 2014. Les autres passifs non courants incluent la portion de ce paiement qui sera comptabilisée plus tard.

Evénement post clôture :

Innate Pharma SA a acquis en date du 5 février 2014 auprès de Novo Nordisk A/S les droits de développement et de commercialisation du candidat anti-NKG2A, un anticorps immunomodulateur « first-in-class » prêt à entrer en essai clinique de Phase II en oncologie. En contrepartie de cette licence, Novo Nordisk A/S recevra 2 millions d'euros et 600 000 actions Innate Pharma. Novo Nordisk sera éligible à un total de 20 millions d'euros à l'enregistrement du produit et à des redevances assises sur les ventes futures. L'acquisition des actions Innate Pharma est soumise à l'approbation des actionnaires d'Innate Pharma. Une assemblée générale sera convoquée le 27 mars 2014.

Facteurs de risques :

Les facteurs de risques affectant la Société sont présentés au chapitre 4 du dernier Document de Référence déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers le 18 mars 2013.

Document de référence 2013 :

La Société compte déposer auprès de l'Autorité des Marchés Financiers un document de référence ainsi qu'un rapport financier pour 2013. Ces documents devraient être mis à la disposition du public au deuxième trimestre 2014.

[1] Trésorerie, équivalents de trésorerie et instruments financiers

[2] Le développement préclinique réglementaire comprend les études non-cliniques de toxicologie, pharmacodynamique et pharmacocinétique nécessaires à la construction du dossier soumis aux agences réglementaires lors du démarrage des essais cliniques. Il intègre également la mise au point du procédé de production et la production de lots pilotes industriels.

[3] Antibody-drug conjugates

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/155662/R/1760686/595897.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1760686]

Resultats annuels

Thomson Reuters ONE