BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 termine en baisse, le blocage budgétaire aux USA continue de peser

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien a terminé en baisse avec l'ensemble des grandes places européennes, en l'absence persistante d'un accord outre-Atlantique entre démocrates et républicains sur le budget 2014. La tension monte alors qu'approc

PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien a terminé en baisse avec l'ensemble des grandes places européennes, en l'absence persistante d'un accord outre-Atlantique entre démocrates et républicains sur le budget 2014. La tension monte alors qu'approche la date du 17 octobre, au-delà de laquelle les Etats-Unis pourraient se retrouver en situation de défaut de paiement si le plafond de la dette n'est pas relevé. La révision en baisse des prévisions mondiales de croissance du FMI a également pesé sur la tendance. Une certaine prudence est enfin de mise alors que le producteur d'aluminium Alcoa lancera une nouvelle saison de publication de résultats d'entreprises après la clôture de Wall Street mardi soir.

Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,8% à 4.133,53 points. Le SBF 120 s'est dans le même temps contracté de 0,7% à 3.198,47 points.

Sur le front des valeurs, Alcatel-Lucent, après avoir évolué dans le vert une partie de la journée, a finalement terminé en baisse de 4,05% à 2,77 euros après l'annonce par l'équipementier télécoms d'un programe de 10.000 suppressions nettes d'emplois qui doit permettre de redresser la rentabilité de l'équipementier télécoms.

Toujours sur le SBF 120, TF1 a bondi de 3,08% à 13,735 euros. Selon Les Echos, l'américain Discovery souhaite racheter la totalité d'Eurosport au groupe de télévision avec de l'avance sur le calendrier initial. Dans le même temps, le PDG de NextRadioTV (+3,49% à 15,11 euros), Alain Weill, a écarté le scénario d'un rapprochement de son groupe avec TF1, évoqué dans la matinée comme une possibilité par un analyste financier.

A l'inverse, CGG a signé le plus fort repli au sein du SBF 120 (-4,16% à 15,43 euros) pour aligner une cinquième séance consécutive de recul, le titre évoluant dans une configuration technique baissière.

Au sein du CAC 40, GDF Suez a lâché 1,69% à 18,90 euros, victime d'une dégradation de recommandation de Citigroup, qui est passé d'"achat" à "neutre" sur la valeur.

Les opérateurs suivront mercredi la publication des indicateurs avancées de l'OCDE pour le mois d'octobre.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

October 08, 2013 11:52 ET (15:52 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-